ActualitéFranceHigh TechPop & GeekRégions

Un fonds de 600 000 euros pour le développement du jeu vidéo dans les Hauts-de-France

Pictanovo lève un fonds de 600 000 euros pour le développement du jeu vidéo dans la région Hauts-de-France

La région Hauts-de-France vient de signer un partenariat important pour l’industrie du jeu vidéo dans la région. Elle dispose en effet d’un fonds de 600 000 euros.

 

Décidément, l’industrie du jeu vidéo en France se porte plutôt bien en ce moment. Cette semaine, on apprenait qu’Ubisoft allait prochainement ouvrir un nouveau studio à Bordeaux, l’occasion de créer une centaine d’emplois. Aujourd’hui, c’est au tour d’une autre région française de se retrouver au cœur de l’actualité du jeu vidéo.

A lire aussi >> Ubisoft s’implante à Bordeaux et à Berlin, une centaine d’emplois pour 2017

 

Les Hauts de France, terre du jeu vidéo

Acteur majeur du développement de jeux vidéos en France, la région Hauts-de-France va pouvoir continuer à travailler sereinement. Elle vient en effet de se voir attribuer un fonds de financement de 600 000 euros, synonyme de véritable renfort dans le développement de nouveaux projets.

A l’origine de cette somme se trouve l’entreprise régional Pictanovo, qui soutient et finance de nombreux projets propres à la région. Spécialisé dans le cinéma et la télévision, Pictanovo s’était récemment lancé à l’assaut du marché vidéoludique. Cet investissement s’est fait en partenariat avec l’association Game IN et propose ainsi deux types d’aide : une aide au prototype ou une aide à la production. Pour ce faire, les candidats auront donc deux sessions, en mai et en septembre 2017, pour déposer leurs projets. Ces idées seront exposés devant un jury d’experts qui devra statuer sur la crédibilité du projet.

 

Un coup de boost pour la région

Avec ce fonds de 600 000 euros, l’objectif est est plutôt clair : développer la production de projets vidéoludiques dans la région nordiste. Contrairement aux apparences, la région fait partie des premiers acteurs économiques dans le domaine en France. Elle est même à la 4ème place : derrière l’intouchable Ile-de-France, on retrouve en effet l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie. Ce montant pourrait donc permettre de se rapprocher de ces concurrents régionaux.

Dans son communiqué, Pictanovo évoque cette somme comme un excellent moyen « d’accompagner cette montée en puissance« , en faisant mention « d’un contexte concurrentiel mondial« . Considéré comme un des secteurs d’avenir, l’industrie du jeu vidéo est actuellement un thème-clé dans la campagne électoral. Soucieuse de concurrencer ses voisins européens puis les cadors mondiaux, l’industrie française du jeu vidéo en tout cas plutôt bien.

 

A lire aussi >> La belle avancée du jeu vidéo en France

Related posts
ActualitéSéries TvVoyages

Plus belle la vie : c'est quoi le quartier du Panier qui a inspiré la série ?

À la uneFranceInternational

“Sophie Adenot dans l'espace” : quelles études pour devenir astronaute ?

À la uneEnvironnementFrance

Comment Marseille peut encore protéger ses calanques ?

ActualitéVoyages

City Break : que faire à Milan pour le week-end ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux