À la uneActualitéNon classéPolitique

Hamon, Mélenchon et Jadot : ce qui les rassemble et ce qui les oppose

Dimanche soir, suite à sa victoire à la primaire de la gauche, le candidat du parti socialiste Benoit Hamon a proposé une alliance avec Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot pour la présidentielle de 2017. Une tentative de fédérer une gauche morcelée.

“Dès lundi, je proposerai donc à tous les candidats à cette primaire mais aussi à tous ceux qui se reconnaissent dans la gauche et l’écologie politique, en particulier Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot, de ne penser qu’à l’intérêt des français”, a déclaré Benoit Hamon dimanche soir. Mais alors que le PS semble divisé entre la ligne Valls et la ligne Hamon, le candidat à la présidentielle fait fi des dissensions internes et va chercher ses soutiens plus loin.

Quelles ressemblances?

Parmi les points de ressemblance entre les trois candidats, on retrouve beaucoup de questions sociétales. Avec un accord global sur la légalisation du cannabis, la PMA généralisée à toutes les femmes, et le droit au suicide assisté. La question de l’écologie est aussi centrale dans les trois programmes. Pour les candidats, il faut faire inscrire la notion d’écologie dans la Constitution. Cependant, Yannick Jadot et Jean Luc Mélenchon ont des positions plus radicales sur la question (fermeture de Fessenheim, 100% de renouvelable d’ici à 2050…). L’abrogation de la loi Travail est aussi un point de consensus, ainsi que la revalorisation générale du SMIC ainsi qu’une réduction de temps de travail hebdomadaire.

A lire aussi : Benoît Hamon élu : quelles conséquences pour les gauches?

Concernant la politique internationale, ils sont tpous pour la reconnaissance de l’Etat palestinien. Mais aussi contre la signature de l’accord du CETA. La liste des ressemblances de s’arrête pas là et les trois candidats souhaitent communément accorder le droit de vote des étrangers, l’introduction d’une dose de proportionnelle aux législatives, ainsi que de rétablir la police de proximité.

Quels points de différence?

Mais demeurent des points de désaccords fondamentaux qui font douter de la possibilité d’un accord entre les trois hommes politiques. Ainsi, Yannick Jadot ne partage pas la volonté de Benoit Hamon de mettre en place un septennat non renouvelable. A propos de l’OTAN, les trois candidats s’opposent : Jean-Luc Mélenchon souhaite en sortir, les deux autres candidats y rester. Autre sujet de discorde : le revenu universel proposé par Benoit Hamon. Une mesure phare du programme du candidat. Si Yannick Jadot souhaite aller plus loin en proposant un revenu dès la naissance, Jean-Luc Mélenchon s’oppose frontalement à cette mesure qu’il considère comme une “trappe à pauvreté”.

Les trois candidats axent en effet leur campagne sur les mêmes problématiques (environnementales, sociales, droit du travail). Mais l’empreinte symbolique de leur parti, et leurs dissensions les empêcheront sans doute une telle alliance.

Related posts
À la uneCinémaCulture

Harry Potter : HBO Max dévoile une partie du casting de "Retour à Poudlard" à travers une bande-annonce

À la uneCinéma

Hitchcock : quels sont les classiques du Maître disponibles sur Salto ?

À la uneFrancePolitique

Qui est Bertrand de la Chesnais, le nouveau directeur de campagne d'Eric Zemmour ?

À la uneFranceSanté

Conseil de défense sanitaire : de nouvelles restrictions ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux