À la uneActualitéInternational

Stephen Hawking : Brexit, un « désastre » pour la science

Le professeur et astrophysicien Stephen Hawking a appelé le Royaume-Uni à rester dans l’Union européenne, déclarant que ce serait un « désastre pour la science britannique » en cas de Brexit.

Dans une tribune libre publiée le jeudi 10 mars dans le journal du Times, plus de 150 membres de la « Royal Society »  — institution destinée à la promotion des sciences, équivalent de l’Académie des sciences en France — soutiennent qu’une sortie de l’Union européenne serait dévastatrice pour la recherche britannique.

›› À écouter : Croyez vous au Brexit ? Les #Snipers de l’info #81.

 Recrutement à travers l’Europe

Les chercheurs, parmi lesquels on peut compter le professeur Stephen Hawking, expliquent que beaucoup de jeunes scientifiques prometteurs du Royaume-Uni ont été recrutés à travers  l’ensemble de l’Europe. Ils ajoutent que l’augmentation du financement grâce à l’Europe a hautement bénéficié à la science britannique : « D’abord, le financement a grandement augmenté le niveau des sciences en Europe, particulièrement au Royaume-Uni, du fait de l’avantage concurrentiel » ont-ils écrit.

Des départs 

« Ensuite, nous recrutons maintenant beaucoup de nos meilleurs chercheurs en Europe continentale, y compris les plus jeunes, qui ont obtenu des bourses de l’Union européenne et ont choisi d’emménager ici ». Ils estiment que la situation encouragerait les meilleurs scientifiques à quitter le Royaume-Uni. La lettre cite comme exemple la Suisse, qui, malgré des aides de l’Union européenne, dispose d’un accès limité aux fonds, et lutte pour attirer de jeunes talents à cause des restrictions quant à la liberté de mouvement.

Influence plus mesurée

Angus Dalgleish, professeur à l’hôpital Saint George de l’Université de Londres, est l’un des porte-paroles de « Scientists For Britain » — scientifiques pour le Royaume-Uni. Il s’agit d’un groupe de chercheurs discutant du cas de la sortie du pays de l’Union européenne. Le mois dernier, le professeur expliquait à la BBC qu’il pensait qu’une sortie n’aurait pas tant d’influence pour le monde des sciences :

 « Nous nous levons contre contre un très grand nombre de gens qui estiment que si nous laissions l’Union Européenne, ce serait un désastre pour le financement et la collaboration — ce que nous réfutons complètement »

« La ligne de fond est que nous mettons bien plus dans l’Europe que si nous sortions » a-t-il affirmé. Les britanniques doivent voter le 23 juin lors d’un référendum, pour le maintien non du Royaume-Uni au sein de l’Union.

›› À lire aussi : Hawking donne 100 millions de dollars pour trouver la vie extraterrestre.

© Source photo à la Une : neurogadget.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéFrance

Le professeur Eric Caumes souhaite le retour du confinement

À la uneCultureSéries Tv

Pas de troisième saison pour "Mindhunter" de David Fincher

À la uneMédias

Halloween Quiz, le nouveau jeu «hanté» animé par Maxime Guény sur VL

À la uneCultureMédiasSéries Tv

5 éléments pour comprendre... ce qu'est le Saturday Night Live

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux