À la uneFrancePolitique

« Je pense sérieusement à te décapiter » : La députée Agnès Firmin-Le Bodo menacée de mort

Agnes firmin le bodo menacée de mort décapitation pass vaccinal politique réactions

L’élue de Seine-Maritime, Agnès Firmin-Le Bodo, a reçu un mail rempli de menaces de décapitation samedi dernier, suite à son vote pour le projet de loi du pass vaccinal.

« Je ne pense en permanence qu’à une seule chose : venir te décapiter ». Des mots violents provenant d’un certain « libertéforte ». Dimanche dernier, la députée du Havre Agnès Firmin Le Bodo a partagé sur les réseaux sociaux le contenu d’un mail qu’elle a reçu récemment. Dès la lecture de l’objet du mail ainsi que celle des premières lignes, on comprend rapidement qu’il s’agit d’une menace de mort. « J’y pense tellement (à venir décapiter l’élue) que j’en fais souvent des rêves même si je ne me souviens pas de tout » écrit la personne anonyme, cachée sous son pseudonyme. Avant d’expliquer ses raisons : « La raison ? Ta collaboration, des têtes doivent tomber, et je suis prêt à venir te trancher la tête pour montrer ma fermeté face à cette dictature (sanitaire, ndlr)« .

Quelques lignes en dessous, l’individu rentre dans les détails en allant jusqu’à évoquer les « plusieurs couteaux » qu’il aurait acheté pour l’occasion. « J’ai acheté plusieurs couteaux plus ou moins adaptés, et je me pose surtout la question de savoir si une mini hache est fonctionnelle« .

Des propos qualifiés « d’une grande violence » par la députée sur BFMTV : « Des mails de gens qui nous appelle à voter contre le pass vaccinal, on en reçoit trois à la minute (…) Mais cela fait partie du débat démocratique, du jeu politique. Néanmoins, celui-là est différent. On arrive à un moment où l’on doit prendre conscience de ce déferlement de haine à travers les réseaux sociaux. C’est notre démocratie qui est en danger« .

Si la porte-parole d' »Horizons« , le nouveau parti d’Edouard Phillipe, affirme ne pas avoir peur à « titre personnel« , elle a quand même porté plainte dimanche dans l’après-midi. Elle en appelle également à une réaction collective de la part de la classe politique : « Avant qu’il y ait un passage à l’acte, il est important de réfléchir à cette radicalité de la pensée où le débat n’est plus possible« .

À lire aussi : Présidentielle 2022 : Christiane Taubira appelle de nouveau à un rassemblement de la gauche

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

À la uneMédias

Que s’est-il passé sur le plateau de Touche pas à mon poste ?

À la uneMédias

Nouvelle-Calédonie : pourquoi le gouvernement a bloqué TikTok ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux