À la uneFaits Divers

Affaire Julie Douib : L’ex-conjoint condamné à la perpétuité

Bruno Garcia-Cruciani, l’ancien compagnon de Julie Douib, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, avec une période de sûreté de 22 ans. C’est ce mercredi 16 juin que l’accusé a été, par la cours d’assises de la Haute-Corse, condamné pour son acte effroyable commis en mars 2019 à l’Ile-Rousse.

Ce mercredi, l’auteur de l’assassinat de Julie Douib été officiellement été reconnu coupable. C’est à la suite de quatre heures de délibéré que la cour d’assises à pris sa décision. L’avocate générale réclamait une condamnation à la hauteur de l’acte. Une réclusion criminelle à perpétuité avec période de sûreté de 22 ans, voilà chose faite.

Plus aucuns droits parentaux

Bruno Garcia-Cruciani a évoqué pendant l’entièreté de la séance l’obsession pour ses enfants.Le Figaro rapporte ses paroles : «Je tiens à dire que je regrette pour mes enfants, je demande pardon pour mes enfants, je m’excuse pour mes enfants. C’est tout ce que j’ai à dire». Peut-être espérait-il garder ses droits parentaux. Ce n’est pas le cas. La cour lui retire tous droits à l’encontre des deux garçons, aujourd’hui âgés de dix et douze ans.

Le journaliste du Figaro rapporte qu’à aucuns moments l’accusé n’a évoqué son ex-compagne. En revanche, notamment ses parents, son frère et des amies, se sont chargés d’honorer sa mémoire lors du procès.

La représentante du ministère public aux juges et aux jurés s’exclame : «Pour la mémoire de Julie Douib, vous pouvez faire en sorte qu’elle ne soit pas une anonyme, une statistique, un chiffre, le numéro 30 des 149 féminicides survenus en 2019. Vous pouvez lui donner une sépulture judiciaire digne»

L’accusé se dédouane de toute préméditation

Bruno nie toute préméditation, mais ne nie pas son acte. On sait qu’il s’était rendu de lui-même à la gendarmerie pour avouer l’horreur. Le fait qu’il nie le côté prémédité de son acte est rejeté par le ministère public : «Pendant des mois, Bruno Garcia-Cruciani a ruminé sa haine jusqu’au passage à l’acte. S’il part ce jour-là l’arme à la ceinture, c’est pour aller assassiner Julie».

La présidente de la cour d’assises qualifie le crime de « violence ultime ». Le père de Julie, Lucien Douib commente le verdict : «Il a été jugé à la hauteur de ce qu’il a fait». Justice a donc été rendu à la victime.

À lire aussi : Affaire Julie Douib : ouverture du procès pour féminicide

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Alicia Dadoun remplace Naïma Rodric dans Un si grand soleil : ça arrive souvent ces changements ?

À la uneActualitéCinéma

5 films pour redécouvrir la carrière de Gaspard Ulliel

À la uneSéries Tv

The rings of power : la série Le seigneur des anneaux s'offre un titre

À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Marvel : c’est quoi le multiverse au centre du MCU ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux