Pour protester contre la hausse des taxes sur les carburants, l’association « 40 millions d’automobilistes » propose aux conducteurs d’envoyer une lettre à Emmanuel Macron. L’association leur suggère d’y joindre leur ticket de caisse après chaque plein.

La ministre des Transports Elisabeth Borne a confirmé, ludi 17 septembre, la hausse de la taxe sur le diesel et l’essence l’an prochain. Les coûts ont déjà évolué la semaine dernière, notamment sur le gazole, qui compte pour 80% de la consommation française. Selon le ministère de la transition écologique et solidaire, ce prix a augmenté de dix-sept centimes au litre. L’année prochaine le gazole augmentera de sept centimes et l’essence de quatre centimes.

Pierre Chasseray, délégué général de l’association « 40 millions d’automobilistes », a dénoncé un « impôt sur le droit de bosser et d’emmener ses enfants à l’école. » Il cite notamment ceux qui vivent en milieu rural dont le budget essence peut atteindre deux cents cinquante euros par mois. L’association veut alerter sur le risque de voir le prix du litre monter à deux euros.

Marge Simpson GIF - Find & Share on GIPHY

Ainsi, pour protester contre ces augmentation l’association a appelé à écrire à Emmanuel Macron. « Sur notre site internet, il y a toutes les informations et on peut télécharger le courrier au Président, on peut aussi mettre ou pas un ticket de carburant et on l’envoie gratuitement à l’Elysée. » Il n’est pas besoin de timbrer sa lettre quand on s’adresse au président. Outre ce coup de communication, nommé « coup de pompe », « 40 millions d’automobilistes » demandent l’instauration « d’un taux réduit de TVA » pour les carburants. Avec cette réduction, l’association réclame la baisse de la TICPE, la taxe sur les produits énergétiques.

À​ ​lire​ ​aussi: Refuser la priorité à un piéton coûtera six points de permis