Covid19: Emmanuel Macron se prononcera lundi à 20h. Prolongation du confinement au-delà du 15 avril. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéHigh Tech

Facebook va concurrencer Tinder !

Facebook a annoncé ce mardi son intention de créer un site de rencontres dans l’optique d’aider les gens à bâtir des relations durables.

Lors de la journée de développeurs à San José (Californie), Mark Zuckerberg a affirmé que le premier réseau social du monde va s’aligner sur le secteur des sites de rencontres.

Comment ça marche ?

M. Zuckerberg n’a pas dit si ce service serait payant mais, jusqu’à présent, la plupart des fonctionnalités de la plateforme sont gratuites. L’utilisateur pourra ensuite se créer un “profil de rencontres” différent de celui de son compte Facebook classique. En fonction des bases de données de ce profil, des partenaires potentiels seront suggérés par l’algorithme. Vos amis Facebook ne pourront pas voir votre profil de dating car celui-ci aura sa propre boîte de messagerie, qui ne permettra d’envoyer ni liens ni fichiers, par sécurité.Le PDG de la société a annoncé que sur les 2 milliards d’inscrits sur Facebook, il n’y aurait pas moins de 200 millions de célibataires.

Le dirigeant a expliqué que l’entreprise avait décidé d’ajouter cette fonctionnalité après que la publication d’un couple s’étant rencontré sur le site soit devenue virale en 2016. « Des centaines d’autres couples s’étant rencontrés de la même manière ont partagé leurs histoires dans les commentaires ». Le géant américain surfe sur le creux de la vague puisqu’un mariage sur trois aux Etats-Unis est issu d’un site de rencontres. En parallèle, l’annonce a été considérée comme un tremblement de terre à Wall Street, dans le sens où l’action des sites de rencontres a chuté de 22 %.

“Pour des relations longues, pas de plans d’un soir…”

Protection des données

Suite au scandale de Cambridge Analytica, Facebook cherche à redorer son blason.

Mark Zuckerberg a appuyé sur le fait, lors de sa présentation, que l’objectif de Facebook était “de s’assurer de la sécurité des utilisateurs”. “Ce qui est arrivé avec Cambridge Analytica est une grave violation de notre confiance. Ce développeur s’est approprié des données et les a vendues et nous devons nous assurer que cela ne se reproduira plus”, a-t-il souligné. Comme vous le savez tous, nous avons réduit le volume de données que les développeurs peuvent demander aux gens”, a-t-il rappelé, tout en concédant qu'”il y avait encore des mesures à prendre”.

Effectivement, il serait dommage que tout le monde soit au courant si vous “matcher” avec quelqu’un qui n’est pas censé avoir l’application. Avis aux amateurs…

 

Related posts
À la uneActualitéBons Plans

Renoue le contact avec tes potes grâce à Winamax

À la uneActualitéBrèvesFaits DiversMédias

Trois ans de prison pour Christian Quesada

À la uneActualitéInternationalSociété

Les Etats-Unis énormément touchés par le Covid-19

À la uneActualitéInternationalPolitique

Primaires démocrates : Bernie Sanders fait place nette à Joe Biden

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux