ActualitéCultureLittérature

Emma Watson a caché des livres dans tout Paris

Avis à tous les parisiens. La star internationale Emma Watson a caché des dizaines de copies du roman “La servante écarlate”.

 

 

Ce n’est pas la première fois que l’actrice s’amuse à organiser des caches-caches autour de livres féministes. En effet, elle avait incité ses fans à aller dénicher des bouquins dans le métro de New York ainsi qu’à Londres. Elle avait en effet profité de la Journée internationale des droits des femmes pour promouvoir le livre Mom & Me & Mom de Maya Angelou (Lady B sous son titre français, publié aux éditions Buchet/Chastel).

Cette fois-ci, l’actrice a choisi Paris pour semer des romans et organiser un cache-cache avec ses fans. Et l’histoire qu’elle a décidé de promouvoir est “The Handmaid’s Tale”, en français “La servante écarlate”.

Si vous ne connaissez pas ce roman, voici le résumé  :

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, ” servante écarlate ” parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.

Ce livre est paru pour la première fois en 1985 puis s’est vendu à des millions d’exemplaires dans le monde. Certains le considèrent comme étant de la même veine que 1984 de George Orwell car il “décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés”.

 

Le roman adapté en série

Ce cache-cache parisien est organisé à quelques jours de la sortie de la série adaptée du roman. Celle-ci débutera le 27 juin sur OCS avec Elisabeth Elisabeth Moss dans le rôle principal et a été unanimement saluée par la critique.

Le roman a été cité plusieurs fois, notamment par Hillary Clinton, en reprenant les codes vestimentaires afin de lutter contre les projets de loi anti-avortement aux Etats-Unis.

Les maisons d’éditions The Book Fairies et Robert Laffont ont relayé l’opération et participe à la cherche sur les réseaux sociaux.

Le premier livre a été trouvé près du Louvre et un deuxième a été caché place de la Concorde. Cependant, les lieux sont dévoilés au compte-gouttes, probablement pour éviter les émeutes.

Emma Watson est une féministe très engagée et elle utilise souvent les livres pour le revendiquer. En effet, elle avait été nommée ambassadrice à l’ONU femmes et avait lancé un club de lecture en ligne baptisé Our Shared Shelf en janvier. Dans celui-ci, les livres féministes sont promus et l’initiative a connu un grand succès puisque le “book club” compte déjà près de 200 000 membres.

Related posts
À la uneActualitéSéries Tv

La série sur la chanteuse Selena Quintanilla désormais disponible

À la uneActualitéSéries Tv

Glee Cast organise une collecte de fonds à la mémoire de Naya Rivera

À la uneActualitéFranceSociété

L'Assemblée nationale autorise l'adoption pour les couples non mariés

À la uneCulturePop & GeekSéries Tv

"Game of Thrones" : le tournage du spin-off "House of Dragon" débute en 2021

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux