À la uneActualitéÉtudiantRégionsSociété

Insécurité sur le campus de Bordeaux

Tramway Bordeaux ligne B

A la mi-décembre, un collectif d’associations étudiantes s’est retrouvé sur le campus de Pessac pour une marche de nuit contre les agressions qui se sont multipliées dans la zone.

Suite à un viol survenu en novembre aux abords d’une station de tram, tous les étudiants ont reçu un mail de l’administration. Des conseils y sont rappelés pour ceux qui rentrent chez eux de nuit en passant par le campus, comme taper le 17 en avance sur son téléphone. Un appel à une vigilance accrue est également demandé.

Ce mail a reçu un accueil mitigé, notamment de la part d’associations qui y voient une manière de faire culpabiliser les victimes.

Des réponses qui se font attendre

Cela intervient après une consultation géante des étudiants dans le cadre du projet de rénovation et d’ouverture du campus lancé par l’université et les pouvoirs publics. Des annonces ont été faites pour, entre autres, améliorer la sécurité sur le site. Pourtant, elles ne sont pas considérées comme suffisantes. Des usagers dénoncent en effet un manque de moyens et des réactions jugées inappropriées face aux victimes.

Ce problème est pourtant dénoncé depuis un certain temps maintenant. Les zones boisées sont particulièrement visées car peu ou mal éclairées, même proches de la ligne de tram. Des travaux sont en cours sur le campus mais ne sont pas censés aboutir avant 2020 minimum. D’autres projets et programmes de sensibilisation ont été lancés mais les résultats se font attendre pour les étudiants.

 

Related posts
À la uneActualitéCinémaCulture

Mon Chien Stupide : Coup de cœur pour la crise de la cinquantaine

À la uneActualitéCultureFestivalFranceMusiquePolitique

5 raisons pour lesquelles on a kiffé la Fête de l’Humanité

À la uneActualitéBons PlansSoiréesSortiesSport

Noc’turne by VL : Nos conseils pour gagner vos paris

À la uneActualitéCultureFaits DiversInsoliteInternationalPop & GeekSociété

Zone 51 : le jour-j pour libérer les aliens ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux