À la uneSport

IndyCar – Romain Grosjean en pole position à St. Petersburg !

Hier soir, Romain Grosjean (Andretti) a signé le meilleur temps des qualifications du Grand Prix de St. Petersburg d’IndyCar et partira en pole position aujourd’hui, aux côtés de son coéquipier Colton Herta. De quoi bien démarrer la saison 2023 chez Andretti.

Le retour du Phoenix !

Romain Grosjean s’élancera depuis la pole pour le premier Grand Prix de la saison d’IndyCar sur les rues de St. Pete’ (Floride) en fin d’après-midi, après une séance de qualification qui a vu plusieurs neutralisations s’enchainer la veille, incluant les sorties de Kyle Kirkwood (AJ.Foyt) et de Scott McLaughlin (Penske) lors de la dernière phase des chronos (le fast Six, qui détermine le top 6 de la grille). Avec quatre voitures restantes, c’est l’Andretti n°28 de Grosjean qui fut la plus rapide grâce à un tour exceptionnel avec des pneus neufs. C’est sa deuxième pole position en carrière après celle au Grand Prix routier d’Indianapolis en mai 2021.

Le Français a devancé son coéquipier Colton Herta de quatre dixièmes (59.5, contre 59.9) et le pilote Mclaren Pato O’Ward, et s’est félicité du travail que l’équipe Andretti a fourni cet hiver. 100 tours l’attendent désormais pour tenter d’aller chercher un premier succès dans la catégorie, dans une course qui s’annonce palpitante.

Désillusion pour Pagenaud

L’autre pilote Français de l’IndyCar, Simon Pagenaud (Meyer Shank Racing), n’a pas eu la même chance que son compatriote. En fait, il n’a même pas eu la chance de se qualifier pour la deuxième phase des qualifs, après avoir commis une erreur qui lui a valu l’élimination dès le début de la séance, alors qu’il était en amélioration sur son temps pour continuer l’aventure. Il faut dire qu’il n’a pas été aidé avec la surface de la piste, refaite à l’endroit où il a bloqué ses freins.

Il partira 25ème (sur 27) et devra compter sur une grande stratégie pour remonter tout le peloton.

    Conférence de presse post-qualif avec Romain Grosjean

    Après les qualifs, nous avons pu poser deux questions rapides à notre poleman du jour.

    Romain, on est heureux de te voir en pole ! Parlons des dernières minutes de cette séance : est-ce que ça t’a un peu arrangé, le fait de se retrouver qu’avec quatre voitures pour terminer le Fast Six ?

    Je vais être honnête, je ne savais pas qu’il ne restait que quatre voitures ! Je suis parti, on avait notre stratégie avec des pneus neufs pour la fin, on a fait une modification entre le 2ème et 3ème secteur et la voiture était bien. Mon  »delta time » sur le volant ne marchait pas, donc je n’avais aucune idée du temps que je faisais. Et au moment où j’ai croisé la ligne, j’ai vu  »59.5 », je me suis dit  »ça ne doit pas être trop mal ».

    Ah oui, donc du coup ça s’est fait sur le tas ! (rires). Mais c’est ça qui est génial. Comment tu la sens la course pour demain, sur un circuit comme celui-ci qui est piégeux et très étroit ?

    Ca ne va pas être une course facile, il va falloir travailler dur. Après, c’est ça qu’on aime et c’est la beauté du sport. Il faut donner le maximum : Il fait chaud et humide, les murs sont proches, la piste est glissante, il y’a du vent. C’est la beauté de l’IndyCar. Pour le moment on a la meilleure voiture en qualif, on espère avoir la meilleure pour la course.

    Rendez-vous à 18h15 pour suivre le Grand Prix de St. Petersburg, première manche du Championnat d’IndyCar 2023, diffusée sur Canal+ Sport.

    Crédit de la photo mise en avant – PENSKE ENTERTAINMENT

    About author

    24 ans, amateur de catch américain, basket-ball, de musique et de course automobile.
    Related posts
    ActualitéEquitationSport

    L'équithérapie : guérir grâce aux chevaux

    À la uneFranceSport

    JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

    À la uneSéries Tv

    Mallaury Nataf : "J'ai passé 6 ans dans la rue" (Le miel et les abeilles)

    À la uneMédias

    Laëtitia Milot va animer le "Meilleur Pâtissier" sur M6

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
    Worth reading...
    IndyCar – Cap sur la saison 2023 avec nos  »frenchies »