À la uneÉtudiantFrance

« Je suis positif au Covid et je ne peux pas passer mes partiels. Est-ce que je dois aller aux rattrapages ? »

Frederique Vidal processus partiels examens pour étudiants positifs au covid

Invitée sur Europe 1 ce vendredi matin, la ministre de l’Enseignement supérieur a détaillé le processus à suivre pour les étudiants positifs au Covid-19 ne pouvant pas passer leurs partiels.

La vague Omicron continue de faire des ravages partout à travers la France. Tout comme les adultes et les enfants, les étudiants sont eux aussi fortement touchés. En pleine période d’évaluations, certains d’entre eux n’ont donc pas pu se rendre à leurs examens prévus en présentiel. Mais alors, comment cela va se passer pour ceux qui sont positifs au Covid et qui ne peuvent pas aller à leurs partiels de fin de semestre ? Vont-ils directement aux rattrapages ? On vous explique tout.

« Des sessions de substitution » mises en place

Ce vendredi matin, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, a expliqué l’alternative qui va être mise en place pour les étudiants absents aux partiels pour cause de positivité au coronavirus. « Nous avons demandé aux établissements de mettre en place des sessions de substitution dans les deux semaines à deux mois après la date de l’examen » a-t-elle déclaré au micro de Dimitri Pavlenko sur Europe 1.

En d’autres termes, cela signifie que les étudiants positifs ne seront pas pénalisés et auront bien l’occasion de les repasser à travers des « sessions de substitution« . Organisées incessamment sous peu par les universités, ces dernières se dérouleront dans un délai de « deux semaines à deux mois » succédant la date de l’examen. Alors cher(e)s étudiant(e)s, tenez-vous prêts et restez à l’affût pour ne pas rater le coche.

Par contre, si vous êtes seulement cas contact négatif aux tests et que vous disposez d’un schéma vaccinal complet, vous êtes invités à vous rendre dans vos salles d’examens. Sachant que « les taux de vaccination chez les 18-24 ans sont supérieurs à 95%« , il y a beaucoup de chances que vous vous retrouviez dans ce cas de figure.

À lire aussi : Les étudiants passeront bien leurs partiels de janvier en présentiel

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneSéries Tv

Dexter : le Trinity Killer aura sa propre série

À la uneSéries Tv

George Clooney va adapter Le bureau des légendes pour Showtime

À la uneSéries Tv

Le négociateur : FX Demaison et Jeanne Bournaud, héros de la nouvelle série de TF1

À la uneMusiqueSéries Tv

Gary Portnoy (Cheers) : "Un bon générique engendre chez le public un sentiment en adéquation avec la série qu'il regarde"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux