À la uneFaits DiversInternational

Emprisonnés à tort pendant 31 ans, deux frères touchent 84 millions de dollars

Après 31 ans de prison, deux demi-frères afro-américains ont été reconnus innocent du meurtre d’une mineure. Ils recevront environ 84 millions de dollars en dédommagement. 

« Ils sont heureux que le jury ait reconnu les erreurs du shérif. », assure l’avocat des demi-frères après que le jury ait octroyé 75 millions de dollars de dédommagement à ses clients. Après 31 ans de prison, « On leur a enfin donné raison. » ajoute Me Des Hogan. 

Les demi-frères Henry Lee McCollum et Leon Brown étaient emprisonnés, à tort, depuis 31 ans en Caroline du Nord. La justice les avait reconnus coupables à l’âge de 15 et 19 ans pour le viol et le meurtre d’une mineure de 11 ans du nom de Sabrina Buie. Leur inculpation s’était jouée à une dénonciation anonyme. Les enquêteurs en avaient, par la suite, profité pour leur faire signer des aveux. Les deux, souffrant de handicap mental, étaient illettrés et avaient signé sans comprendre qu’ils s’incriminaient eux-mêmes. Avec les documents signés, le juge les avait condamné à la peine capitale.

Une analyse ADN, clef de l’affaire

Bien qu’ils clament leur innocence, McCollum et Brown sont emprisonnés pendant 31 années lors desquelles ils « ont vécu l’enfer » selon leur avocat. Cependant en 2004, les enquêteurs rouvrent l’affaire pour approfondir les recherches. Suite à des analyses ADN sur les mégots de cigarettes retrouvés près du corps de la victime, les enquêteurs avaient déterminé le vrai meurtrier. C’était un homme du quartier de la victime, qui un an après son meurtre avait violé et tué une seconde femme de 18 ans. 

Le jury a finalement décidé de rendre justice pour la vie en prison des demi-frères. Il octroie 75 millions de dollars de dommages et intérêts pour l’emprisonnement à tort des deux accusés. Dans un accord, 9 millions de dollars se sont rajoutés à l’indemnisation. Leur avocat, Me Des Hogan, avait affirmé que ses clients se réjouissaient que le jury reconnaisse l’erreur commise. Néanmoins il précisa que ces années en prison avaient été un vrai enfer pour ses clients et qu’ils « ne se réadapteront jamais complètement ».

À lire aussi : Val-de-Marne : une adolescente de 17 ans tuée par un mineur

Credit Photo : de RODNAE Productions provenant de Pexels

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux