À la uneActualitéOrientationSport

Interview d'Estelle Barre : des ailes et une planche

Nous l’avions rencontrée il y a quelques mois , une «  windsurfeuse » comme on l’appelle outre-Manche. Il s’agit d’Estelle Barre , jeune française qui monte en planche a voile .

Hier , elle sortait 2ème à la seconde étape du Championnat de France de planche à voile organisé par l’Association Française de Funboard à Hyères.

 

-Raconte nous un peu la compet’ ?

Elle s’est passée du 4 au 9 septembre et pour les 5 filles engagées sur la course, il n’y a eu qu’une seule manche de validée en raison des trop faibles conditions de vent.

Le parcours était un W avec 3 bouées autours desquelles il faut « jiber » ( NDLR : tourner ) . Au total la course dure environ 4 à 5 minutes pendant lesquelles il faut tout donner.

 

-Était-ce éprouvant ?

Disons que quand on est a terre et sous aperçu ( l’aperçu est un drapeau qui indique aux coureurs quand ils doivent partir sur l’eau ), le fait est que on est tout le temps sur les nerfs et on a la pression parce que on doit être prêts à partir à n’importe quel moment si le vent se lève. De fait cela ne nous laisse pas beaucoup de répit.

 

-Qu’est ce qui te pousse a te mesurer aux autres ?

Je crois que c’est l’envie d’acquérir un meilleur niveau en naviguant contre d’autres concurrentes qui sont sur les tournois professionnels internationaux ! C’est ca qui me pousse à donner le meilleur de moi   même ! Les sensations de compétition on les retrouves nulle part ailleurs , c’est grisant ! D’ailleurs, le fait que personne ne soit à l’abri d’une erreur montre que tout peut arriver : Autant tu peux finir première , autant tu peux finir dernière .

 

-Si tu dois faire le bilan de cette course , qu’est ce qui a marché et qu’est ce qui est moins bon ?

Je dirais que le gros point positif de ce championnat ce sont mes départs qui ont été plutôt bons ainsi que ma vitesse que j’ai réussi a pousser malgré le vent faible .

En revanche le manque d’entraînements réguliers reste mon point négatif.

 

-Il y a un entraînement particulier a avoir pour pouvoir faire ce genre de contest’ ?

Oui en effet, il faut une préparation physique pour pouvoir participer a ce genre d’étapes car cela demande beaucoup au corps et on peut se retrouver dans des conditions assez difficiles.

Moi je pratique de fait la natation et la course a pied chaque semaine pour rester en forme !

 

-Quel est ton objectif pour la suite ?

L’idée serait de participer a toutes les étapes du championnat de France, de montrer le meilleur de moi même et de faire un maximum de podiums .

Après être arrivée 9ème mondiale au championnat IFCA ( International Funboard Class Association), je voudrais aussi continuer a faire des étapes de la PWA ( World Windsurfing Tour ).

Par ailleurs je continue mon blog sur la planche : http://estellebarre.blogspot.fr/ !

 

Je voudrais enfin remercier mes partenaires , Oxygen Watch et le magasin Fun Diffusion  qui me soutiennent pendant toutes ces compétitions.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Bobby Lashley, le futur champion WWE?

ActualitéÉtudiantMédiasPolitique

Communication 2.0 : quand la politique s'en mêle

À la uneActualitéEconomieEnvironnementFranceMédiasPolitiqueSantéSociété

Convention citoyenne pour le climat : dernière séance pour clôturer l'aventure

À la uneFootSport

Ligue 1 : Jorge Sampaoli, le loco 2.0 de l'OM

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux