À la uneActualitéFrancePolitique

Gérard Collomb: enquête préliminaire pour l’ancien maire de Lyon

Quelques jours après avoir été assigné en justice pour atteinte à la présomption d’innocence envers un Irakien, Gérard Collomb, est de nouveau inquiété. L’ancien maire de Lyon fait actuellement l’objet d’une enquête préliminaire concernant ses actions passées durant la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron.

Lors de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, Gérard Collomb était président de la métropole de Lyon. Il est également resté maire de la ville jusqu’en juillet dernier. Affilié au Parti socialiste (PS), il fut l’un des soutiens de première heure de l’actuel président de la République avant de rejoindre La République en marche (LREM).

S’il bénéficiera lui de la présomption d’innocence, les soupçons sont multiples : détournements de fonds publics, financement irrégulier de campagne électorale, abus de biens sociaux et recel. Autrement dit, Gérard Collomb est soupçonné d’avoir utilisé de l’argent public pour financer illégalement la campagne d’Emmanuel Macron. Le parquet de Lyon a ouvert une enquête préliminaire suite au dépôt de plainte du président du groupe Les Républicains (LR) à la métropole de Lyon, Philippe Cochet, et du président du groupe LR à la ville de Lyon, Stéphane Guilland.

Les suspicions portent notamment sur la réception d’Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie sous François Hollande, par Gérard Collomb à l’Hôtel de ville de Lyon le 2 juin 2016. Le mouvement LREM venait d’être lancé deux mois auparavant. L’ancien chef de cabinet de Gérard Collomb à la métropole de Lyon est également concerné par la plainte des deux LR. Il a également activement participé à la campagne électorale du président de la République.

Emmanuel Macron ne semble pas près de « reconstruire la confiance » qu’il souhaitait dans son message à la jeunesse lors de son dernier meeting de campagne à Albi en mai 2017. Une confiance qui s’était déjà avérée fragile lors des élections. Moins de deux inscrits sur dix parmi les 18-24 ans s’étaient rendus aux urnes aux deux tours. On est bien loin du « renouvellement » promis par le président de la République. Si Gérard Collomb n’est encore coupable de rien, la situation rappelle en effet la mise en examen de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy pour financement illégal de campagne électorale.

Related posts
À la uneCultureMusique

Renaud : Quand le Renard, désormais Phénix, nous parle des " Animals "

À la uneActualitéArt / ExpoCulturePop & Geek

Travis Durden: la pop culture s'empare de l'Art Classique

À la uneActualitéArt / ExpoBrèvesInsolite

Les clichés les plus drôles du Comedy Wildlife 2019

À la uneActualitéNumériquePop & Geek

Quel est le Pokémon favori des français ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux