À la uneSport

IndyCar – Premier podium de la saison pour Simon Pagenaud à Indianapolis : ”Une opportunité en or”

Le pilote Français Simon Pagenaud (Meyer Shank Racing) a marqué son premier podium de l’année en IndyCar en terminant deuxième du Grand Prix routier d’Indianapolis samedi, cinquième manche de la saison. Une épreuve chaotique remportée par Colton Herta (Andretti).

De vingtième à la seconde marche du podium

Après une qualification décevante qui l’a conduit à partir vingtième sur le Indianapolis Motor Speedway, Simon Pagenaud a su tirer les ficelles d’une course qualifiée de ”folle”, marquée notamment par une pluie qui a perturbé l’ensemble des pilotes et également entrainé plusieurs incidents et des neutralisations. La course, censée allée au bout des 85 tours, a été raccourcie. Ce fut un moment que le championnat nord-américain de monoplaces n’avait pas connu un tel chaos.

Grâce à une stratégie adéquate, le Champion d’IndyCar 2016 a pu emmener sa voiture à la seconde place grâce à l’ultime neutralisation de la course, qui a vu certains pilotes tenter le ”tout pour le tout” en essayant de terminer le Grand Prix avec des pneus secs alors que la piste était mouillée. Le prix à payer ? Une victoire et le podium perdus notamment pour Pat O’Ward (Mclaren AP) et le Français Romain Grosjean (Andretti) piégés par leur prise de risque en fin de course, ce qui a amené Colton Herta à signer son premier succès de la saison, lui qui est pressenti pour rejoindre la Formule 1 avec Mclaren d’ici 2023, écurie où il est déjà pilote essayeur.

Conférence de presse post-course avec Simon Pagenaud

A l’issue de la course, VL Media a pu participer à la conférence de presse qui a suivi le Grand Prix d’Indianapolis. Nous avons pu poser deux questions à Simon, à l’occasion.

Félicitations Simon ! Vous partiez vingtième, et vous voilà sur la deuxième marche du podium à l’issue d’une course totalement folle. Racontez nous vos ressentis, à quel point est-ce que c’était difficile de rouler dans ces conditions ?

C’était une course hyper intéressante parce qu’on a eu tellement de conditions qui ont changés, il a fallu faire la bonne décision de choix de pneumatiques au bon moment, c’était vraiment la clé de la course. J’ai mon stratégiste qui m’a donné beaucoup d’informations pour que je puisse l’aider à prendre ses décisions, donc on a eu beaucoup de conversations pendant toute la course.

On a également eu un très bon départ puisqu’on est montés tout de suite à la treizième place, un très bon premier pit-stop où on est montés à la onzième place, neuvième et septième puis dès que la pluie est arrivée, on est passés de septième à cinquième puis trois et deux, donc on était à l’aise. En course, on a eu une voiture qui a bien tenue, on avait des températures qui étaient plus basses qu’en qualification, ce qui nous a permis de conserver les pneus un petit peu mieux et de retrouver le grip qu’on avait perdu, ce qui explique pourquoi on avait plus de performances aujourd’hui que vendredi.

A deux semaines des 500 Miles d’Indianapolis, ça doit vous donner un peu de confiance à nouveau pour cette grande épreuve, sur un tracé que vous aimez en plus !

La confiance était là ! On a un potentiel énorme depuis le début de saison, je ne cessais de le dire, mais on n’a jamais pu le montrer. Donc forcément de l’extérieur, pour les médias, faut voir les résultats pour y croire et je le comprends tout à fait. Mais de mon côté, j’avais juste l’espoir de pouvoir le montrer le plus vite possible afin de donner de l’engouement à tout le monde et voilà, aujourd’hui c’était une opportunité en or pour pouvoir montrer le travail qui a été fait, les procédures qu’on a mis en place dans l’équipe pour progresser et devenir une team d’avant plateau.

Aujourd’hui c’est top ce qui nous arrive, ça nous donne du baume au coeur pour les 500 Miles qui arrivent la semaine prochaine, qui sont la priorité pour moi et Hélio (Castroneves, son coéquipier, ndlr) cette année.

Simon Pagenaud en conférence de presse, après son podium. (Crédit : Dana Garrett – Penske Entertainment)

Simon Pagenaud nous donne rendez-vous pour les 500 Miles d’Indianapolis le 29 mai prochain, l’une des épreuves les plus prestigieuses du sport automobile, où il s’est imposé en 2019.

About author

22 ans, amateur de catch américain, basket-ball, de musique et de course automobile.
Related posts
À la uneHigh Tech

Bientôt une montre connectée qui détecte la fièvre ?

À la uneMédias

Lopez, Jarry et Ruquier pour les dimanches de France 2

À la uneMédias

Hôtel du temps va revenir sur France 3

À la uneFootSport

5 personnalités à suivre pendant l'Euro féminin 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux