À la uneActualitéFoot

Gianni Infantino annonce l’arbitrage vidéo pour la Coupe du Monde de football 2018

Gianni Infantino annonce l'arbitrage vidéo pour la Coupe du Monde 2018

Parmi les nombreux sujets qui font polémique dans le football, l’arbitrage vidéo occupe une place de choix. Les contestataires seront donc déçus d’apprendre que la Coupe du Monde 2018 utilisera bien cette technologie.

Élu président de la FIFA en février 2016, Gianni Infantino était l’un des ardents défenseurs de la vidéo. En novembre dernier, l’Italo-Suisse de 47 ans émettait son souhait de voir la technologie arriver au Mondial en Russie.

La vidéo à l’échelle du monde

En développement depuis plusieurs années, l’arbitrage vidéo fait de plus en plus partie du monde du football. Le 28 mars dernier, l’arbitrage vidéo avait été testé pour la première fois en France lors du match amical France-Espagne. Ce soir-là, la technologie avait permis d’annuler un but hors-jeu d’Antoine Griezmann et de valider un but de l’Espagnol Deulofeu.

Un mois après après ces retours positifs, le président de la FIFA a donc fait une déclaration importante : l’arbitrage vidéo sera effectif pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. Devant le 67e congrès de la Conmebol à Santiago du Chili, Infantino a justement mis en avant tous les retours positifs qu’il a reçu sur cette technologie. A l’image des évènements de France-Espagne, l’organisme directeur du football aurait été tout simplement séduit par les différents tests effectués.

Un sujet source de nombreuses critiques

A l’occasion de ce congrès, l’ex-Secrétaire général de l’UEFA a délivré un discours d’inauguration prônant la nécessité de cette technologie. Pour lui, il était inconcevable que “la seule personne qui ne sache pas qui a commis l’erreur soit justement l’arbitre“. Évoquée depuis plusieurs mois, la présence de la vidéo au Mondial 2018 avait besoin du feu vert du conseil international du football association (IFAB).

L’arbitrage vidéo va donc effectuer ses grandes premières dans une compétition d’envergure internationale. Destinée à éviter les erreurs d’arbitrage, l’assistance vidéo doit encore faire ses preuves. La technologie peut être utilisée dans qautre situations de jeu seulement: après un but marqué, sur une situation de penalty, pour un carton rouge direct ou pour corriger une erreur d’identité d’un joueur sanctionné. Alors que le corps arbitral est souvent la cible de critiques, cette technologie est justement appelée à éviter des erreurs et ainsi “faciliter” le travail des arbitres. Le sujet reste toutefois source de nombreux débats et beaucoup considèrent qu’une utilisation de la vidéo pourrait dénaturer le jeu.

Gianni Infantino n’a donc plus qu’à espérer que cette technologie se révèle efficace pendant la Coupe du Monde 2018. Au vu de l’importance de l’évènement, c’est un tournant de l’histoire du football qui pourrait se jouer l’année prochaine en Russie.

A lire aussi >> Les plus gros scandales de l’arbitrage en Coupe du monde.

Related posts
À la uneFranceSanté

Conseil de défense sanitaire : de nouvelles restrictions ?

À la uneCinémaCulture

Harry Potter : HBO Max dévoile une partie du casting de "Retour à Poudlard" à travers une bande-annonce

À la uneCinéma

Hitchcock : quels sont les classiques du Maître disponibles sur Salto ?

À la uneFrancePolitique

Qui est Bertrand de la Chesnais, le nouveau directeur de campagne d'Eric Zemmour ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux