À la uneInsolite

Euro 2021 : un militant de Greenpeace évite de justesse les snipers

Mardi soir, un militant de l’ONG Greenpeace a survolé le stade de Munich à bord d’un ULM, avant de devoir se poser en catastrophe. En effet, l’homme s’était pris dans un câble juste avant le match France- Allemagne, et il manqua de s’écraser en tribune. 

Ainsi, ce qui aurait pu provoquer un très grave accident avant le début du match, ne fit que deux blessés. Parmi ces deux blessés, on compte un français, selon la police locale. 

« Dehors le pétrole » 

L’homme souhaitait profiter de cette rencontre de football pour attirer l’attention du public sur la cause environnementale. Sur sa voile qui survolait la pelouse de l’Allianz Arena, on pouvait y lire en anglais « Kick out oil ». Pour la traduction française « dehors le pétrole ». Une cause bien noble et louable à défendre, mais celui qui avait juste l’intention de « survoler » le stade selon l’ONG, finit par perdre le contrôle de son engin. Son appareil « Ultra Léger Motorisé », également appelé en Europe Ultralight ou VLA, finit par pénétrer à l’intérieur de l’enceinte. 

Selon Didier Deschamps « On a frôlé le drame » 

En effet, le sélectionneur de l’équipe de France depuis 2012, a dit juste. Le ministre de l’Intérieur de la région de Bavière a transmis un communiqué à l’AFP. Dans celui-ci était écrit « les tireurs l’avaient déjà dans le viseur ». Selon des sources de France info « si la police avait déterminé qu’il s’agissait d’un attentat terroriste, il l’aurait payé de sa vie ». Fort heureusement, ce ne fut pas le cas. Les snipeurs se sont résolus à ne pas tirer après avoir vu le nom de l’ONG, alors mondialement connue.

Deux blessés 

Deux hommes ont été blessés à la tête lors du passage de l’ULM. Il s’agit d’un français de 36 ans, ainsi qu’un Ukrainien de 42 ans. Tous deux ont été pris en charge par les secours. Puis, ils ont été emmenés à l’hôpital, expliquait un porte-parole de la police de Munich selon Franceinfo. Concernant le pilote de 38 ans, ce dernier semble sortir indemne de l’accident d’après un communiqué de la police munichoise. 

Lors d’une conférence de presse, Deschamps avoue ne pas avoir compris dès le début la présence de cet ULM. Il dit « au départ je pensais que c’était quelque chose de prévu ». 

Une police qui veut se montrer intraitable 

D’après des informations de Franceinfo, le militant aurait été placé en détention par la police. Son appareil aurait été maîtrisé et confisqué. Les autorités ne feront pas preuve de compréhension ou de tolérance à son égard. Ils estiment que ces actes sont d’une gravité trop importante. En effet, ce qui pouvait sembler « innocent » à en réalité provoqué la « mise en danger de la vie humaine », et cela est tenu comme inacceptable.

« Hélas, tout ne s’est pas passé comme prévu, nous en sommes désolé-es »

Voici la dernière phrase du tweet de Greenpeace, qui explique dans son message n’avoir « jamais eu l’intention de perturber le jeu ou de blesser des gens ». L’organisation rappelle que ses actions « sont toujours pacifiques et non violentes », et que risquer la vie d’autrui n’a jamais été le but recherché. 

À lire aussi : 5ème set, Sound of Metal…Les 5 sorties cinéma à ne pas manquer cette semaine

About author

Journaliste et étudiante à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneÉtudiantFranceRégions

Rendre possible les études pour les bacheliers des petites villes !

À la uneFrancePolitique

L'IVG dans la Constitution, ça change quoi ?

À la uneSéries Tv

Dans le remake de quelle série française Michael Fassbender (X-Men) va bientôt jouer ?

À la uneFranceMédiasSociété

Pourquoi les Enfoirés sont tous en colère ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux