À la uneActualitéBrèvesSanté

Jean Castex annonce une nouvelle version de l’application “StopCovid”

Le Premier Ministre Jean Castex a annoncé qu’une nouvelle version de l’application “StopCovid” sur le traçage des malades entrera en vigueur le 22 octobre.

Après l’échec de la première version, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé qu’une nouvelle version de l’application “StopCovid” sera lancée le 22 octobre. C’est le gouvernement lui-même, dont le Président Emmanuel Macron, qui demande le lancement de cette nouvelle version.

La première version lancée en juin n’avait eu que très peu de téléchargements en France contrairement à ses voisins allemands et anglais. Jean Castex lui-même avait avoué le 25 septembre ne pas avoir téléchargé l’application. Lors de cette annonce surprise sur FranceInfo, il a certifié que “A ce moment-là, je la téléchargerai”.

C’est essentiellement à cause de l’échec de la première version qu’une nouvelle version a été réclamé par le gouvernement. Le Premier Ministre avoue que StopCovid “n’a pas eu les effets escomptés” . Selon les chiffres gouvernementaux, très peu se déclarent comme cas positifs sur l’application. Il n’y a également que très peu d’envois vers des cas contacts potentiels.

Le Premier Ministre n’a pas précisé les nouveautés de cette version. “Réponse le 22”, a-t-il résumé sur le plateau après s’être emmêlé les pinceaux en nommant l’application “Télé Covid” à deux reprises au lieu de “StopCovid”.

Qu’est-ce que l’application “StopCovid” ?

“StopCovid” a été mis en place pour retrouver, via les cas positifs, les cas contacts potentiels. Grâce à une technologie sans fil Bluetooth, l’application peut trouver et garder les traces des personnes qui ont été en contact avec des cas positifs dans les 15 jours précédent l’alerte. C’est également un moyen d’être prévenu si une personne se trouve à moins d’un mètre d’un cas positif ou contact.

Une application controversée après que la question sur les données personnelles ait été soulevée. En effet, l’application française ne serait pas compatible avec les autres applications de traçage européennes.

En plus de ces débats, l’application n’a pas été une grande réussite en France. Les applications étrangères comme celles anglaises et allemandes ont enregistrés des dizaines de millions de téléchargements contre un peu plus de 2 millions en France. Sans téléchargement, le traçage des cas positifs et potentiels ne fonctionne pas, les notifications ne s’envoient pas et tout le projet tombe à l’eau.

About author

Journaliste
    Related posts
    À la uneBrèvesCinéma

    Marvel : la bande d’annonce de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux dévoilée

    À la uneBrèves

    Chine : des scientifiques ont créé 132 embryons homme-singe

    À la uneBrèvesFaits Divers

    Un couple de retraités réserve prés de 800 créneaux de vaccination

    À la uneCultureInternational

    5 éléments pour comprendre … le démon Valak (Conjuring 2, La Nonne)

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
    Worth reading...
    Covid-19 : le « plan blanc » réactivé dans les hôpitaux en Île-de-France