À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 – 8e journée : Marseille renverse Nice lors du derby méditerranéen, Paris régale contre Bordeaux

La rédaction de VL. fait le point sur la huitième journée de Ligue 1 de la saison 2017-2018.

Marseille remporte le derby de la Côte d’Azur face à Nice

Mené de deux buts après un quart d’heure de jeu, l’Olympique de Marseille est finalement sorti vainqueur du derby méditerranéen face à Nice en clôture de la 8e journée de la Ligue 1 ce dimanche soir. Dans une ambiance de deuil en hommage aux deux femmes tuées ce dimanche près de la gare Saint-Charles à Marseille, le match a été précédé d’une minute d’applaudissements à l’Allianz Riviera.

Menés de deux buts, l’OM a renversé l’OGC Nice en clôture de la 8e journée de Ligue 1 (2-4). (BFMTV.com)

 

La rencontre est rapidement dominée par les Aiglons, à l’origine des premières menaces à l’égard de la défense marseillaise. C’est ainsi que Mario Balotelli ouvre le score d’une tête croisée sur le premier corner niçois (4e). Suite à une première tentative écartée par Mandanda, Jean-Michaël Seri parvient à tromper une seconde fois la vigilance du gardien olympien (16e).

Mais le club phocéen, piqué à l’orgueil, retourne alors la situation à son avantage. Sur un centre d’Amavi, Lucas Ocampos sonne le début de la révolte marseillaise (26e). Suite au but contre son camp de Lees-Melou en faveur des Olympiens (41e), Ocampos permet à l’OM de prendre l’avantage avant la mi-temps (44e).

Après le break réalisé par Luiz Gustavo au retour des vestiaires (48e), ce dernier est auteur d’un tacle qui lui vaut l’expulsion à trente minutes du terme (66e). Si les Niçois vont alors mettre la pression sur la défense marseillaise, Mandanda, impérial sur le penalty manqué d’Alassane Plea, permet à l’équipe de Rudi Garcia de conserver cet avantage jusqu’à la fin de la rencontre.

Monaco en manque d’inspiration face à Montpellier

Soixante-douze heures après le revers subi à Porto (0-3) en Ligue des champions mardi, Monaco réalise une mauvaise opération face Montpellier (1-1). Le club de la principauté a été tenu en échec par les Héraultais suite à l’égalisation de Souleymane Camara en fin de rencontre vendredi. L’ASM se situe désormais à trois longueurs du PSG dans la course au titre.

L’étincelle du buteur colombien Radamel Falcao n’a pas suffi pour faire la différence face à Montpellier (1-1). (Eurosport.fr)

 

Les joueurs de Michel Der Zakarian ont mis la pression sur les Monégasques dès l’entame avec pas moins de dix tentatives lors de la première demi-heure de jeu. Malgré la possession, les champions de France en titre ont cruellement manqué d’inspiration avant que Falcao ne débloque le compteur avant la pause (38e).

Douze réalisations sur treize tirs cadrés en huit journées : c’est la performance réussie par le Colombien depuis le début de saison. Et si le club méditerranéen espérait conserver l’avantage, celui-ci a finalement été sanctionné par l’égalisation de l’ancien monégasque Souleymane Camara sur une remise de Berigaud dans le temps additionnel (90+2).

Les Parisiens sur un petit nuage face à Bordeaux

Semaine parfaite pour le PSG : trois jours après le succès mérité face au Bayern Munich (3-0) en Ligue des champions mercredi, le club de la capitale reste désormais la seule équipe invaincue cette saison en Ligue 1 suite au festival parisien face à Bordeaux (6-2).

Le trio offensif parisien a encore frappé face à Bordeaux (6-2). (Foot365)

 

Le trio offensif Cavani – Mbappé – Neymar  a affermi le statut de leader de la formation francilienne dès l’ouverture du score de Neymar sur coup-franc (5e). Cavani a ensuite doublé la mise sur une offrande de son partenaire brésilien (12e) avant que Thomas Meunier ne crucifie les Girondins après seulement 21 minutes de jeu. Les joueurs de Jocelyn Gourvennec ont réduit la marque par l’intermédiaire de Younousse Sankharé (33e).

Le club parisien a mis fin au “penaltygate”  après que Neymar a inscrit un doublé sur un tir de onze mètres (41e). La sublime reprise de Julian Draxler servi par Mbappé a définitivement mis un terme au suspense dès les quarante-cinq premières minutes. De retour des vestiaires, Kylian Mbappé s’est illustré à son tour d’une frappe croisée avant que Malcom n’inscrive un second but en faveur des Bordelais.

L’OL laisse (encore) filer des points à Angers

La rencontre semblait avoir bien débuté en faveur des Lyonnais, dominateurs dès l’ouverture du score de Mariano Diaz à la 5e minute sur un centre de Rafael. L’international brésilien a concédé l’égalisation sur un but contre son camp un quart d’heure plus tard (20e). Suite à un but immédiatement refusé à Fekir en raison d’une position hors-jeu (21e), ce dernier a par la suite rendu l’avantage à l’OL (38e), avant un que Depay ne propulse le cuir dans ses propres filets avant la pause.

Des buts en dépit de résultats décevants, l’OL laisse de nouveau filer des points à Angers (3-3). (S.Boue/L’Equipe)

 

En seconde période, malgré les bonnes intentions lyonnaises, Marcelo laisse les siens à dix après avoir envoyé valser le carton jaune dont il venait d’écoper suite à un tacle irrégulier. Un geste de mauvaise humeur qui, volontaire ou non, lui vaut l’expulsion à quarante minutes du terme de la rencontre (50e).

Suite à une réalisation de Toko-Ekambi (57e), Lyon égalise dix minutes plus tard par l’intermédiaire d’Ismaël Traoré (67e). La victoire échappe finalement à l’OL, une semaine après le nul concédé sur le même score face à Dijon (3-3).

A lire aussi : Amiens – Lille : une barrière de sécurité s’effondre, 26 blessés dont 4 graves

L’image de la semaine : la nouvelle erreur de la Goal-Line Technology à Rennes

Le dispositif chargé de détecter si le ballon a franchi la ligne de but a été à l’origine d’une nouvelle erreur à Rennes samedi. Défaits par Caen au Roazhon Park (0-1), les Bretons pensaient bel et bien avoir égalisé sur un corner frappé par Wahbi Khazri et repoussé des deux poings par Rémy Vercoutre à l’heure de jeu.

Malgré le signal sur la montre de l’arbitre de la rencontre, Amaury Delerue, et après discussion avec les délégués, justice a finalement été rendue en faveur des Caennais, alors le ballon n’avait pas franchi la ligne de but, ce que les ralentis démontrent nettement. Une erreur qui pourrait être due à la couleur verte du maillot du gardien normand, comme ce fut déjà le cas à Rennes avec Cédric Carrasso en février dernier. La fiabilité du système est donc plus que jamais remise en cause.

Autres résultats de la 8e journée de Ligue 1 :

Nantes – Metz : 1-0

Guingamp – Toulouse : 1-1

Dijon – Strasbourg : 1-1

Troyes – Saint-Etienne : 2-1

Marius Bocquet

About author

Étudiant en journalisme à l'Académie ESJ Lille et en Science Politique à l'Université de Lille
Related posts
À la uneBrèvesCinémaSéries Tv

Disney+ arrive en France plus tôt que prévu

À la uneActualitéArt / ExpoCulture

Culture : Au Studio 13/16, une certaine idée de la culture

À la uneCinéma

Ghibli à la conquête de Netflix

À la unePolitique

Le début de la fin de la réforme du bac

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux