La rédaction de VL. fait le point sur la douzième journée de Ligue 1 de la saison 2017-2018.

Un quintuplé historique dans un chaudron tendu

Dans un stade Geoffroy-Guichard tendu et perturbé, l’OL a infligé une correction historique à l’AS Saint-Etienne (0-5). En raison d’un épais brouillard causé par les fumigènes, la rencontre a d’abord été interrompue durant six minutes en début de match. Cela n’a pas déstabilisé la formation lyonnaise, auteure de cinq buts lors d’un derby houleux. Des réalisations signées Depay (11e), Fekir (25e, 84e), Mariano Diaz (58e) et Traoré (65e). Lyon ne s’était plus imposé chez son rival depuis 2013.

Dans un climat pesant, le derby du Rhône a été interrompu à deux reprises au stade Geoffroy-Guichard. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

 

En inscrivant le cinquième but en faveur de l’OL, Nabil Fekir a retiré son maillot avant de le présenter à la manière de Lionel Messi au kop stéphanois, provoquant un envahissement de terrain. Incorrectement taclé par Lacroix, expulsé au retour des vestiaires (47e), l’international tricolore a été victime à plusieurs reprises des irrégularités stéphanoises.

L’intervention des CRS a ainsi précédé une seconde interruption durant près d’une demi-heure à cinq minutes du terme. La rencontre s’est finalement clôturée en l’absence du capitaine lyonnais, remplacé par Bruno Genesio au profit de Jordan Ferri.

L’entraîneur lyonnais a fait part de sa déception quant à la tournure des événements et l’attitude de son joueur.

« Je trouve ça dommage, la réponse c’était de gagner le match, ça ne sert à rien d’en rajouter et de provoquer. On n’aurait pas aimé qu’on nous fasse ça. Il faut savoir rester modeste. Il ne faut pas faire de chose comme ça, ce n’est pas bien », a réagi Bruno Genesio au micro de Laurent Paganelli sur Canal +.

Et de cinq pour le PSG à Angers, Monaco renchérit face à Guingamp

Cavani s’offre son 100e but en Ligue 1

Quatre jours après son large succès face à Anderlecht en Ligue des Champions (5-0), le Paris Saint-Germain s’est illustré sur le même score face au SCO d’Angers au stade Raymond-Kopa ce samedi. Bien que privés de Neymar, Di Maria et Marquinhos, les Parisiens ont rapidement rendu muets leurs adversaires du soir.

Grâce à un doublé de Kylian Mbappé (5e, 83e) et Edinson Cavani (30e, 60e), et une réalisation signée Draxler, le PSG confirme sans conteste sa série d’invincibilité en Ligue 1. L’occasion pour Cavani d’inscrire son 100e but dans l’exercice depuis son arrivée en 2013.

La cinglante réplique de Monaco face à Guingamp

Quelques heures après la correction sans équivoque du club de la capitale à Angers, Monaco a conforté sa 2e place en étrillant Guingamp (6-0). Pourtant privés des services de Sidibé, Moutinho, Lemar et Falcao, le club de la principauté a témoigné des qualités sans appel de son banc de touche.

Dès les quarante-cinq premières minutes de jeu, le sort de la rencontre a rapidement été scellé par des réalisations signées Carrillo (10e), Traoré (27e), Baldé (36e) et Fabinho (sur penalty, 45e). Profitant d’une défense bretonne à bout de souffle, Traoré (76e) et Carrillo (79e) ont un peu plus salé la note en seconde période. Ce succès permet à l’ASM de rester à quatre longueurs du PSG.

L’OM sur les pas de Paris et Monaco contre Caen

Le festival de buts de cette 12e journée s’est poursuivie par la manita infligée par l’OM à Caen (5-0). Bien que les joueurs de Rudi Garcia aient tenté de faire oublier l’affaire Patrice Evra, le stade Vélodrome n’en a pas été moins fleuri de banderoles. En marge d’un déplacement au Vitoria Guimarães en Ligue Europa (0-1), le défenseur marseillais s’était distingué en envoyant un coup de pied à un supporter avec qui il s’était échauffé.

Par l’intermédiaire de Luiz Gustavo (43e), Florian Thauvin (47e, 81e), Morgan Sanson (52e) et même Mitroglou (76e), le club phocéen a développé un jeu pour le moins offensif. Le club normand, étouffé par le dispositif marseillais, a sombré en seconde période.

Lille et Nice se rassurent

Le club nordiste, vainqueur de la lanterne rouge, se rassure suite à un succès logique contre Metz ce dimanche (3-0). La menace pesant sur les épaules de Marcelo Bielsa après une première partie de saison décevante, le LOSC n’avait pas d’autre choix que de s’imposer en Lorraine. C’est désormais chose faite grâce aux trois artisans du deuxième succès lillois cette saison, Nicolas Pépé (45+2 et 87e) et Farès Bahlouli (67e), épaulés par la performance de l’impérial Mike Maignan dans les buts.

Imitant le club lillois, l’OGC Nice a renoué avec la victoire au terme de six défaites consécutives toutes compétitions confondues contre Dijon (1-0). Un succès dû au penalty transformé par Mario Balotelli, expulsé en fin de rencontre pour un tacle irrégulier.

Autres résultats de la 12e journée de Ligue 1 :

Rennes – Bordeaux : 1-0

Montpellier – Amiens SC : 1-1

Nantes – Toulouse : 2-1

Troyes – Strasbourg : 3-0

Marius Bocquet