À la uneSport

[INTERVIEW] Cody Deaner, le renouveau de la violence chez Impact Wrestling

Depuis décembre 2020, il est l’un des membres de « Violent by Design », l’un des clans les plus dominants chez Impact Wrestling. Aux côtés de ses partenaires, Eric Young et Joe Doering, Cody Deaner a réussi à décrocher à deux reprises les championnats par équipe de la promotion. Malgré leur perte de titre et l’absence de Joe Doering suite à une tumeur au cerveau, le clan compte bien rester au sommet de la division par équipe. À l’approche de Bound for Glory, l’événement le plus important de l’année pour la promotion, VL Media a eu la chance de s’entretenir avec Cody Deaner. Dans cet entretien, le catcheur retrace son parcours chez Impact Wrestling et évoque le futur du clan.

VL: Ces dernières semaines, plusieurs vidéos ont été diffusées lors du show hebdomadaire d’Impact Wrestling pour présenter aux fans le « Revival of Violence », orchestré par Violent by Design. Peux-tu nous en dire plus sur le processus créatif derrière ces séquences ? À quoi mènera ce « Revival of Violence » ?

Cody: Pour répondre rapidement à la deuxième question, je ne vais pas vous dire à quoi cela mènera (rires). Malheureusement, les fans de catch d’aujourd’hui veulent avoir les réponses à leurs questions tout de suite. On veut que cette « récompense » arrive immédiatement. Je pense que ça reflète un problème de société plus global. Je ne vais pas vous le dire parce que je ne veux pas gâcher la surprise. Le catch doit être plus surprenant qu’il ne l’est actuellement. Ce qui se profile avec ce « Revival of Violence » et Violent by Design est excitant parce que l’on a des surprises de prévues pour les fans. En ce qui concerne le processus créatif derrière ces vidéos, je dirai que le résultat est très gratifiant. Je trouve que les producteurs et les scénaristes d’Impact Wrestling n’ont pas le crédit qu’ils méritent. Des gens comme Robert Evans, Eric Tompkins, David Sahadi ou encore Brian Allen travaillent derrière les caméras pour tirer le meilleur de ce que nous faisons. Ces vidéo-clips sont le fruit d’un travail d’équipe entre les producteurs, les scénaristes, Eric Young et moi-même.

VL: Tu es l’un des membres de Violent by Design depuis décembre 2020. Que retiens-tu de cette expérience ? Qu’as-tu appris aux côtés d’Eric Young ?

Cody: J’ai appris énormément aux côtés d’Eric Young tout au long de ma carrière. Certaines personnes ne le savent pas, mais Eric Young était présent lors de mon tout premier entraînement de catch. C’était il y a 22 ans. Nous sommes très proches dans la vie. On voyageait ensemble à l’époque où on galérait à se faire un nom en dehors de la scène indépendante canadienne. À cette époque, on voulait déjà se faire signer dans une plus grosse promotion comme Impact Wrestling. On s’encourageait mutuellement et chacun a appris de l’autre. Il a toujours été là pour moi, depuis mes débuts. C’est pour cela que ma transition vers Violent by Design s’est faite si facilement. La chose la plus importante que j’ai pu apprendre à ses côtés, c’est le fait de transformer son personnage et la perception des fans vis-à-vis de celui-ci. Il a su passer de ce personnage comique à ce personnage pris au sérieux et digne d’un titre mondial. J’étais dans une situation similaire à la sienne, car les fans ne me considéraient que d’une certaine manière. En suivant ses conseils, j’ai su m’adapter et me transformer pour montrer aux fans que j’étais plus qu’un catcheur amusant.

Ces dernières semaines, Violent by Design ont présenté aux fans d’Impact Wrestling le « Revival of Violence ». Crédit Vidéo: Impact Wrestling (Twitter).

VL: Tu as gagné à deux reprises les championnats par équipe avec tes partenaires de Violent by Design. L’un d’entre eux, Joe Doering, est actuellement absent des écrans suite à une récidive de son cancer. Selon toi, à quel point Joe Doering a joué un rôle dans le succès du clan ? Qu’est-ce qui a fait de Violent by Design soit si authentique et unique par rapport aux autres clans ?

Cody: Ce qui nous a rendu si unique, c’est justement le fait d’être authentique. On est tous amis depuis des années. Eric et moi étions présents lors de la première semaine d’entraînement de la carrière de Joe. On était également présent lors de ses premiers matchs à Impact. C’était très facile pour nous de former un clan et d’avoir une alchimie à l’écran puisque nous avons une alchimie derrière les caméras également. Je passe tout mon temps libre dans les vestiaires avec eux. Quant à l’importance de Joe dans notre groupe, il est celui qui amène une certaine forme de légitimité. C’est un catcheur exceptionnel. Le travail qu’il a fait du côté du Japon n’est pas suffisamment reconnu par les fans. Il a fait énormément de choses qui étaient avant-gardistes pour l’époque. Il travaillait au Japon avant que ce ne soit la mode pour les « gaijins » de catcher là-bas. C’est un membre très important de Violent by Design. Il se bat actuellement contre une maladie qu’il a su battre une première fois. J’espère de tout cœur qu’il arrivera à botter les fesses de ce cancer une nouvelle fois. Je tiens aussi à signaler que Joe est une personne très positive et c’est quelque chose que j’ai toujours fait durant ma carrière. Malgré cette période difficile, il garde le sourire et les messages de soutien qu’il reçoit sur les réseaux sociaux lui remontent le moral.

VL: Suite à l’absence de Joe Doering, de nombreux fans spéculent sur la venue d’un nouveau membre dans le clan. L’un des noms évoqués sur les réseaux sociaux est celui de Jake Something, ton ancien partenaire par équipe dans les « Deaners ». Pourrait-on voir un nouveau membre débarquer dans le groupe ? Serais-tu intéressé de travailler à nouveau avec « Cousin Jake » ?

Cody: Permets-moi d’utiliser une phrase clichée dans le catch : il ne faut jamais dire jamais. Est-ce que Jake Something pourrait rejoindre Violent by Design ? Peut-être. Allons-nous recruter de nouveaux membres pour renforcer ce que nous faisons actuellement, avec ce « Revival of Violence » ? Pourquoi pas. Ce qui est chouette avec ce qui se passe à l’heure actuelle, c’est que vous voulez savoir ce qui va arriver. Les fans ont énormément de questions en tête en voyant ce qui se passe en ce moment avec Violent by Design. J’ai les réponses à ces questions. Eric Young les a également. Je ne vous dirai rien pour le moment. Vous allez devoir attendre et constater par vous-même.

Joe Doering, membre de Violent by Design, est absent des écrans depuis la fin de l’été suite à une tumeur au cerveau. Crédit Photo: Impact Wrestling.

VL: Ce vendredi, Impact Wrestling présentera son pay-per-view le plus important de l’année, Bound for Glory. À quoi peut-on s’attendre de la part de Violent by Design à cette occasion ?

Cody: Ce que vous pouvez attendre de nous, c’est en quelque sorte les mêmes attentes que vous pouvez avoir pour Impact Wrestling. Certes, je suis biaisé, mais je pense sincèrement faire partie de la meilleure promotion de catch au monde. Impact Wrestling propose constamment les meilleurs pay-per-view. Si vous n’avez jamais vu un pay-per-view d’Impact, vous devez absolument regarder Bound for Glory ce vendredi sur Fite TV. Je le dis après chaque pay-per-view ou après chaque shows spéciaux sur Impact+ : aucune promotion de catch ne fait de pay-per-view comme Impact Wrestling. Je peux vous garantir qu’il y aura au moins une surprise, si ce n’est deux ou trois, ce vendredi.

VL: À l’approche de Bound for Glory, peux-tu nous dire quel est ton moment préféré de l’histoire de ce pay-per-view ?

Cody: Quelque chose de vraiment super par rapport à Bound for Glory, et qui a mené à des storylines vraiment passionnantes, c’est le Call Your Shot Gauntlet match. C’est un match où personne ne peut connaître à l’avance toutes les personnes présentes sur le ring. Le vainqueur de ce match remporte un match pour le championnat de son choix. Ce match a eu beaucoup d’importance dans l’histoire de Violent by Design. Nous sommes devenus champions par équipe grâce à la victoire de Rhino dans ce match en 2020. Tu ne sais jamais ce qui va se passer dans ce type de match. C’est vraiment mon moment préféré de Bound for Glory depuis quelques années.

VL: Tout en étant membre de Violent by Design, tu t’es également illustré sur le ring d’Impact en tant que catcheur solo. Tu as affronté certains des meilleurs catcheurs de la planète comme Kushida, Mike Bailey ou encore l’actuel champion du monde d’Impact Wrestling, Josh Alexander. Est-ce que tu as cette volonté de lutter davantage en solo ? As-tu une liste de catcheurs que tu aimerais affronter en un contre un ?

Cody: Je suis très fier des derniers matchs en un contre un que j’ai pu avoir, notamment contre les personnes que tu viens de citer. C’est évidemment un souhait pour moi de continuer à être sur le ring contre les meilleurs catcheurs au monde. Les meilleurs catcheurs de la planète viennent chez Impact Wrestling. Parfois, c’est uniquement pour quelques matchs, comme pour les catcheurs qui franchissent la « Forbidden Door ». D’autres catcheurs viennent et se disent « mais c’est super comme endroit ! » et décident de rester plus longtemps. Impact Wrestling est un point d’arrivée pour beaucoup. On a les meilleurs catcheurs de la planète, comme Josh Alexander par exemple. Depuis Bound for Glory l’année dernière, il est dans la forme de sa vie. Je souhaite prouver à mes adversaires et aux fans, que je ne suis plus ce catcheur qui ne faisait que faire rire la galerie. Je veux être perçu comme l’un des meilleurs catcheurs au monde. Je sais que j’en suis capable depuis des années et c’est super de pouvoir enfin avoir la chance de le montrer.

Impact Wrestling présentera ce vendredi son pay-per-view « Bound for Glory ». L’événement sera diffusé à deux heures du matin heure française sur Fite TV et est disponible au prix de $19.99. Le show sera commenté en version française par Jean-Fred Clément et Marc Blondin, qui seront aux abords du ring pour l’occasion.

Lucas Charpiot
About author

20 ans. Etudiant en troisième année de licence d'anglais option Journalisme. Passionné de catch et de sport automobile.
Related posts
À la uneMode

C'est quoi le Chalet de l'Hôtel Mahfouf qui ouvre le 2 décembre ?

À la uneFaits DiversInternational

Qui était Issei Sagawa "le cannibale japonais" qui vient de mourir à 73 ans ?

À la uneCinémaPop & Geek

Les Gardiens de la Galaxie 3 : Adam Warlock pointe le bout de son nez dans la bande annonce

À la uneSéries Tv

The Midnight Club : pourquoi la série n'aura pas de saison 2 sur Netflix ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux