Le réseau social le plus utilisé dans le monde, nous écouterait grâce au micro de nos smartphone. Des publicités seraient ciblées suite à nos conversations.

Pendant plusieurs jours, un couple a décidé de tester une expérience afin de savoir si Facebook les écoutait. Ils ont donc volontairement discuté d’un sujet loufoque, avec un de leur smartphone déverrouillé lors de la conversation. Ils ont choisi de parler de nourriture pour chat, en feignant de vouloir en acheter. Deux jours plus tard, Facebook leur proposait des publicités contenant de la « cat food ». Autre expérience : une professeur américaine et une journaliste ont reproduit le même test que le couple. Ces dernières avaient cette fois-ci discuté de leur envie de safari en Afrique. Quelques minutes plus tard, en ouvrant l’application, une publicité pour un safari apparaissait en première ligne.

« Big Brother is watching you »… ou simple coïncidence?

Facebook utilise déjà des algorithmes bien précis pour cibler ses publicités. En effet, le réseau social a accès à toutes nos informations en ligne à des fins commerciales. Le 2 juin, dans un communiqué, le réseau social démentait formellement les accusations : « Facebook n’utilise pas le micro de vos smartphones à des fins publicitaires ou pour le fil d’actualité. »

Instagram aussi ?

Instagram serait aussi de mèche. La plateforme, qui appartient à Facebook, utiliserait la même fonction. Un consultant a partagé son expérience, mentionnant dans une discussion tout à fait banale, l’envie d’acheter un micro projecteur, mais cette fois-ci en espagnol. Et le lendemain, surprise, la publicité du produit de ses rêves apparaissait.

Solution : désactiver le micro

Le mieux à faire, serait d’aller dans les paramètres du téléphone et désactiver le micro. Il est également conseillé de regarder les informations qui sont autorisées à être récoltées.

À lire aussi : Facebook écoute-t-il nos conversations ? L’analyse des publications suggérées