À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

Greenpeace : action spectaculaire à la Tour Eiffel

Ce samedi matin, un militant écologiste de Greenpeace, s’est suspendu depuis le deuxième étage du célèbre monument de la capitale.

La scène est impressionnante, tout comme l’opération menée, hier matin, en haut de la Tour Eiffel par l’organisation. Un militant de Greenpeace s’est hissé dans le vide, abrité par une tente positionnée sur une plateforme, en dessous du deuxième étage de la tour. L’homme a déployé une banderole, où l’on pouvait lire : «Free the Artic 30» (Libérez les 30 de l’Arctique) et «Militants en prison, climat en danger».  Avec un second militant écologiste – qui lui a permis de sécuriser le point d’attache de la nacelle – ils s’étaient, quelques heures auparavant, introduit dans le monument le plus visité du monde, grâce à une échelle. L’homme  a été délogé par un pompier descendu en rappel, peu après 11 heure.

Le militant souhaitait attirait l’attention du gouvernement sur les trente membres de l’organisation actuellement emprisonnés en Russie. Il s’adressait plus particulièrement au chef de gouvernement : «Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault doit se rendre en Russie la semaine prochaine. Nous lui demandons de mettre ce dossier à l’agenda», expliqué Cyrille Cormier, chargé de la campagne Energie à Greenpeace.

 

La tour Eiffel, fermée aux visiteurs

Si du côté de Greenpeace on peut se réjouir de cette opération coup de poing, menée avec succès. La Sete, Société d’exploitation de la Tour Eiffel, grimace de son côté. La société prévoit de porter plainte contre l’organisation « en réparation des divers préjudices que lui cause une telle action ». Et pour cause, l’accès au monument a dut être interdit aux visiteurs. Pas sûr, que les touristes gardent un bon souvenir de l’opération.

Related posts
À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

Stargirl : découvrez le premier teaser de la série

À la uneBrèvesMédias

Le Cas Pucine remporte La France a un incroyable talent

À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : Lyon arrache la qualification

À la uneActualitéFranceSociété

Un rugissement solidaire pour le 2e jour de mobilisation

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux