À la uneCinéma

Gérardmer 2019 : un premier jour aux couleurs de The Dark et Aniara

Premières projections de ce cru 2019 de Gérardmer avec deux films de la sélection : The Dark et Aniara. Verdicts mitigés pour VL…

Aniara est un film de science-fiction suédois réalisé par Pella Kågerman et Hugo Lilja.

Des humains quittent la Terre, devenue inhabitable, et partent en direction de Mars à bord d’une immense navette spatiale, baptisée ANIARA. Dans celle-ci, les passagers ont tout ce dont ils ont besoin à portée de main : centres commerciaux, bowlings, piscines, restaurants, boîtes de nuits… Seulement, un changement de trajectoire d’ANIARA (à cause d’un incident dont on ne sait rien) va perturber le trajet jusqu’ici tout confort des humains à l’intérieur.

Découpé sous forme de chapitres (évoquant le nombre de jours écoulés depuis l’accident), le film se montre très inégal et surtout très lent. En bref, Aniara est un objet cinématographique déroutant. Rarement haletant, on sent qu’il regorge pourtant de bonnes idées. Il est souvent extravagant, fantasque et très osé, parfois trop (entraînant un bon nombre de rires gênés dans la salle). La complexité de son arrière-propos reste assez floue, ce qui fait qu’au bout du compte, on perd le fil et on garde un goût amer en bouche lorsque le générique de fin se met à défiler… On saluera tout de même la prise de risque constante des deux réalisateurs pour leur tout premier film.

The Dark est un film autrichien réalisé par Justin P. Lange, présent sur scène avant la projection.

On suit l’histoire de Mina, une jeune fille morte-vivante qui hante une forêt depuis des années et qui va rencontrer de manière fortuite un adolescent maltraité. Cette rencontre va les bouleverser mutuellement… et nous bouleverser par la même occasion !

Car oui, The Dark est un récit foncièrement très touchant et intelligent dans la façon de revisiter le personnage habituellement déshumanisé du zombie. Sans pour autant être révolutionnaire, le film joue habilement avec les codes du genre et nous offre un drame efficace et émouvant. Difficile de rester de marbre face à cette bien belle histoire. On adhère grandement !

Le festival continue ce vendredi 1er février avec notamment trois nouvelles projections au programme dont Escape Game, le film diffusé en ouverture cette année !

Related posts
À la uneFranceSport

JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

À la uneSéries Tv

Mallaury Nataf : "J'ai passé 6 ans dans la rue" (Le miel et les abeilles)

À la uneMédias

Laëtitia Milot va animer le "Meilleur Pâtissier" sur M6

À la uneSéries Tv

B.R.I : le tournage de la saison 2 officiellement lancé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux