À la uneActualitéInternational

Les Etats-Unis utilisent leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan

bombe

L’armée américaine a largué jeudi contre le groupe Etat islamique en Afghanistan la plus puissante bombe non-nucléaire jamais utilisée par les USA. L’engin a tué au moins 36 combattants djihadistes, selon les autorités afghanes.

Surnommée la « mère de toutes les bombes » d’après un porte-parole du Pentagone, l’engin largué par les Etats-Unis contre le groupe Etat islamique en Afghanistan pesait plus de 10.000 kilos. Cette bombe non-nucléaire, la plus puissante jamais employée par l’armée américaine, visait une « série de grottes » utilisées par l’EI dans la province de Nangarhar à l’est du pays.

A lire aussi >> Les Etats-Unis frappent une base aérienne en Syrie

Cette énorme bombe GBU-43 longue de plusieurs mètres guidée au GPS n’avait jamais été utilisée au combat auparavant. Elle a détruit un réseau de tunnels et tué au moins 36 combattants de l’Etat islamique, selon le gouvernement afghan. « Alors que leurs pertes augmentent, » les djihadistes ont recours « à des bunkers et tunnels pour renforcer » leur défense, a expliqué le général John Nicholson, chef des forces américaines en Afghanistan.

Bombe à effet de souffle massif

Cette frappe a eu lieu dans la province de Nangarhar, en soutien aux forces afghanes et américaines qui y opèrent en ce moment, a indiqué le Pentagone. Un soldat américain a été tué dans cette zone le weekend dernier lors d’une opération contre les djihadistes, d’après Adam Stump, porte-parole du Pentagone.

Cette bombe à effet de souffle massif (MOAB = Massive Ordnance Air Blast) « est la bonne munition pour venir à bout de ces obstacles et maintenir l’élan de notre campagne » contre l’EI en Afghanistan, a-t-il précisé.

« Nous devons leur dénier leur liberté de mouvement, et c’est ce que nous avons fait, » a déclaré Sean Spicer, porte-parole de la Maison Blanche, lors de son briefing à la presse. Environ 8.400 soldats américains sont actuellement déployés en Afghanistan pour former, conseiller et appuyer les forces afghanes dans leurs combats contre les talibans et le groupe Etat islamique.

A lire aussi >> Trump qualifie Assad de « boucher » et veut « mettre fin à la guerre civile » en Syrie

Related posts
À la uneEnvironnementFrance

Écologie : c’est quoi le « Green Gap » ? 

À la uneReportages

« Marseille : confronté au trafic », un reportage éclairant sur le fléau de la drogue

À la uneMédias

"Fifty States" : un excellent podcast pour découvrir les 50 états américains

ActualitéCinéma

10 westerns iconiques de l’histoire du cinéma

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux