À la uneActualitéSanté

Covid-19 : le « plan blanc » réactivé dans les hôpitaux en Île-de-France

La progression de l’épidémie Covid-19 en France a contraint une réactivation du « plan blanc » dans les hôpitaux d’Île-de-France dès jeudi 8 octobre.

Le jeudi 8 octobre, le directeur de l’ARS d’Île-de-France a annoncé la réactivation du « plan blanc » dans les hôpitaux d’Île-de-France pendant les prochaines semaines. Ce plan avait déjà été activé en printemps lors de la première vague de l’épidémie et revient face à la progression du virus en France.

Qu’est-que le « plan blanc » ?

Le « plan blanc », depuis la loi du 9 août 2004, est imposé dans les hôpitaux et autres établissements sanitaires en cas de situations graves comme un attentat ou, dans notre cas, d’une épidémie avancée.

Ce plan a pour but de mobiliser un maximum de moyens, humains et matériels. Il doit permettre de réunir un maximum de personnels et de matériaux médicaux. Il va aussi aider l’accès à de nouveaux lits s’il y a une saturation comme ça avait été le cas en printemps. Le plan peut également déprogrammer les interventions chirurgicales non importantes.

En résumé, le « plan blanc » offre un moyen de se concentrer principalement sur la situation grave actuelle en réunissant un maximum de moyens. Et c’est la situation grave du Covid-19 qui fait réactiver ce plan pendant les prochaines semaines.

Olivier Véran s’est exprimé sur la situation sanitaire. Des nouvelles mesures ?

Le jeudi 8 octobre à 18h, Olivier Véran, le Ministre des Solidarités et de la Santé s’est exprimé sur la situation épidémique. Quelques jours après l’alerte maximale confirmée à Paris et en petite couronne, le ministre a évoqué les autres métropoles de France. C’est maintenant Lyon, Grenoble, Lille et Saint-Étienne qui passent en zone d’alerte maximale. Les métropoles comme Toulouse et Montpelier seront observées dans les prochains jours. Si la dégradation continue, elles devront à leur tour passer en zone d’alerte maximale.

Les entreprises sont un autre sujet évoqué par Olivier Véran au côté du ministre de l’Economie et des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire. Les fonds de solidarité prévus pour le tourisme, l’événementiel, la culture et le sport vont s’élargir à d’autres entreprises. Notamment, Bruno Le Maire cite “les fleuristes, les bouquinistes, les blanchisseries qui dépendent de l’hôtellerie et de la restauration”. Les fonds de solidarité réservés aux entreprises de moins de 20 salariés vont alors s’élargir jusqu’à 50 salariés pour les entreprises citées.

Véran s’est ensuite intéressé aux transports. Il s’est justifié sur le débat de la fermeture des restaurants et non des transports : “Les transports en commun c’est le moyen d’aller au travail. Les transports sont indispensables pour la vie économique et sociale de notre pays. Le risque 0 ne peut pas exister. La réduction des risques ça veut dire, sans supprimer les transports, faire en sorte qu’en respectant les gestes barrières, en ayant les mains propres, on prend les transports en commun.” Les déplacements d’une métropole à une autre ne sont pas interdits pour le moment mais Véran appelle à la prudence lors de vacances passées en famille.

En revenant au « plan blanc » dans les hôpitaux, Véran a confirmé que les déprogrammations des interventions chirurgicales non importantes vont être de plus en plus nombreuses mais vont être prises au cas par cas, hôpital par hôpital.

La situation sanitaire instable amènera probablement à d’autres annonces importantes sur les mesures sanitaires à prendre dans les prochains jours.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFrance

L’ONG Médecins du Monde se positionne contre le pass sanitaire

À la uneSport

JO de Tokyo Jour 12 : Les sports collectifs continuent de briller. Médaille de bronze en voile, première journée compliquée pour Kevin Mayer

À la uneInternationalSéries Tv

Top 5 des dramas coréens à voir sur Netflix

À la uneCinémaCulture

Cendrillon, le conte moderne d’Amazon : la bande d’annonce est enfin là !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Covid-19 : les nouvelles mesures sanitaires à Paris et en petite couronne