À la uneActualitéFormule 1Sport

Formule 1 : Le guide complet de la saison 2020

J-7 avant le départ du Grand Prix d’Australie. L’occasion parfaite pour réaliser le guide de cette 70ème saison de Formule 1 !

Les changements de pilote

Un seul rookie est à compter cette année, en la personne de Nicholas Latifi. Deux pilotes n’ont pas retrouvé de baquets, huit écuries ont décidé de faire confiance aux mêmes hommes que l’an passé et un pilote fait son retour en F1 : le français Esteban Ocon !

  • Nico Hülkenberg (pilote Renault rien)
  • Robert Kubica (pilote titulaire Williams → pilote réserviste Alfa Romeo)
  • Nicholas Latifi (pilote DAMS (F2) → pilote Williams)
  • Esteban Ocon (pilote réserviste Mercedes → pilote titulaire Renault)

Les 20 pilotes et les 10 écuries

Mercedes AMG Petronas

Sextuple championne du monde en titre, l’écurie allemande aura à cœur de remporter un septième titre consécutif. Les Mercedes ont fait beaucoup parler d’elles durant les essais hivernaux à Barcelone, en raison d’un nouveau système, très ingénieux, que ses créateurs ont nommé DAS pour Dual Axis Steering (Direction à double système). Comment ça marche ? En plus d’avoir un axe qui permet de diriger la voiture comme un volant traditionnel, les volants Mercedes peuvent être tirés par les pilotes et ainsi amenés vers eux. En faisant ça, ils jouent sur la position des pneumatiques, afin de les préserver par exemple. Son efficacité ne sera vraiment connue qu’en course, mais en tout cas Mercedes a décidé de terminer l’ère hybride en frappant un grand coup.
A noter que ce système ne pourra pas être utilisé en 2021, car le règlement stipule que le volant ne doit servir qu’à diriger la voiture.

  • Lewis Hamilton (35 ans / Britannique / n°44) :
    Sextuple champion du Monde, et triple champion du Monde en titre, il est LE favori n°1 pour cette saison 2020. Son talent ne fait aucun doute et il sera naturellement l’homme à battre. L’année dernière, il est le seul pilote à avoir inscrit au moins un point lors de chaque Grand Prix ! Il est également celui qui a remporté le plus de Grand Prix (11) et a réalisé le plus de fois le meilleur tour en course (6).
  • Valtteri Bottas (30 ans / Finlandais / n°77) :
    Coéquipier de Lewis Hamilton depuis 2017, il a réalisé sa meilleure saison en 2019, en finissant deuxième. Valtteri Bottas va tout faire pour lutter au maximum avec le champion du monde en titre. L’an passé, il a réussi à le battre sur plusieurs Grand Prix. Mais Valtteri Bottas reste avant tout un coéquipier exemplaire, qui s’est sacrifié à de multiples reprises pour l’équipe, au bénéfice de Lewis Hamilton.

Scuderia Ferrari

L’année 2019 fut source de grosses déceptions pour Ferrari. Pourtant très performante lors des essais hivernaux, la Scuderia était loin de répondre aux attentes, laissant Mercedes filer seule vers le titre de champion constructeur. Ferrari a pourtant redressé la barre après le Summer Break, mais a connu une baisse de régime en fin de saison. Nous avons récemment appris que la FIA a passé un accord avec l’écurie italienne, dont le contenu n’a pas été révélé, par choix de la FIA. De quoi alimenter les débats et spéculations. Max Verstappen avait suspecté Ferrari de triche après le Grand Prix des États-Unis. Les deux tuniques rouges auront donc du pain sur la planche pour donner une meilleure image de leur équipe.

  • Sebastian Vettel (32 ans / Allemand / n°5) :
    Le quadruple champion du monde a vécu sa pire saison l’année dernière chez Ferrari en terminant à la cinquième place, derrière son coéquipier. Sebastian Vettel aura à coeur de rétablir l’ordre au sein de son écurie, et de montrer de quoi il est encore capable. Mais la concurrence avec son jeune coéquipier sera très rude.
  • Charles Leclerc (22 ans / Monégasque / n°16)
    Pour sa première saison avec Ferrari, celui que l’on surnomme le petit prince de Monaco a beaucoup surpris. Vainqueur de deux Grands Prix, il a surtout terminé la saison en étant le meilleur poleman avec 7 poles positions réalisées. Sa détermination, son assurance et sa force de caractère lui ont permis de réaliser une très belle saison 2019, avec à la prime, un succès à Monza devant les Tifosi : un souvenir qui restera très longtemps gravé dans son esprit. Mais Charles Leclerc a encore beaucoup de choses à apprendre afin de pouvoir devenir champion du Monde. En tout cas, il fait l’unanimité au sein de Ferrari, étant donné qu’il est désormais sous contrat jusqu’en 2024.

Aston Martin Red Bull Racing

L’écurie autrichienne s’était lancé un pari risqué, en 2019, en préférant collaborer avec Honda plutôt que Renault pour le moteur de ses Formules 1. Pari risqué, mais pari réussi puisque Red Bull a terminé troisième du championnat du Monde des constructeurs, avec seulement 2 points de moins que l’année précédente.

  • Max Verstappen (22 ans / Néerlandais / n°33)
    Il est sans nulle doute le meilleur pilote de sa génération. L’année dernière, Max Verstappen s’est encore illustré en terminant pour la première fois de sa carrière, à la troisième place du championnat du Monde. Vainqueur de 3 Grands Prix l’an passé, il a battu son record personnel de victoires en une saison, qui était jusqu’alors de 2. Le pilote néerlandais a récemment prolongé son contrat le liant avec Red Bull jusqu’en 2023. Son objectif : remporter un titre de champion du Monde avec son écurie, comme Vettel l’a fait avant lui. Une chose est sûre : le numéro 33 sera à surveiller et risque, une fois de plus, de nous surprendre.
  • Alexander Albon (23 ans / Thaïlandais / n°23)
    Il est l’unique pilote asiatique du paddock et faisait partie des rookies de l’année dernière. Issu de l’académie Red Bull, Alexander Albon s’est hissé, en une demie-saison seulement, dans le baquet de l’écurie Red Bull, au détriment de Pierre Gasly. Le jeune Thaïlandais a fait meilleure impression que le Français et sera donc le coéquipier de Max Verstappen cette saison.

McLaren Racing

Après avoir connu une saison 2018 très compliquée, l’écurie britannique a retrouvé la confiance l’an passé. McLaren avait changé ses deux pilotes en 2019, qu’elle a conservé cette saison. L’objectif sera, bien entendu, de rester la meilleure équipe du milieu de peloton, et donc de finir quatrième au classement des constructeurs.

  • Carlos Sainz Jr. (25 ans / Espagnol / n° 55)
    Il a été la victime de l’arrivée de Daniel Ricciardo chez Renault, mais ce fut un mal pour un bien. Chez McLaren, Carlos Sainz Jr. a réalisé sa meilleure saison en Formule 1 et a même eu la chance de terminer sur le podium (3ème) au Brésil. Après des premiers Grands Prix compliqués, le pilote espagnol s’est stabilisé et a terminé sixième au championnat du Monde, faisant de lui le premier pilote, hors Top Teams, au classement.
  • Lando Norris (20 ans / Britannique / n°4)
    Il fait également partie des rookies 2019 et est, cette saison encore, le plus jeune du paddock. Il fut élu meilleur rookie de 2019 et est l’une des coqueluches des fans de F1 sur internet. Sa simplicité, sa bonne humeur et son sens de l’humour, font de lui un pilote déjà très apprécié. La relation qu’il entretient avec son coéquipier est également très saine et ils semblent s’entendre à merveille.

Renault Sport Formula One Team

Pour la première fois depuis son retour en F1, la seule écurie française du paddock n’a pas progressé (4ème en 2018 ; 5ème en 2019). Pourtant, en ayant recruté Daniel Ricciardo, on pouvait s’attendre à voir une progression chez Renault, ou du moins une continuité. A nuancer tout de même : la saison de Renault ne faut pas bonne, mais ne fut pas mauvaise pour autant. Tout n’est pas à jeter dans cette année 2019. On peut notamment penser au Grand Prix d’Italie où les deux monoplaces avaient terminé 4ème et 5ème. Cette saison, Renault connait des renforts de taille pour développer sa voiture, mais aussi pour la piloter, en la personne d’Esteban Ocon.

  • Daniel Ricciardo (30 ans / Australien / n°3)
    C’était la nouvelle qui a bousculé le monde de la F1 en 2018 : Daniel Ricciardo a décidé de quitter Red Bull pour Renault. Pour beaucoup, ce changement a été perçu comme aveu de faiblesse de Ricciardo, face à son jeune coéquipier Verstappen. Beaucoup ont remis en question ce choix, mais le pilote australien était très intéressé par le projet de l’écurie française. Malheureusement pour lui, la voiture n’a pas été à la hauteur l’année dernière et il a rencontré pas mal de problèmes. Au final, Ricciardo a terminé 9ème au classement des pilotes, mais est plus que déterminé pour cette année 2020, les essais hivernaux s’étant plutôt bien déroulé pour Renault.
  • Esteban Ocon (23 ans / Français / n°31)
    Un an après avoir été pilote réserviste chez Mercedes, Esteban Ocon s’impatiente de pouvoir retrouver le goût des Grands Prix. Le pilote français va débuter sa quatrième saison en Formule 1 et souhaite rentrer dans les points à chaque Grand Prix, afin d’aider Renault à retrouver la quatrième place. La bataille sera dure, mais Ocon et Ricciardo seront déterminés !

Scuderia Alpha Tauri Honda

Le nom et les couleurs ont changé, mais l’équipe reste la même. L’ancienne Scuderia Toro Rosso aura connu une belle année 2019 en ayant réalisé deux podiums : la troisième place de Kyvat en Allemagne et la deuxième place de Gasly au Brésil. Mais attention : la concurrence risque d’être plus rude face aux autres écuries cette année pour Alpha Tauri.

  • Daniil Kyvat (25 ans / Russe / n°26)
    Sous contrat jusque fin 2020, Daniil Kyvat devra batailler dur pour espérer garder son baquet au sein de son écurie. Son année 2019 fut marquée par la naissance de sa fille et par son troisième podium en Formule 1. Mais en 2020, il parait improbable de le revoir se hisser sur un podium. Mais le sport, et plus particulièrement le sport automobile, est source de surprises !
  • Pierre Gasly (24 ans / Français / n°10)
    Il a connu une année 2019 particulièrement difficile. Lors des essais hivernaux, il a endommagé sa voiture en faisant des sorties de piste. Ce qui n’est clairement pas l’idéal pour débuter une saison dans une nouvelle écurie, aussi exigeante que Red Bull. Pierre Gasly a tenté de faire ses preuves et devait rester chez Red Bull jusqu’à la fin de saison. Mais lors du Summer Break, il a appris sa rétrogradation chez Toro Rosso, contrairement à ce qu’on lui avait promis. Peu de temps après, il a perdu son ami Anthoine Hubert, décédé lors du Grand Prix de Belgique de F2. Mais en revenant chez Toro Rosso, Gasly a retrouvé un environnement sain et ses performances ont été meilleures. Il a même eu l’occasion de savourer son premier podium, en terminant deuxième à Sao Paulo. Cette année, il aura à coeur de prouver à Red Bull de quoi il est capable, pour éventuellement retrouver son baquet dans l’écurie mère en 2021.

Racing Point F1 Team

Racing Point a fait couler beaucoup d’encre en dévoilant sa voiture 2020. En effet, celle-ci est une copie quasi conforme de la Mercedes 2019. Une pratique qui peut sembler illicite, mais ce n’est pas le cas. L’écurie de Lawrence Stroll ne se cache absolument pas d’avoir photographié la Mercedes 2019 pour la reproduire. Le constructeur allemand fournit le bloc moteur, la boite de vitesses, ainsi que le train roulant de l’écurie britannique. Il sera donc intéressant de suivre la progression des Racing Point en 2020. Mais attention : avoir une Mercedes est une chose, mais avoir les pilotes, ingénieurs et les stratèges Mercedes en est une autre. Une chose est sûre : les monoplaces roses devraient être de sérieuses candidates dans le milieu de peloton.

  • Sergio Pérez (30 ans / Mexicain / n°11)
    Leader incontesté de cette écurie, Sergio Pérez souhaite finir sur le podium à plusieurs reprises cette saisons, mais aussi faire de Racing Point la première équipe du milieu de peloton, en terminant quatrième au championnat des constructeurs. Si la Racing Point 2020 arrive à être du même calibre que la Mercedes 2019, Pérez pourrait alors être un sérieux concurrent dans cette bataille de milieu de peloton. Reste à voir si la voiture répondra aux attentes.
  • Lance Stroll (21 ans / Canadien / n°18)
    Fils du milliardaire et propriétaire de Racing Point, Lawrence Stroll, le Canadien est encore très loin du niveau de son coéquipier. Il doit son baquet à son père, à lui de prouver qu’il en a les épaules et qu’il peut être un très bon pilote en allant chercher davantage de points cette saison.

Alfa Romeo Racing ORLEN

Alfa Romeo Racing ORLEN, la dénomination de Sauber, a terminé huitième au classement des constructeurs en 2019, comme l’année précédente, mais en ayant inscrit plus de points. Le duo de pilotes reste le même et l’écurie souhaitera faire mieux que l‘an passé au classement.

  • Kimi Räikkönen (40 ans / Finlandais / n°7)
    C’est peut-être la dernière année où l’on verra Kimi Räikkönen au volant d’une Formule 1. Sous contrat jusqu’à la fin de saison, le vétéran du paddock pourrait quitter le monde de la F1 pour le WRC. Le champion du monde 2007 souhaite avoir un rôle à jouer dans le championnat du monde des rallyes. En attendant, il lui reste au moins une année avant de faire ses adieux à la Formule 1. A lui de livrer la plus belle saison qui soit, si jamais il décidait de partir.
  • Antonio Giovinazzi (26 ans / Italien / n°99)
    Il était le rookie le plus âgé l’année dernière mais a failli ne pas démarrer la saison 2020 en tant que pilote titulaire. Après sa sortie piste lors du Grand Prix de Belgique, il a failli perdre sa place au sein d’Alfa Roméo, au profit de Nico Hülkenberg. Le pilote italien s’est montré convaincant et s’élancera, donc, de Melbourne sous les mêmes couleurs. Mais gare à l’erreur, son contrat se termine en 2020 et il se peut qu’il perde son baquet pour de bon, s’il ne fait pas grâce aux yeux de Frédéric Vasseur.

Haas F1 Team

La saison 2019 fut extrêmement compliquée pour l’écurie américaine qui a terminé à la neuvième place du classement des constructeurs. Malgré le manque de résultats et les différents qu’ils ont pu avoir sur la piste, les deux pilotes ont été conservés. La voiture 2019 manquait cruellement de rythme et n’a jamais été à la hauteur. Une chose est sûre : les deux pilotes Haas auront beaucoup de pression. Gene Haas, le propriétaire de l’écurie, a récemment déclaré qu’il pourrait se retirer de la Formule 1 si la saison 2020 ressemblait à celle de 2019.

  • Kevin Magnussen (27 ans / Danois / n°20)
    Il est l’un des pilotes les plus agressifs du paddock. Kevin Magnussen se distingue aussi par sa volonté de ne jamais vouloir se laisser dépasser, même si sa place n’est pas dans les points. Il devra se montrer à la hauteur cette saison, pour sauver son écurie, mais aussi sa place en Formule 1, son contrat se terminant en 2020 également.
  • Romain Grosjean (33 ans / Français / n°8)
    Le vétéran français du paddock va débuter sa dixième saison en Formule 1. Celle-ci pourrait éventuellement être sa dernière si jamais elle se passait aussi mal que la précédente. Du moins, en cas de mauvaises performances en 2020, Romain Grosjean se poserait les bonnes questions, afin de savoir s’il doit continuer ou non en Formule 1, a-t-il déclaré. Nous lui souhaitons donc bon courage, en espérant que 2020 lui soit plus favorable que 2019.

ROKiT Williams Racing

Cette écurie mythique est encore très loin de son niveau d’antan. Williams n’a marqué qu’un seul point lors du championnat du Monde en 2019. Pour 2020, l’idée est de miser sur la jeunesse. George Russell, rookie 2019, sera accompagné du seul rookie 2020, Nicholas Latifi.

  • George Russell (21 ans / Britannique / n°63)
    Bon dernier du championnat 2019, George Russell a pourtant fait bonne figure pour sa première saison. En Formule 1, si la voiture n’est pas performante, le pilote ne peut pas l’être non plus. Les Williams sont les voitures les moins performantes du paddock à l’heure actuelle. George Russell ne peut donc pas s’exprimer à son maximum, mais il aura, très sûrement, à cœur d’aller grappiller quelques points cette saison.
  • Nicholas Latifi (24 ans / Canadien / n°6)
    Unique rookie de cette saison 2020, Nicholas Latifi va retrouver ses amis Lando Norris et Alexander Albon. Vice-champion du Monde de F2 l’an passé, Nicholas Latifi va donc se retrouver dans la même écurie que le champion du Monde de F2 2018. Il va bien évidemment tout mettre en œuvre pour faire bonne figure et prouver qu’il a sa place en Formule 1.

Les 22 Grand Prix

Pour la première fois de son histoire, la Formule 1 compte 22 Grand Prix. Les Grand Prix des Pays-Bas et du Vietnam font leur apparition dans le calendrier. Le Grand Prix d’Allemagne lui a, en revanche, dit au revoir, pas adieu. Les pilotes auront donc l’occasion de s’affronter à 22 reprises. Du moins c’était sans compter sur un fait d’actualité : le Covid-19. Le virus a poussé les instances de la FIA a reporté le Grand Prix de Chine, qui risque même d’être annulé. L’autre Grand Prix impacté par le coronavirus est celui de Bahreïn. Celui-ci se déroulera à huis-clos (sans spectateur) le 22 mars. A l’heure actuelle, aucun autre Grand Prix n’est affecté par le Covid-19, mais il se peut que la donne évolue au fil des semaines. En attendant, sauf changement de dernier minute, la F1 fera bien son retour le week-end prochain à Melbourne !

Le calendrier :

Tous les horaires sont à l’heure française.

  • (15/03/2020) : Grand Prix d’Australie, à Melbourne (6h10)
  • (22/03/2020) : Grand Prix de Bahreïn, à Sakhir (16h10)
  • (05/04/2020) : Grand Prix du Vietnam, à Hanoï (9h10)
  • (19/04/2020) : Grand Prix de Chine, à Shanghai (8h10) (reporté, mais annulation envisagée)
  • (03/05/2020) : Grand Prix des Pays-Bas, à Zandvoort (15h10)
  • (10/05/2020) : Grand Prix d’Espagne, à Barcelone (15h10)
  • (24/05/2020) : Grand Prix de Monaco, à Monaco (15h10)
  • (07/06/2020) : Grand Prix d’Azerbaïdjan, à Bakou (14h10)
  • (14/06/2020) : Grand Prix du Canada, à Montréal (20h10)
  • (28/06/2020) : Grand Prix de France, au Castellet (15h10)
  • (05/07/2020) : Grand Prix d’Autriche, à Spielberg (15h10)
  • (19/07/2020) : Grand Prix de Grande-Bretagne, à Silverstone (16h10)
  • (02/08/2020) : Grand Prix de Hongrie, à Budapest (15h10)
  • (30/08/2020) : Grand Prix de Belgique, à Spa (15h10)
  • (06/09/2020) : Grand Prix d’Italie, à Monza (15h10)
  • (20/09/2020) : Grand Prix de Singapour, à Singapour (14h10)
  • (27/09/2020) : Grand Prix de Russie, à Sotchi (13h10)
  • (11/10/2020) : Grand Prix du Japon, à Suzuka (6h10)
  • (25/10/2020) : Grand Prix des États-Unis, à Austin (21h10)
  • (01/11/2020) : Grand Prix du Mexique, à Mexico (20h10)
  • (15/11/2020) : Grand Prix du Brésil, à Sao Paulo (17h10)
  • (29/11/2020) : Grand Prix d’Abu Dhabi, à Abu Dhabi (14h10)

Crédit photo à la une : @F1

About author

Journaliste spécialisé dans le culturel, la politique et le sport
Related posts
À la uneActualitéBrèves

Une protection policière refusée à deux journalistes menacées de mort

À la uneActualitéBrèves

Coronavirus : la vaccination ouverte aux 16-17 ans atteints de maladies graves

À la uneFaits DiversInternational

Une femme disparue dans un canyon depuis 5 mois retrouvée dans l’Utah

À la uneSéries Tv

Meurtres à Marie-Galante : Laurent Voulzy, guest du prochain numéro aux côtés de Pascal Legitimus et Anne Caillon

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux