À la uneActualitéCultureMusique

« Fuck You ! » : les dernières paroles de Tupac

Les derrniers mots de Tupac ont été révélé par Chris Carrol, un policier présent sur les lieux du crime le 7 septembre 1996. Après des coups de feu, Tupac se retrouve en sang dans les bras de cet agent. Ces découvertes relancent toutes les recherches autour de la mort du légendaire rappeur de la côte Ouest.

L’histoire continue à faire du bruit encore aujourd’hui. Presque vingt ans après la mort de Tupac Shakur les suspicions autour de son décès alimentent encore les discussions. La plus récente révélation en date, les derniers propos du rappeur américain avant de rejoindre les cieux. C’est dans le magazine américain Vegassen, que le policier Chris Carrol témoigne. Il est l’officier ayant vu le rappeur californien tombé dans le coma.

L’évènement a lieu le 7 septembre 1996. La légende du hip-hop américain sort d’une finale de boxe à Las Vegas opposant Mike Tyson et Bruce Sheldon. Après une victoire de Tyson, Tupac doit aller au Club 662 pur un concert. Il est accompagné de Suge Knight, le fondateur avec Dr. Dre de Death Row Records, le label de Tupac. Les deux compères rejoignent une berline noire pour se rendre au concert.

Ce seront les derniers mètres du rappeur. La voiture se fait cribler de balles. Tupac était la cible évidente de cette attaque, et n’en ressortira pas vivant. Pas loin de l’évènement, le policier Chris Carrol court vers les lieux. Il se retrouve avec le rappeur ensanglanté de Los Angeles dans les bras. Il lui demande avec insistance « Qui t’as tiré dessus ? », mais le rappeur n’arrive pas à répondre. Le policier ne lâche pas morceau et redemande pour une dernière fois « Qui t’as tiré dessus ? ». Tupac regarde fixement Chris Carrol, et force pour balancer enfin un mot, qui sera : « Fuck You ». Après ces derniers mots, Tupac Shakur tombe dans le coma. Un coma dont il ne se réveillera pas, car il décède six jours plus tard.

Une mort souhaitée par Suge Knight ?

suge-knight and tupacCes dernière paroles ont tout d’une punchline du rappeur américain. Habitué attaques verbales envers les forces de l’ordre dans ses musiques, il meurt en insultant un policier : tout un symbole. Cependant, les recherches concernant la cause de la mort de Tupac continuent. Et beaucoup interprètent déjà ce « Fuck You ». Pour les plus terre-à-terre, ce n’est qu’une simple insulte lâché à un policier ou une façon de dire « Laisse moi mourir tranquille ». Mais pour d’autres, l’explication est plus complexe. L’insulte ne serait au final pas adressée au policier, mais plus particulièrement au FBI et à Suge Knight. Ce dernier était en brouille avec son ami Tupac, à qui il devait beaucoup d’argent. Le rappeur souhaitait même quitter le label Death Row Records pour créer sa propre structure. De son côté Suge Knight avait des relations assez proches  avec le FBI et la police. Le bureau fédéral d’investigation américain serait ainsi, pour beaucoup, l’auteur du crime.

tupac-shakurCeci justifierai d’ailleurs pourquoi les enquêtes autour de ce meurtre ne sont jamais menées jusqu’au bout. Un documentaire du nom de, Biggie and Tupac, confirme d’ailleurs cette hypothèse. On y découvre Russel Poole, qui travaillait au Los Angeles Police Department (LAPD). Il devait effectuer des recherches, au départ, sur la mort de Notorious B.I.G. , mort en mars 1997. Au départ ami avec Tupac, il est devenu son ennemi, amenant même à une guerre musicale entre la West Coast, représentée par Tupac, Snoop Dogg ou encore Suge Knight, et la East Coast, avec Notorious B.I.G et Puff Daddy en tête d’affiche. Au départ, tout le monde voyait dans la mort des deux légendes su rap, de simples règlements de comptes. Cependant, Russell Poole reste persuadé que la mort de Tupac ne vient pas des représailles de la côte Est : « Suge Knight voulait que l’on pense à des représailles entre Tupac et Notorious B.I.G. Il voulait faire croire à un lien entre les deux meurtres ». Mais l’ex-détective de Los Angeles confirme aussi la relation de Suge Knight avec la police et le FBI : « Des officiers de police travaillaient pour Death Row, ce qui est déjà un scandale en soi. Des représentants de la loi travaillaient pour des gangsters. Car tout le monde savait que Death Row Records faisait du trafic de drogue. »

Tupac en vie ? Oui oui, c’est possible

Cette explication du meurtre de Tupac reste la plus plausible et la plus fouillée. Mais depuis sa mort, tous les fans cherchent d’autres explications. Et quelques uns pensent que le rappeur serait toujours vivant. Les vidéos sur Youtube autour de cette théorie sont multiples. Tous les fans tentent d’expliquer que Tupac voulait tout simplement replonger dans l’anonymat et vivre sa petite vie. Les fans parlent entre eux de la « Théorie des 7 jours » pour expliquer la fausse mort de Makavelli. Et cette hypothèse a pris d’un coup plus d’ampleur avec les récentes déclarations du fameux Suge Knight pour le site TMZ. L’ancien patron de Tupac lâche dans la vidéo un « Tupac’s Alive ! ».

 

Des propos qui relancé toutes les théories niant la mort du rappeur. Et si Tupac serait en fait en train de faire une partie de beach-volley sur une île paradisiaque avec Elvis Presley et Micheal Jackson ?

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMédiasMusique

The Voice - Alphonse : "J'aime les artistes libres"

ActualitéVoyages

City Break : que faire à Milan pour le week-end ?

ActualitéFootSport

"Giroud" : 4 anecdotes que vous allez découvrir sur Olivier Giroud dans le documentaire de Canal +

À la uneCinémaCulture

Festival de Cannes : suivez la cérémonie de clôture en direct

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux