À la uneInternational

Fusillades à Vienne, un bilan provisoire

Un homme a attaqué plusieurs personnes à Vienne en Autriche, selon un bilan provisoire quatre personnes ont été tuées et quinze blessées

Ce sont “six lieux différents” qui ont été visés selon la police. Hier soir, la capitale autrichienne, Vienne, a été victime de plusieurs attaques. Les commanditaires s’en sont pris à des personnes se trouvant près d’une des plus importantes synagogues de la ville et de l’Opéra. Selon un bilan provisoire quatre personnes ont été tuées, quinze personnes sont hospitalisées dont sept dans un état grave.

Dans la nuit, la police a annoncé avoir abattu un suspect. Le ministre autrichien de l’intérieur, Karl Nehammer, a annoncé lors d’un point-presse que le suspect abattu serait “un sympathisant” du groupe djihadiste de l’Etat Islamique (EI), “les indices recueillis montrent clairement que c’est une personne radicalisée qui se sentait proche de l’EI” annonce-t-il. L’assaillant était équipé d’un fusil d’assaut ainsi que d’une ceinture d’explosifs factice. Le ministre autrichien de l’intérieur affirme qu’au moins un suspect est en fuite.

Peu de temps après l’attaque le premier ministre, SebastianKurz, s’est exprimé et a déclaré “Nous avons été les victimes d’un effroyable attentat terroriste […]Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et nous combattrons ces attaques avec tous nos moyens”.

“Nous ne céderons rien”

Suite à cela, plusieurs chefs d’Etats européens ont apporté leur soutien à l’Autriche. Le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, annonce que la France est “prête à apporter son soutien” à l’Autriche et ajoute dans second tweet “Après la France, c’est un pays ami qui est attaqué. C’est notre Europe. Nos ennemis doivent savoir à qui ils ont affaire. Nous ne céderons rien” De son côté la chancelière allemande, AngelaMerkel, a condamné l’attentat et affirme que “le terrorisme islamiste est notre ennemi commun”. L’Allemagne aussi annoncé que les contrôles aux frontières entre l’Autriche et l’Allemagne allaient être renforcés.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, évoque un “acte lâche” qui “viole la vie et nos valeurs humaines”. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, indique que “L’Europe est totalement solidaire de l’Autriche. Nous sommes plus forts que la haine et la terreur”.

L’Autriche épargnée par les attaques

Ces dernières années, l’Autriche a relativement été épargnée par les attaques terroristes qui ont touché plusieurs pays européens. Le pays a connu deux attaques remontant respectivement à juin 2017 et mars 2018. En 2017, un homme né en Tunisie avait tué un couple à Linz. Ce dernier se sentait discriminé en tant qu’étranger et musulman. En mars 2018, un sympathisant islamiste avait attaqué au couteau un membre des forces de l’ordre devant l’ambassade d’Iran à Vienne avant d’être abattu.

About author

Journaliste
    Related posts
    À la uneInternational

    Procès Derek Chauvin : le verdict qui fait respirer l’Amérique

    À la uneEmissionsLes Prolongations

    Les Prolongations avec Candice Rolland (L'Equipe) #76

    À la uneFaits DiversFrance

    Magali Blandin : une cagnotte ouverte pour les enfants du féminicide

    À la uneSéries Tv

    Emilia Clarke en passe de rejoindre la série Secret Invasion de Disney+

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux