À la uneActualitéEnvironnement

Haïti : après le séisme, une violente tempête attendue

Samedi 14 août, un séisme de magnitude 7,2 frappe le pays. Un bilan provisoire fait état de 1300 morts et plus de 5700 blessés. 

Un désastre 

Haïti est une fois encore touché par un séisme. L’évènement s’est produit samedi 14 août vers 8h30 du matin. L’épicentre du tremblement de terre de magnitude 7,2 est situé près de Saint-Louis-du-Dudn, à 150 kilomètres de Port-au-Prince. Les principales zones touchées se situent au sud-ouest d’Haïti, près de Grand’Anse et Nippes. Les autorités locales font état provisoirement d’au moins 1 297 morts et 5 700 blessés. 30 000 maisons et lieux d’habitation sont partiellement ou complètement détruits. Située en bordure de la plaque tectonique nord-américaine et sur une ligne importante de quatre failles de la plaque des Caraïbes, l’île présente un risque sismique élevé du fait de sa localisation. C’est le dixième séisme d’une magnitude égale ou supérieure à 7 recensé au 21e siècle.

Depuis le tremblement de terre de samedi, le quotidien des Haïtiens est rythmé par les nombreuses répliques. Sept importantes se sont fait ressentir dont une de magnitude 5,2 sur l’échelle de Richter. Mais une nouvelle alerte a été émise en raison d’un avis de tempête. Alors que les secours s’organisent pour venir en aide à la population et rechercher des survivants sous les décombres, une tempête tropicale pourrait venir compliquer les choses. Placé en vigilance alerte renforcée, le pays fait face à un risque de pluies torrentielles et d’inondations rapides, selon le service national météorologique des États-Unis. La tempête est donc attendue dans la nuit de lundi à mardi.

Douloureux souvenir

Le tremblement de terre de ce weekend n’est pas sans rappeler un précédent désastre. Le séisme de janvier 2010 de magnitude 7 avait ravagé la capitale Port-au-Prince. Le bilan de l’époque se passe de commentaires : 200 000 morts, plus de 300 000 blessés et 1,5 million de sinistrés. La reconstruction n’est toujours pas terminée que les habitants doivent déjà se confronter à nouveau au déblaiement. 

Pour faire face aux très nombreux blessés de cette nouvelle catastrophe humanitaire,  des médicaments et du personnel ont été acheminés par le ministère de la Santé vers la péninsule sud-ouest. Mais la situation est plus que critique. En effet, les rares hôpitaux existant dans les régions affectées peinent à fournir les soins d’urgence. 

Crise globale 

Haiti est également confronté à d’autres crises et ces dernières aggravent la gestion de la crise. C’est une véritable calamité supplémentaire pour ce pays de 11 millions d’habitants. Le 7 juillet 2021, le président Jovenel Moïse est mort assassiné dans sa résidence de Port-au-Prince. Cet attentat mené par un commando de ressortissants étrangers avait entraîné l’effroi de la population. Une crise politique s’est installée et les nouvelles élections présidentielles ont dû être repoussées de deux mois. 

L’instabilité politique renforce le poids des gangs et freinent le transport du matériel médical. L’unique route qui relie la capitale à la moitié sud du pays traverse le quartier de Martissant. Ce quartier déjà bien connu pour sa pauvreté est aujourd’hui sous contrôle de gangs armés et empêchent la libre circulation des biens. En conséquence, le Premier ministre Ariel Henry a décrété l’état d’urgence. 

L’aide internationale 

Pour faire face à ces crises et à l’urgence sanitaire, l’île voisine d’Haïti, la République dominicaine annonce l’envoi de 10 000 rations et des équipements médicaux. D’autres pays ont déjà fait connaître leur volonté de venir porter assistance à Haïti. Le Mexique, le Pérou, le Chili, le Venezuela et l’Argentine ont déjà proposé leur aide tandis que l’Equateur envoie 34 sapeurs pompiers. L’armée américaine a déployé une équipe pour effectuer des observations aériennes des dégâts, et a envoyé quatre hélicoptères de transport sur place. 

Le Pape François exhorte à la solidarité avec le pays caribbéen. Un beau geste. La joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, dont le père est Haïtien, va offrir la totalité des gains qu’elle percevra lors du tournoi de Cincinnati aux victimes du séisme en Haïti, a-t-elle annoncé ce samedi sur twitter.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinémaSéries Tv

OCS Signature : après les séries, le label lance les films de genre avec L'invitation

À la uneActualitéPolitique

Les directeurs d'écoles peuvent maintenant connaître le statut vaccinal de leurs élèves

À la uneCinémaMédias

Antoine de Caunes, maître de cérémonie des César 2022

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... Maid, une bouleversante histoire vraie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux