À la uneActualitéJeux olympiquesSport

Jeux olympiques : les chances françaises en sports aquatiques

Dans six jours, les Jeux olympiques démarrent à Rio, du 5 au 21 août prochains. La délégation française, composée de 396 athlètes, part avec bien d’ambitions. Passage en revue des podiums espérés dans le clan tricolore, avec aujourd’hui les sports aquatiques (natation, aviron, canoë-kayak et voile).

En 2012 à Londres, l’équipe française olympique avait rapporté 34 médailles au pays, dont 11 en or. De ce fait, les Bleus avaient terminé 7e au classement des médailles, après avoir été quelques jours en tête. C’est moins que les 40 médailles de Pékin (7 en or) mais ça reste un excellent total. La délégation française ne s’est pas fixée d’objectif précis à atteindre, et espère rester dans cette dynamique d’une grosse trentaine de breloques. Pour cela, nombreux sont les athlètes qui sont attendus sur les podiums, notamment dans les sports d’eau.

À lire aussi :

J-7 : les chances françaises en athlétisme

 

En 2012…

Par sports aquatiques, nous entendons natation, canoë-kayak, voile et aviron. Des médailles partout à Londres, le plus en natation (sept dont quatre en or), ainsi que deux titres en canoë-kayak, une médaille d’argent en aviron et de bronze en voile. 11 médailles en tout, soit un tiers des breloques françaises en 2012 : les Français ont nagé comme des poissons dans l’eau londonienne, et on espère encore mieux dans les bassins brésiliens pas aussi propres qu’au Royaume-Uni.

En natation

La France reste une nation pionnière en terme de natation, malgré une timide 7e place au tableau des médailles des championnats d’Europe, en juin à Londres. Notamment grâce à Florent Manaudou. L’immense favori au 50 mètres nage libre, dont il est le tenant du titre olympique, s’est aisément qualifié sur la distance en avril dernier. Il fait aussi partie du relais 4 x 100 mètres à Rio avec Fabien Gilot, William Meynard, Jérémy Stravius, Clément Mignon, Mehdy Metella, eux aussi couverts d’or en 2012. Camille Lacourt, lui, revient en grande forme, avec ses deux titres en 50 et 100 mètres en juin. À 31 ans, le colosse audois ne veut pas vivre une seconde désillusion olympique avec sa 4e place à l’Aquatics Centre. De son côté, Yannick Agnel, qui a arraché sa place en 200 mètres nage libre aura la pression d’autant plus forte qu’il défendra son titre olympique, ainsi qu’une médaille d’argent en 4 x 200 mètres nage libre.

Chez les filles, seul le relais en bronze aux 4 x 200 là aussi est à défendre, avec pour fers de lance Coralie Balmy (aussi alignée sur 200, 400 et 800 mètres) et Charlotte Bonnet. Mélanie Hénique sur 50 mètres a aussi ses chances. En revanche, s’il y a bien deux médailles qui seront perdues, ce seront celles de Camille Muffat, tragiquement décédée dans un accident d’hélicoptère en mars 2015. Nul doute que le Comité international olympique lui rendra un vibrant hommage au Centre aquatique de Rio.

aquatiques

Clément Lefert, Yannick Agnel, Amaury Leveaux et Grégory Mallet (de gauche à droite) présentent leur médaille d’argent au 4 x 200 à Londres | AFP/MARTIN BUREAU

En canoë-kayak

Malheureux l’année où il fut porte-drapeau, en 2008 à Pékin, Tony Estanguet s’était rattrapé à Londres en se parant pour la 3e fois de l’or olympique. Entré depuis au CIO, il laisse l’équipe tricolore assez appauvrie, d’autant plus que la seconde médaille d’or française en 2012, Émilie Fer, n’est aussi pas là. 11 hommes et 5 femmes (quatre équipes et sept en solo) engagés sur toutes les catégories tenteront d’accrocher des podiums. Parmi eux, Cyrille Carré (K1 1000 mètres), 4e à Londres.

aquatiques

Cyrille Carré ne veut pas vivre la même frustration du 4e qu’à Londres | © AFP PHOTO / DAMIEN MEYER

En voile

Les navigateurs français montrent leur hégémonie sur la discipline tous les ans, mais aux JO 2012, seule une médaille de bronze est tombée dans l’escarcelle tricolore, celle de Jonathan Lobert en finn. Il défendra son podium à la Marina da Glória de Rio. En tout, huit hommes et sept femmes tenteront de franchir de 10 à 12 régates pour faire grimper leur pays au tableau des médailles.

aquatiques

Jonathan Lobert en piste sur son finn, 3e à Londres | REUTERS

En aviron

Bien coordonnés dans leurs mouvements devront être les rameurs français pour succéder à l’argent de Germain Chardin et Dorian Mortelette à Londres. Sur les 14 engagés au maximum, il y aura 7 embarcations françaises au Brésil (cinq masculines et deux féminines), dont les argentés de 2012, en deux sans barreur.

AQUATIQUES

Seuls médaillés tricolores en 2012, Germain Chardin et Dorian Mortelette espèrent ne pas être aussi seuls en août | France Olympique

Voici le programme des prochains articles passant en revue les chances françaises aux JO :

 

Dimanche 31 juillet : les sports de raquette (tennis, tennis de table et badminton)

Lundi 1er août : le cyclisme

Mardi 2 août : les sports indoor (escrime, haltérophilie, gymnastique et tir)

Mercredi 3 août : les sports collectifs (basket-ball, handball, football, volley-ball et waterpolo)

Jeudi 4 août : les sports de combat (judo, lutte, taekwondo et boxe)

Vendredi 5 août : les autres sports et nouveaux sports (golf, rugby à VII, tir à l’arc, sports combinés et équitation)

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneFranceInternational

    Le décollage de Thomas Pesquet vers la Station spatiale internationale reporté à cause de la météo

    À la uneInternationalMédias

    Netflix chute de 10% en bourse

    À la uneSéries Tv

    Arte lance le tournage de sa nouvelle série très intrigante Les papillons noirs

    À la uneInternational

    Procès Derek Chauvin : le verdict qui fait respirer l’Amérique

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux