À la uneActualitéFootSport

Équipe de France : Quand vient la fin de l'année…

Hier soir, face à la Suède, l’Équipe de France s’est imposé (1-0) au stade Vélodrome pour terminer sa saison 2014. Un match qui faisait figure de test pour plusieurs joueurs qui ont plus ou moins assuré, ou non, leurs places dans le groupe des Bleus à l’avenir. Un match qui faisait figure de test pour plusieurs joueurs qui ont plus ou moins assuré, ou non, leurs places dans le groupe des Bleus à l’avenir.

Peu emballant. À l’image du penalty de Karim Benzema, les Bleus ne sont pas foulés hier soir pour remporter son dernier match de 2014, face à la Suède d’un Zlatan Ibrahimovic… Absent. Dès le coup d’envoi, Didier Deschamps voulait confirmer ses idées sur une bonne partie de son effectif. Mis à part la colonne vertébrale Varane-Pogba-Valbuena, le onze titulaire faisait mine de match-test. Par un manque de réel danger sur son but, la défense n’a pas pu nous donner une idée de son niveau réel. Mangala, associé à un Varane capitaine, n’a pas plus convaincu que ça, dans un match où il n’a pas était très sollicité. Le Madrilène à lui fait un gros match et est l’auteur du seul but du match, son premier en Équipe de France.

Varane, capitaine et buteur pour la première fois en Bleus, hier soir

Varane, capitaine et buteur pour la première fois en Bleus, hier soir

Sur les côtés, Kurzawa a fait un bon match entreprenant, avant de se blesser en fin de match. Remplacé par Digne, le Parisien a été copieusement sifflé, pendant vingt minutes, par le public marseillais incapable de différencier sélection nationale et club. Au milieu, Pogba et Valbuena avaient les clefs du jeu. Bénéficiant des multiples bons appels de Griezmann, ils ont réussi à se trouver et à bien combiner, mais aucun d’eux trois n’a réussi à trouver la solution. Guilavogui n’a pas été mauvais, mais n’a pas gagné sa place sur le match d’hier soir. Il pourrait même l’avoir perdu avec le retour de Matuidi et la concurrence (Mavuba, Gonalons). Payet et Gignac ont été largement en dessous de leurs performances marseillaises. Le premier a encore montré ses limites, et ne devrait, sauf surprise, plus être pris dans le groupe, surtout si des joueurs retrouvent leurs niveaux d’ici février (Cabella, Grenier). Gignac s’est retrouvé face à un Isakson en réussite et devrait avoir sa chance encore avec DD si ses performances avec l’OM suivent, mais attention à Giroud qui sera de retour au prochain rassemblement. Paris les remplaçant, Lacazette et Benzema ne se sont pas trouvés, mais le Lyonnais a été entreprenant. Pendant que le Madrilène a envoyé un penalty dans les tribunes à la dernière minute, deux minutes après l’ouverture du score de Varane d’une tête magnifique.

Un bilan presque parfait en 2014

Très belle année de l'Équipe de France

Très belle année de l’Équipe de France

Bien que la victoire d’hier soir n’est pas faite vibrer des millions de Français devant leurs postes (6,1 millions, 24% de part d’audience), elle est importante. Il y a un an jour pour jour, la France réussissait un de ses plus grands exploits de son histoire en football : se qualifier pour la Coupe du Monde après avoir perdu 2-0 en Ukraine son barrage aller. Depuis, le bilan est plus que positif. L’année 2014 à vue, la France perdait un seul match, le plus terrible, le quart de finale de la Coupe du Monde contre l’Allemagne. Mais il faut retenir ce bilan ultra-positif avec des victoires contre des grosses équipes comme la Hollande, l’Espagne, le Portugal, un carton contre la Jamaïque avant le Mondial (8-0) et surtout une aventure au Brésil qui a réconcilié les Bleus avec son public. À l’heure où la France organisera l’Euro 2016 sur son sol, l’ambiance est presque parfaite. Reste maintenant à continuer à travailler pour aller chercher cette Coupe d’Europe, comme en 1984 après une Coupe du Monde où la France avait été éliminée par… l’Allemagne. Pour l’heure, les Français sont confiants, en espérant que des domaines comme les coups de pied arrêtés seront travaillés pour éviter les mauvaises surprises. Au final, 10 victoires, 4 nuls et 1 défaite pour les Bleus de Didier Deschamps, ce qui n’est pas pour nous déplaire

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSportTennis

Résumé de la 2ème journée de Roland-Garros 2020

À la uneActualitéInternationalPolitique

Le match Pence/Harris : De l'importance du vice-président

À la uneActualitéFranceSport

Cyclisme : Julian Alaphilippe, de l'armée jusqu’au trône mondial

À la uneBrèvesMédias

Opéré du cœur, Michel Drucker repousse sa rentrée sur France 2

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux