À la uneActualitéSport

Hamilton champion du monde, l'Australie en finale !

Mais t’étais où ce week-end ? Bon allez c’est l’heure du rattrapage du Week-End Sportif concocté par la rédaction de Radio VL.

Finale inédite à Twickenham !

L'Australie rejoint la Nouvelle Zélande en finale.

L’Australie rejoint la Nouvelle Zélande en finale.

L’Australie affrontera en finale de Coupe du monde la Nouvelle-Zélande le 31 octobre à Twickenham. Les Wallabies ont battu ce dimanche l’Argentine (29-15). Les Pumas ont joué avec créativité mais ont souvent confondu vitesse et précipitation. Dès la 1ère minute, la passe interceptée de Nicolas Sanchez offrait l’essai à Rob Simmons (7-0). A la 14ème minute, Ashley Cooper marquait un 2ème essai suite à une magnifique passe sautée de Foley. Puis un 3ème essai, encore sur une passe sautée, de Giteau cette fois (33ème).

Grâce au pied de Nicolas Sanchez (5 pénalités sur 5), les Sud-américains n’étaient menés que 15-22 en début de 2ème mi-temps. Ils auraient pu inscrire 1 ou 2 essais mais la défense australienne a été intraitable. Ces derniers ont tué le match à la 72ème minute grâce au 3ème essai d’Ashley-Cooper après un festival de D.Mitchell. L’Argentine pourra se consoler avec la petite finale le 30 octobre contre l’Afrique du Sud.

La Rochelle sort de la zone rouge, Montpellier 2ème derrière Clermont

Au terme de cette 6ème journée de Top 14 ce dimanche, La Rochelle a battu Agen chez lui (23-6). Ce succès, (plus le bonus offensif), offre aux Rochelais 5 points et leur permet de se classer 10èmes. Agen se retrouve lui bon dernier. Le classement est dominé par Clermont, pourtant battu samedi à Montpellier (19-24). Grâce à ce succès, les Héraultais se calent à la 2ème place derrière les Clermontois.

Belle rencontre de Top 14 entre La Rochelle et Agen.

Belle rencontre de Top 14 entre La Rochelle et Agen.

Dans les autres matchs de samedi, Toulon a écrasé Oyonnax (61-3) en inscrivant 8 essais. Grenoble s’est imposé à Castres (31-23). L’Union Bordeaux Bègles a battu Toulouse (12-10) à domicile et s’est relancée pour la qualification en phases finales. Brive s’est imposé chez le promu Pau et se classe 5ème. Enfin vendredi , le Racing 92 avait remporté le derby francilien face au Stade Français (27-18). Les Racingmen complètent ainsi le podium avec Clermont et Montpellier.

Arnaud Le Quéré

Retrouvez Le Sporting Club ce lundi de 19 à 21h avec Eddy Ben Arous sur Radio VL.

Hamilton champion du monde !

Sir Lewis remporte le championnat du monde.

Sir Lewis remporte le championnat du monde.

Le grand prix des États-Unis nous a réservé quelques surprises. En effet, les journées de vendredi et samedi ont subi à un véritable déluge. Dimanche, au départ de la course, la piste est humide mais le temps est seulement nuageux. Les écuries arrivent à l’aveugle ne savant pas comment régler leur voiture. Hamilton, parti deuxième, prend le dessus sur le poleman, Rosberg, dès le premier virage. Les Red Bull profitent de la bataille des Mercedes pour passer deuxième et troisième. Un quatuor, composé de deux Mercedes et Red Bull, se forme tranquillement.

A la première intervention de la virtual safety car, Rosberg profite d’une manœuvre controversée en attaquant Ricciardo avant que les feux s’éteignent, chipant ainsi la troisième place. Mais l’australien, plus à l’aise avec ses pneus, dépasse Rosberg avant de trouver l’ouverture sur Hamilton. Ce dernier, en grande difficulté, décide de rentrer au stand pour chausser les pneus. Un pari risqué car la piste est toujours humide. Un tour plus tard, ce sont ses concurrents directs qui chaussent les pneus slick. Plus à l’aise avec des pneus slick sur une piste à moitié humide, Rosberg repasse Ricciardo et reprend la première place.

World Copyright: Steven Tee/LAT Photographic.

World Copyright: Steven Tee/LAT Photographic.

Après l’intervention de la voiture de sécurité, Sebestian Vettel, en pneu tendre, s’équipe des pneus durs. Réglée pour un temps secs et ayant plus de grip sur la piste, la Ferrari revient à la troisième place à la hauteur des Mercedes. Rosberg rentre au stand alors qu’Hamilton continue d’un trait avec des pneus usés.

À 13 tours de la fin, une nouvelle intervention de la voiture de sécurité s’impose, Hamilton en profite pour chausser des pneus frais. Le chassé devient le chasseur en laissant la première place pour mettre plus pression sur son coéquipier. Le pari fonctionne. Sous pression, Rosberg part au large, voyant filer la première place et offrant le titre du champion du monde à Hamilton. Une erreur à l’image de sa saison très fébrile. Le britannique est pour la troisième fois de sa carrière, champion du monde. Il égale ainsi Nikki Lauda et Ayrton Senna au titre de champion du monde.

V.E

Paris gagne, Montpellier a des regrets 

Difficile de faire un bilan de ce week-end de Ligue des Champions pour le handball français.
Les affiches étaient alléchantes, les matchs plaisants, mais ces rencontres ont connu un dénouement bien différent. Du côté du MAHB samedi soir, on espérait que le duel face à Szeged conforterait les vices champions de France dans leur rôle d’outsider en vue d’une qualification en 8èmes de finale. Le contenu de ce match n’a pas déçu. En effet nous avons assisté à un match épique en ce qui concerne le scénario. Les héraultais ont mené au score durant la quasi intégralité de la rencontre grâce à un excellent Dolenec (comme à son habitude) et un virevoltant Guigou. Cependant, le tournant du match intervient après seulement 20 secondes de jeux en deuxième période. Ecopant d’une troisième exclusion temporaire, Simonet est contraint de quitter ses coéquipiers et laisse Canayer à court de solution offensive. C’est dans le money-time de cette partie que les magyares, devant leur public, parviennent à s’imposer (28 à 27). La qualification semble donc s’éloigner pour nos montpelliérains…

Paris s'offre sa bête noire européenne.

Paris s’offre sa bête noire européenne.

A Paris, ce dimanche automnal (plutôt frais sur la capitale) a connu un pic de chaleur à la Halle de Charpentier. Certainement parce que nous pouvions assister au match phare de cette journée de LDC. L’affiche opposait notre ogre parisien à celui de Hongrie.

Veszprem était donc un client attendu de pied ferme par les hommes de Serdarusic, qui souhaitaient démontrer leurs qualités face à un « gros » d’Europe. Face à une belle équipe hongroise – mais amoindrie – le PSG a tenu son rang. Les 20 premières minutes ont illustré la belle maitrise parisienne, le tout en se passant des services de Nicolas Karabatic. Seul Alilovic (gardien de Veszprem) semblait pouvoir contenir les parisiens, survoltés en début de match. Hansen, qui, comme à son habitude fût déterminant durant le premier acte, inspira même Xavier Barachet, pourtant décrié ces derniers temps. C’est donc une jolie copie parisienne qui est rendue à la pause, avant le réveil hongrois.

En deuxième mi-temps, les parisiens balbutient leur handball et le rouge de Nicolas Karabatic va remettre Veszprem en confiance, d’autant plus que le second frère Karabatic (Luka) s’est blessé en première période. Ainsi, Paris se fait rejoindre à plusieurs reprises avant que… Hansen ne transperce totalement la défense adverse, redonnant l’avantage au club de la capitale. Enfin pour conclure ce très beau match c’est Barrachet qui ponctue sa performance d’un joli contre. Le score final (29 à 27) reflète donc parfaitement le cours de ce match : très disputé. Paris frappe un grand coup, et ce succès redonne de la légitimité au projet parisien, à savoir, gagner la LDC.

N.M

L’ensemble de l’actualité sportive le lundi de 19 à 21h dans Le Sporting Club. 

Related posts
À la uneActualitéFranceSorties

Nouvel hotspot : le coffee-shop Saint-Laurent à Paris

À la uneActualitéFranceInsolite

Jeanne Calment est bien décédée à 122 ans.

À la uneActualitéInternationalPolitique

On vous présente Lilly, la Greta Thunberg de Thaïlande

À la uneBrèvesMusiqueSéries Tv

Le monde de demain : Arte va lancer une série sur les débuts de NTM

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux