À la uneFrancePolitique

Guerre d’Algérie : Roselyne Bachelot annonce l’ouverture des archives françaises « avec 15 ans d’avance »

Roselyne Bachelot archives guerre d'Algérie France BFMTV

Invitée sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin ce matin, la ministre de la Culture a fait part de sa décision d’ouvrir prochainement les archives judiciaires de la France sur la guerre d’Algérie.

« Il faut avoir le courage de regarder la vérité historique en face » a déclaré Roselyne Bachelot vendredi matin sur RMC-BFMTV. De ce fait, la ministre de la Culture a annoncé l’ouverture prochaine des archives nationales sur « les enquêtes judiciaires » de police et de gendarmerie en lien avec la guerre d’Algérie (1954-1962). Une décision anticipée « avec 15 ans d’avance » dans l’intérêt de la France, selon cette dernière.

Environ soixante ans après le conflit pour la reconnaissance de l’indépendance de l’Algérie, il est temps pour le pays d’avancer, estime-t-elle : « C’est la falsification qui amène toutes les errances, tous les troubles et toutes les haines. A partir du moment où les faits sont sur la table, où ils sont reconnus, où ils sont analysés, c’est à partir de ce moment-là qu’on peut construire une autre histoire, une réconciliation« .

Je veux que sur cette question – qui est troublante, irritante, où il y a des falsificateurs de l’histoire à l’œuvre- je veux qu’on puisse la regarder en face. On ne construit pas un roman national sur un mensonge.

Roselyne Bachelot, sur RMC-BFMTV

« On a des choses à reconstruire avec l’Algérie »

Même si ces archives pourraient mettre en lumière des milliers d’actes de tortures survenus pendant cette période sombre, « c’est dans l’intérêt du pays de le reconnaître« . En effet, cette « volonté de rétablir la vérité » vient s’inscrire dans la politique de réconciliation franco-algérienne engagée au début du mandat d’Emmanuel Macron. Le chef de l’Etat avait enclenché le processus mémoriel en 2018 en reconnaissant le rôle qu’avait joué l’armée française dans la mort du militant indépendantiste Maurice Audin, disparu à Alger en 1957.

Le 05 octobre 2021, dans une interview pour France Inter, ce dernier avait renouvelé son souhait d’apaisement entre les deux pays malgré les désaccords et les tensions.

À lire aussi : 5 éléments pour comprendre l’histoire du conflit entre l’Algérie et le Maroc

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneÉtudiantMédias

Qui est Lev Fraenckel, le prof de philo qui cartonne sur Tik Tok ?

À la uneSéries Tv

Les amateurs : la saison 2 arrive déjà sur Disney+

À la uneCinémaPeople

Qui est Aaron-Taylor Johnson, l'acteur bien placé pour devenir le prochain 007 ?

À la uneSéries Tv

Les disparus de la forêt noire : première bande annonce pour la série de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux