À la uneActualitéMédias

Interview – Valérie Bénaïm : « Cette rentrée, on frappe encore plus fort »

Radio VL a rencontré Valérie Bénaïm, animatrice sur D8 (future C8) et également chroniqueuse phare de « Touche pas à mon poste ! » avec Cyril Hanouna. Entre « TPMP », ses émissions solo et son nouveau blog, elle revient avec nous sur son programme très chargé pour la rentrée télé.

RVL : Vous entamez votre 4ème saison de « Touche pas à mon poste » le 5 septembre sur C8… toujours autant de plaisir à prendre part à l’émission ?

V.B. : Oh oui, je ne me lasse pas ! J’adore cette équipe, Cyril (Hanouna, NDLR) bien sûr mais aussi les chroniqueurs, la rédaction, la production. On s’amuse énormément même si c’est un travail très soutenu. L’émission se renouvelle constamment, on essaie, on innove… il n’y a pas de routine. Et puis c’est du direct !

Comment s’est vécue la tempête médiatique autour de l’émission en début d’année ? Vous n’étiez pas la première visée lors des polémiques et de certaines révélations… Avez-vous tout de même été affectée ?

On est resté sereins, zen – même si on trouvait cela injuste bien sûr, mais on a été très soutenus par notre public et ça fait chaud au cœur. Entre nous l’ambiance est excellente, c’est un peu la famille… donc la famille a serré les rangs. Bien sûr que j’en ai été affecté, cela fait toujours de la peine quand on touche à ceux qu’on aime.

Nouveau décor, équipe remaniée, nouvelles séquences, c’est l’année du changement pour TPMP ?

C’est toujours l’année du changement ! Chaque rentrée est  folle avec TPMP (rires). On propose toujours des nouveautés et c’est pour ça qu’on adore faire cette émission, c’est là que ça se passe ! Mais c’est vrai que cette rentrée, on frappe encore plus fort.

Cauet, Benjamin Castaldi, Camille Lellouche, Capucine Anav, Guillaume Pley et Hakim Jemili sont notamment annoncés comme nouvelle recrues cette saison. Vous avez un chouchou pour cette rentrée ?

J’ai une tendresse pour Benjamin Castaldi, on a présenté Célébrités ensemble sur TF1 avec Stéphane Bern. Cauet a toujours été charmant avec moi, Hakim Jemili : mon fils en est fan, les autres je ne les connais pas encore… mais je suis sûre qu’ils vont trouver leur place.

Depuis presque un an, on entend parler de vous à l’animation d’une émission de déco-récup, « Les génies de la récup », annoncée dans un premier temps en janvier 2016 puis en juin. L’émission va-t-elle voir le jour cette saison sur C8 ?

Oui ! On a mis un peu de temps à s’y mettre car nous avions beaucoup de travail ailleurs, moi avec l’émission de radio sur Europe 1 (Valérie Bénaïm participait à l’émission de Cyril Hanouna, « Les pieds dans le plat » sur la station, NDLR), « Le Grand Match » mais aussi TPMP,  et les équipes avaient toutes les autres émissions en chantier.
Et enfin on s’y est mis, la première a été tournée en juin et sera diffusée à la rentrée, en septembre. J’y crois beaucoup, j’adore cette émission. Je croise les doigts !

Pouvez-vous nous détailler son concept ?

C’est une compétition. Quatre binômes de chineurs  et d’amoureux de la déco s’affrontent dans un concours. Ils doivent trouver les objets, base de leurs futures créations, dans les vides greniers et les brocantes qu’on leur propose puis ils ont un temps imparti pour customiser ces objets et en faire des objets design et modernes. Ils sont jugés par un jury de spécialistes puis les finalistes s’affrontent dans une vente aux enchères.

Quid de votre émission « Le Grand Match » ? Les derniers numéros ont affiché des scores décevants, le jeu va t-il revenir tout de même ?

J’ai adoré présenter « Le Grand Match », mais je passe maintenant à un nouveau bébé : « Les génies de la récup ». Fini « Le grand match », je me concentre désormais sur ce nouveau défi.

Vous lancez également un blog, « lesinstantanesdevaleriebenaim.com« , qui contient plusieurs astuces beauté, mode, déco et des photos… De quelle façon et à quelle fréquence allez-vous l’alimenter dans les semaines à venir ?

C’est mon autre défi ce blog ! Je suis très heureuse de le lancer, les retours sont bons, et je m’amuse comme une dingue. Je renoue avec ce que j’aime aussi, l’écrit, et c’est très agréable. J’alimenterai pour l’instant le blog tous les premiers lundis du mois et c’est du boulot car il y a 5 papiers à rédiger (mode, beauté, déco, loisirs, voyage) ! Je n’aime pas faire les choses à moitié (rires) !
Une newsletter gratuite est également mise en place. Tous les 15 du mois, ceux qui s’y abonnent recevront d’autres articles sur leur boite mail, exclusivement pour eux !

C’est assez inédit pour vous, pourquoi tenter ce pari ? Fonctionne-t-il avec des partenariats ou vous êtes indépendante ?

Cela fait deux ans que je l’avais en tête mais je n’osais me lancer, faute de temps et peut être aussi un peu par appréhension, et à la faveur de l’été je me suis dis : «  lance –toi, fais toi plaisir ! » et voilà… J’avais envie de parler de tout ce que j’aime : la mode, la déco, les arts, les expos, les voyages. Et là je le fais. Je suis ma propre rédac’ chef. Je choisis mes sujets, je les écris, je les illustre. Bref je m’éclate !
Et je le fais seule, mon ordi, mon appareil photo et moi. Pour l’instant il n’y a aucun partenariat, je suis indépendante. Je suis une femme libre (rires) !


Merci à Valérie Bénaïm d’avoir accepté de répondre à nos questions ! Retrouvez-là régulièrement dans « Touche pas à mon poste », diffusé chaque soir à 19h10 sur C8 dès le 5 septembre, mais aussi dans son émission « Les génies de la récup », bientôt sur cette même chaîne et sur son blog, « Les Instantanés de Valérie Bénaïm ».

Propos recueillis par Louis Dufossé

 

About author

Rédacteur en chef du Pôle Médias et Community Manager de VL
Related posts
ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Anthracite, la nouvelle série de l'équipe de Profilage

ActualitéCinémaHistoire

Godzilla vs Kong : est-ce que la Terre est vraiment creuse ?

ActualitéSéries Tv

C'était en 2000 ... Les experts, révolution scientifique dans la série policière

À la uneMédias

Secret Story : où peut-on revoir toutes les saisons de l'émission ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux