À la uneActualitéInternational

Iran : l’ayatollah Khamenei s’en prend à Donald Trump

Le torchon brûle entre l’Iran et les Etats-Unis. Aujourd’hui, l’ayatollah Ali Khamenei, guide spirituel de l’Iran, a déclaré devant une assemblée de militaires que Donald Trump montrait au monde le “vrai visage des États-Unis”.

 

Trump n'a cessé de montrer son hostilité vis-à-vis de l'Iran depuis son investiture le 20 janvier dernier (© DR)

Trump n’a cessé de montrer son hostilité vis-à-vis de l’Iran depuis son investiture le 20 janvier dernier (© DR)

Trump montre “le vrai visage des Etats-Unis”

Le ton n’en finit plus de monter entre les Etats-Unis et l’Iran depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir. L’ayatollah Ali Khamenei, l’un des principaux chefs religieux de l’islam chiite, a déclaré aujourd’hui, lors d’un discours devant des militaires à Téhéran, que le nouveau président américain révèle « le vrai visage des Etats-Unis ». Le guide suprême iranien, en place depuis 1989, a ensuite ajouté que la politique de Trump n’avait pas grand chose de surprenant : « c’est ce que nous disons depuis plus de trente ans à propos de la corruption politique, économique, morale et sociale au sein du pouvoir américain, ce monsieur l’a mis à nu pendant la campagne électorale et après ».

Pour illustrer ses propos, Khamenei n’a pas hésité à souligner l’arrestation d’un tout jeune enfant d’origine iranienne. En effet, les médias locaux ont rapporté qu’un garçonnet de 5 ans avait été menotté dans un aéroport américain après le décret du président Trump interdisant temporairement l’entrée aux ressortissants de sept pays à majorité musulman. Pays dont l’Iran fait partie. « Ce qu’il est en train de faire, il montre la réalité des Etats-Unis, la réalité des droits de l’Homme dans ce pays : ils menottent un enfant de cinq ans », a fustigé Khamenei. Il est tout de même nécessaire de rappeler que pour l’heure, ce décret a été bloqué par la justice américaine.

Un défilé militaire en guise de réponse

Dans son discours, Ali Khamenei a également tenu à montrer à quel point les menaces du président Trump à l’égard de l’Iran n’atteignaient pas son pays, déclarant que les Iraniens allaient « répondre ». Une réponse qui devrait certainement se traduire par une démonstration de force lors des défilés et manifestation prévus vendredi prochain à l’occasion du 38ème anniversaire de la victoire de la révolution islamique en 1979. Une victoire qui avait vu le régime du Shah d’Iran, grand allié des Etats-Unis à l’époque, renversé.

Le président iranien Hassan Rohani, pourtant modéré, devra certainement durcir son discours sur la question américaine vendredi (© DR)

Le président iranien Hassan Rohani, pourtant modéré, devra certainement durcir son discours sur la question américaine vendredi (© DR)

Dans la capitale iranienne, Téhéran, un important défilé militaire est prévu pour l’occasion. Le président Hassan Rohani y prononcera un discours qui sera sûrement aussi hostile que celui de l’ayatollah à l’égard du 45ème président des Etats-Unis.

 

Trump estime qu’Obama a été trop “gentil” avec l’Iran

Trump n’a toujours pas réagi directement aux propos de Khamenei, mais il avait déjà publié un tweet concernant l’Iran vendredi : « L’Iran joue avec le feu. Ils ne se rendent pas compte à quel point le président Obama avait été gentil avec eux. Pas moi! ». Le nouveau président américain réagissait à un test de missile effectué par l’Iran le 29 janvier dernier. Un test qui avait engendré l’annonce de sanctions de la part des Etats-Unis contre Téhéran.

 

Related posts
À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Anna, fable post-apocalyptique choc

À la uneActualitéEnvironnementInternational

La Chine va cesser de construire des centrales à charbon à l’étranger

À la uneActualitéBrèvesCulture

Louane et Julien Doré rejoignent le casting de The Voice Kids

À la uneActualitéInternational

Les images impressionnantes de l'éruption du volcan aux Canaries

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux