À la uneActualitéInternational

Le gouvernement Trump ordonne un non-lieu après l’homicide d’un vendeur Noir par la police

Le gouvernement Trump renonce à poursuivre les policiers après l'homicide d'un vendeur Noir en 2016

Le ministre américain de la Justice a annoncé hier l’abandon de poursuites publiques contre la police. Survenu l’année dernière, cet homicide avait provoqué une importante vague de contestations dans le pays.

 

Énormément touchés par les affaires entre la police et la communauté Noire, les Etats-Unis n’en ont sûrement pas fini avec les manifestations. Alors que Jeff Sessions, ministre de la Justice américaine, annonçait l’abandon de poursuites contre la police, l’information était immédiatement dénoncée par des associations.

 

Un manque de preuves suffisantes pour accuser les policiers

Vendeur de CD sur le parking d’un centre commercial à Bâton Rouge (Louisiane), Alton Sterling avait été abattu par deux policiers. Interpellé parce que son physique correspondait à celui d’une personne recherchée, l’homme de 37 ans s’était fait plaquer au sol. Alors qu’il résistait, les deux policiers avaient fait feu sur le vendeur : ce dernier était armé d’un calibre 38. Pour de nombreux témoins sur place, Sterling n’avait aucune intention de prendre son arme et de s’en servir. Filmé par une vidéo amateur, cet homicide avait rapidement fait sensation dans le pays.

Alors qu’une enquête fédérale avait immédiatement été lancée dans la foulée, celle-ci aura donc pris fin hier. Selon Jeff Sessions, le manque de preuves suffisantes est d’ailleurs à l’origine de cette décision. Les deux policiers ne seront donc pas poursuivis ou condamnés pour cet homicide. Selon les enquêteurs, plusieurs points permettraient de prendre la défense des policiers. Le fait que l’accusé ait voulu se défendre et qu’il soit plus grand que chacun des deux policiers seraient des preuves suffisantes. L’enquête n’a pas non plus omis que le vendeur portait une arme.

 

Le gouvernement ordonne un non-lieu pour la police après l'homicide d'un vendeur Noir

Après la mort d’Alton Sterling, de nombreux incidents impliquant la police et la communauté Noire ont eu lieu à travers le pays.

 

Le conflit entre la police et la communauté noire loin d’être fini

Quoi qu’il en soit, la décision finale n’a pas manqué de faire réagir. De nombreuses associations de défense de droits civiques se sont dits “préoccupés“. C’est le cas notamment de Southern Poverty Law Center, une association qui combat le racisme. Quant aux proches de la victime, beaucoup considèrent que c’est du temps perdu pour, au final, rien du tout. Interrogée sur la décision, la tante d’Alton Sterling a eu du mal à cacher sa peine et sa douleur.

Cet épisode avait crée un important vent de protestations et de manifestations à travers le pays. L’occasion pour la communauté noire de dénoncer les violences subies par les forces de l’ordre. Un autre homme noir avait d’ailleurs été abattu le lendemain dans le Minnesota par un policier, lors d’un contrôle pour un phare cassé. Depuis, plusieurs homicides du même genre ont eu lieu et même récemment. Un étudiant noir a en effet tué la semaine dernière à Dallas après avoir reçu une balle tirée par un policier.

 

 

A lire aussi >> Police, justice et racisme : les cas Rodney King, Latasha Harlins et Eulia Love

Related posts
À la uneSport

Pour Bound for Glory 2021, Impact Wrestling sort le grand jeu

À la uneInternational

Pourquoi ce regain de tension entre la Chine et Taïwan ?

À la uneActualitéFrance

Jean Castex annonce une "indemnité inflation" pour répondre à la hausse des prix

À la uneInternational

L'acteur Alec Baldwin tue "accidentellement" une personne lors d'un tournage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux