À la uneActualitéFranceSociété

[Fact-checking] Le vaccin contre la grippe efficace face au Covid-19 ?

Le vaccin contre la grippe pourrait réduire la sévérité du Covid-19 ? C’est ce qu’ont affirmé des journalistes sur LCI le 8 septembre 2020. Depuis ce jour, les réseaux sociaux alimentent et relayent cette idée. Le point sur la question.

Anne Goffard, professeur de virologie au CHU de Lille, à la faculté de pharmacie et l’Institut Pasteur de Lille, l’affirme sur France Culture dans une vidéo publiée le 4 novembre 2020 : « Le vaccin contre la grippe protège contre la grippe et non contre le Covid-19 ».

L’effet de la vaccination antigrippale sur l’immunité entraînée : un impact sur le COVID-19“. Un tweet à prendre au conditionnel puisque cette étude n’a pas été validée scientifiquement.

Toutefois, le conditionnel de cette idée n’est pas si mal utilisée – même si maladroit – par les journalistes de la chaîne LCI. En effet, certaines études scientifiques montrent que le fait de se vacciner contre le grippe « stimule le système immunitaire ». Un processus d’entraînement qui permettrait aux personnes infectées par le Covid-19 d’avoir une réaction immunitaire et inflammatoire « normale » face à l’infection « qui resterait contrôlable et maîtrisable, évitant les formes sévères au niveau pulmonaire ou cardiaque », selon les propos d’Anne Goffard.

Cependant, ces résultats n’ont pas été confirmées par d’autres études. Ils ne font que suggérer des conclusions potentielles. De façon plus générale, la communauté scientifique n’a pas validé ces recherches.

Recherches à suivre

Parmi ces études, une recherche néerlandaise datant du 16 octobre, publiée sur MedRxiv, une plateforme de prépublications consacrée à la recherche médicale, fait grand bruit. D’après ces travaux, « les infections au SARS-CoV-2 étaient moins courantes chez le personnel hospitalier vacciné contre la grippe saisonnière aux Pays-Bas durant l’hiver 2019/2020 ».

De plus, d’après les résultats des recherches, la vaccin antigrippal induirait une réponse immunitaire plus efficace d’un organisme confronté au Covid-19. Ces travaux mettent en lumière une amélioration de l’efficience de certaines molécules inflammatoires , les cytokines, qui permettrait de lutter dans les formes sévères du coronavirus ; ces formes graves entraînant un emballement du système immunitaire qui surréagit à l’infection du Covid-19.

Toutefois, cet article scientifique mettant en lumière ces résultats alerte sur son statut de « pré-impression ». De fait, il n’a pas été évalué par la profession. Il ne fait qu’un état des lieux de l’avancée des recherches médicales. Ainsi, ces résultats ne peuvent pas être considérées comme fondées scientifiquement.

Précautions et recommandations

Matthieu Revest, infectiologue au CHU de Rennes, prend toutes ses précautions face à ces recherches au journal Le Monde le 1er octobre : « Dire que l’immunité contre la grippe aurait un effet sur d’autres infections respiratoires n’est qu’une hypothèse qui n’a jamais été prouvée scientifiquement ».

Cependant, l’Académie nationale de médecine recommande, dans un communiqué publié en mai, que le vaccin contre la grippe est capital pour faire face à une épidémie de grippe saisonnière. Mais cette année, les objectifs seront doubles : éviter la confusion entre le Covid-19 et la grippe qui ont des symptômes similaires afin de désengorger les laboratoires en évitant les dépistages inutiles.

About author

Journaliste culture, politique et société
Related posts
À la uneArt / ExpoCôte d’AzurCulture

Même confinée, la culture continue de vivre à Nice

À la uneSéries Tv

10 répliques cultes de "Le dîner de cons"

À la uneCinémaLittérature

France Télévisions : La Peste d’Albert Camus bientôt adapté

À la uneInsoliteInternational

Pourquoi le ciel est devenu violet dans une ville suédoise ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux