À la uneMédiasMusique

« Error 404 » : c’est quoi cet étrange code sur les réseaux d’Ophenya ?

Un écran noir puis un mystérieux signal « Error 404 » est apparu sur les réseaux de l’influenceuse Ophenya. Avant une résolution ce dimanche 14h.

Une semaine « compliquée » et une déconnexion des réseaux

Les semaines se suivent pour Ophenya prise entre ses fans d’un côté et ses haters de l’autre qui se livrent à un vrai acharnement contre l’influenceuse (tout en se servant de sa notoriété pour le buzz, y’a pas de petits profits). Mais l’ignominie a atteint des sommets quand certains ont invité la jeune femme à rejoindre son frère (décédé). Il faut être fort pour résister à un tel déluge qui comme souvent (on l’a vu aussi avec Léna Situations) ne frappe que les femmes qui réussissent.

Si vous avez des choses à lui reprocher, ne faites pas des vidéos, ne vous prenez pour des justiciers de TikTok, allez voir les autorités compétentes. Mais pas de harcèlement !

@ophenya

Je ne suis pas là pour être aimé mais faire ce que j’aime que ça plaise ou pas. Afficher publiquement votre haine en ligne pour des vues ou du buzz c’est signe d’un immense problème en vous. Vous faites partie de ceux qui ont besoin de rabaisser pour se sentir surperieur. Cela vous ramène encore plus bas que vous ne l’êtes déjà. Mais vous êtes les auteurs et les complices de ses jeunes qui avec vos commentaires mettent fin à leur jour. Des meurtriers camouflés derrière un ecran. Et ceux qui suivent ceci font également parti de ces assasins virtuels. Ces messages ont été publiés publiquement ce qui me donne le droit de les reprendre. Le monde part vraiment en vrille… Vous pouvez bloquer et signaler ces comptes mais c’est tout, je ne cautionnerai aucun harcèlement ou injures. Signalez tous les comptes qui diffusent la haine, ils n’ont pas leurs places sur la plate-forme.

♬ son original – Ophenya

On peut ajouter à cela une participation à The Voice qui n’a pas été diffusée et il n’en a pas fallu moins à l’apparition sur les réseaux de la jeune femme d’un écran noir, puis du signal « Error 404 » pour susciter de nombreuses questions.

Un nouveau défi pour Ophenya

Comme c’est souvent le cas, Ophenya a choisi de décorréler les actes de ses haters de ses propres projets. Elle a juste tenu à réagir dans un post sur TikTok et rappeler que tout n’est pas possible même sous couvert d’anonymat (qu’il s’agisse de Ophenya comme de toute personne victime de cyberharcèlement) : « Je ne suis pas là pour être aimé mais faire ce que j’aime que ça plaise ou pas. »

Mais en choisissant ce moment pour dévoiler son nouveau projet, elle affiche clairement les choses : leurs actes ne l’empêcheront pas d’avancer… et de relever de nouveaux défis. « Error 404 » n’est pas le signe qu’elle a perdu face aux haters mais simplement son nouveau projet, son premier titre comme chanteuse : « Cette chanson est une ode contre les violences conjugales. Une spirale infernale qui enferme beaucoup de femmes dans la torpeur du huis clos. La violence ne se résume pas aux violences physiques, les violences psychologiques sont les plus difficiles à repérer. Le combat est perpétuel. Une prise de parole est nécessaire, qui je l’espère aidera d’autres personnes à sortir de cette prison de maux. Il n’est jamais trop tard pour dire stop.« 

YouTube video

On rappelle aussi qu’on a le droit de ne pas aimer, de critiquer artistiquement un projet dans la mesure où il est public. Ce qui est interdit c’est d’harceler quelqu’un, aussi connue soit-elle. Si vous le faites, c’est vous l' »Error 404″.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneMédias

Secret Story : où peut-on revoir toutes les saisons de l'émission ?

À la uneInternationalPolitique

Comment sont choisis les jurés dans les procès aux Etats-Unis ?

À la uneSport

Jeux Olympiques 2024 : quel est le rituel d’allumage de la flamme olympique ?

À la uneSéries Tv

"Erica" : Julie de Bona et Grégory Fitoussi réunis dans la série de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux