À la uneActualitéSportTennis

Herbert et Mahut : inarrêtables !

herbert

Indian Wells, et maintenant Miami. Le double français composé de Pierre-Hugues Herbert et de Nicolas Mahut a enlevé son deuxième Masters 1000 de tennis consécutif, en battant la paire Klaasen-Ram (5-7, 6-1, 10-7) en finale. C’est le premier succès 100 % tricolore en double en Floride, et la confirmation d’une véritable équipe de choc.

Leur non-sélection en Coupe Davis, voici un mois, avait provoqué un petit scandale. Il est vrai qu’Herbert et Mahut, malgré leur titre à l’US Open l’été dernier, n’ont rien gagné de majeur et ensemble sur terre battue, surface d’évolution du premier tour contre le Canada. Alors, certes, Indian Wells et Miami, c’est aussi du dur. Mais maintenant, Herbert et Mahut, c’est trois titres majeurs à leur actif, sans oublier leur participations aux Masters, l’automne dernier. Leur complicité hors-pair a encore fait des étincelles hier soir à Miami. Rapidement sortis de leur parcours respectif en simple (au premier tour), l’alsacien et l’angevin ont réalisé un nouveau parcours de rêve.

Floqué tête de série n° 5, le duo tricolore démarre tranquillement par deux premiers tours en deux sets chacun et fait parfaitement honneur à son statut d’outsider, victoire à Indian Wells oblige. Le 1/4 de finale est 100 % français, et la paire composée de Jérémy Chardy et de Fabrice Martin fait les frais en trois sets de l’osmose entre “P2H” et Mahut (7-6, 6-7, 7-10). Les voilà déjà en demi-finale, comme une évidence. Et en face, c’est une toute autre paire de raquettes : les frères Bryan. Ces deux-là, c’est 16 Grands chelems, deux médailles aux Jeux olympiques. Bob et Mike, même n° 2 mondiaux, restent les rois légitimes du double messieurs. Littéralement ailés, Herbert et Mahut survolent le match : 6-3, 6-3. Boum, boum. Boris Becker est pourtant loin, mais la maestria est tout aussi désarmante. De l’autre côté du tableau, les têtes de série sont tombées comme des mouches, et c’est le duo américano-sud-africain composé de Rajeev Ram et de Raven Klaasen qui se présentent aux français. Trois sets hyper-accrochés, et un deuxième Masters 1000 en 15 jours. Wow.

“P2H”, tout juste 25 ans et qui ne s’est véritablement révélé qu’il y a deux ans, n’en croit pas ses yeux : “c’est un rêve de gosse qui se réalise, même si ce n’est qu’en double“. L’alsacien trouve même une progression certaine entre Indian Wells et Miami, estimant son équipe “émoussée en fin de tournoi mais qui tient un niveau élevé même quand on n’est pas dans notre meilleur jour“. Plus expérimenté, Nicolas Mahut, 34 ans, pose un regard ancré de davantage de recul. “Le travail qu’on a commencé en Australie aujourd’hui” se félicite-t-il (Herbert et Mahut étaient sortis au 2e tour du double, Herbert épuisé par ses trois tours de qualification en simple et son 3e tour dans le tableau principal). L’angevin en profite pour glisser un appel du pied à Yannick Noah sur le thème de la Coupe Davis, question désormais inévitable. Il préfère être clair : “il ne faut pas se mentir, en gagnant deux Masters 1000, on se positionne et on se rapproche de la sélection. Ce serait de la langue de bois de prétendre le contraire“. Herbert et Mahut passeront numéros 3 mondiaux en double demain lundi, à trois mois du quart de finale en République tchèque (15-17 juillet).

À lire aussi : Des chiens ramasseurs de balles dans un tournoi de tennis !

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéNumériquePolitique

Emmanuel Macron répond aux jeunes sur Snapchat

À la uneActualitéSéries Tv

La série sur la chanteuse Selena Quintanilla désormais disponible

À la uneInsoliteInternational

Trois hommes arrêtés après avoir volé et saoulé une dinde à la vodka

À la uneActualitéSéries Tv

Glee Cast organise une collecte de fonds à la mémoire de Naya Rivera

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux