Après les menaces de Donald Trump contre la Corée du Nord, l’ambassadeur adjoint du régime totalitaire a affirmé qu’ « une guerre nucléaire pourrait éclater à tout moment. »

Depuis plusieurs mois, les deux chefs d’état Donald Trump et Kim Jong-Un se vouent une guerre sans fin.

Début septembre, les États-Unis et la Corée du Sud prévoyaient des exercices militaires. Excédée par cette annonce, la Corée du Nord avait menacé de lancer une « salve de missiles » proche de l’île américaine de Guam. Le même mois, le président américain menaçait une énième fois le président Nord-Coréen sur Twitter. « Kim Jong-Un de Corée du Nord, qui est sans nul doute un homme fou qui se moque d’affamer ou tuer son peuple, va être testé comme jamais auparavant. »

Ce tweet vient ajouter du piquant au discours enflammé de Donald Trump à l’ONU le 19 septembre dernier, menaçant la Corée du Nord de « destruction totale ». Plus récemment encore, l’ambassadeur adjoint de la Corée du Nord Kim In-Ryong, s’inquiétait des menaces américaines. Ce dernier, devant  l’ONU, affirmait qu’une guerre nucléaire était à envisager. Selon lui, la Corée du Nord a atteint un « point de non retour. » La Corée du Nord est le premier pays qui fait face à une « menace nucléaire extrême et directe » poursuit-il, venant des États-Unis depuis les années 1970. (Guardian).

 

A lire aussi : La Corée du Nord a effectué un tir de missile intercontinental