À la uneActualitéFranceMédiasPolitique

Européennes – Médias : France Télévisions pointé du doigt par les « petits candidats »

Tandis que la date des élections européennes approche, la campagne bat son plein. France 2 organisera mercredi 22 mai deux débats : un, en première partie de soirée, pour les « gros candidats », et un autre juste après pour les « petits candidats ». Ces derniers, tels que Ian Brossat ou Nicolas Dupont-Aignan, n’ont pas apprécié ce choix et l’ont fait savoir.

À chaque élection, le même débat revient sur la table. Les principaux médias français mettent souvent en avant les principaux candidats, les principaux partis, ceux susceptibles de réunir le plus de votes, au détriment des autres. Les « petits candidats » ont souvent un temps de parole inférieur aux autres, et c’est la raison de leur mécontentement. Entre, notamment, Jean-Frédéric Poisson aux primaires de la droite et du centre en 2016, et Nicolas Dupont-Aignan aux présidentielles 2017, ces candidats considérés comme « petits » sont souvent relégués au second plan par les médias.

C’est ce qu’a prévu de faire France Télévisions encore cette année, pour les élections européennes. France 2 diffusera mercredi 22 avril un débat en deux parties entre les têtes de listes des partis présents aux européennes. En première partie de soirée, on retrouvera les principaux partis, tandis que les « petits candidats » seront en deuxième partie de soirée. Parmi eux, Ian Brossat du Parti Communiste Français (PCF), Nicolas Dupont-Aignan de Debout la France ou encore Benoît Hamon de Génération.s ont été évincés du premier débat par la chaîne publique.

« Une fois de plus, France 2 veut faire l’élection à la place des électeurs » a déploré Ian Brossat sur son compte twitter, regrettant de ne pas avoir les mêmes chances et la même exposition que les principaux partis tels que La République en Marche ou le Rassemblement National.

De son côté, Nicolas Dupont-Aignan a publié sur son twitter un communiqué co-signé avec Benoît Hamon et Jean-Christophe Lagarde, dans lequel il déplore une différence de traitement entre les partis, et menace de ne pas participer au second débat. « Devant cette inégalité de traitement entre les listes en présence, et si France 2 et France Inter refusent de changer les règles du débat, nous ne participerons pas à cette parodie de débat » peut-on lire.

Ce débat, qui fait déjà beaucoup parler, est prévu pour le 22 mai dès 21h. Mais, d’ici-là, les choses peuvent encore bouger, vu le tourbillon de réactions…

About author

Etudiant en école de journalisme
Related posts
À la uneActualité

Nabil Fekir au Betis Seville pour 25 millions ?

À la uneBrèvesMédiasSéries Tv

Danse avec les stars : Elsa Esnoult et Azize Diabaté (Les bracelets rouges) au casting

À la uneBrèvesSéries Tv

Gossip Girl : HBO Max commande un reboot de la série

À la uneFootSport

CAN : La troisième place pour le Nigéria

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux