À la uneActualitéFootSport

Jérémy Ménez et Bordeaux veulent se relancer

L’attaquant français du Milan, Jérémy Ménez, va s’engager (sauf catastrophe) avec Bordeaux lundi. Âgé de 29 ans, l’ancien parisien revient en France pour relancer sa carrière.

L’arrivée de Vincenzo Montella à la tête du Milan AC a clarifié sa situation ! Jérémy Ménez va quitter la Lombardie et s’installer en Gironde pour jouer, ce qu’il n’aurait pas fait à Milan. En 2011, alors que Ménez jouait à la Roma, l’arrivée de Montella avait marqué la fin de la très prometteuse progression du joueur formé à Sochaux. Il était alors revenu en Ligue 1, à Paris. Il s’était heurté dès sa deuxième saison à la féroce concurrence de Ezequiel Lavezzi, Javier Pastore, Kevin Gameiro et surtout Zlatan Ibrahimovic. Parti en 2014 de la capitale, après avoir manqué la Coupe du Monde, Jeremy Menez avait rejoint le Milan pour retrouver les Bleus, qu’il n’a plus côtoyé depuis l’Euro 2012 (où il avait été l’un des rares français à briller). Malgré une première saison convaincante en Italie (16 buts), le français a perdu sa place l’an dernier, entre blessures et mauvaises performances. À 29 ans aujourd’hui, la carrière du français est au point mort. Pas encore trop vieux mais plus tout jeune, il est temps pour lui de remettre un coup de boost à son destin.

Ménez n'a plus joué avec les Bleus depuis 2012

Ménez n’a plus joué avec les Bleus depuis 2012

Une “Ben Arfa” pour Menez ?

Membre historique de la génération 87 ( avec Benzema, Ben Arfa, Nasri), plus prometteuse que satisfaisante, Jérémy Ménez revient en Ligue 1 avec l’ambition de faire une Ben Arfa bis. Il faut dire que le nouveau parisien a épaté la Ligue 1 de son talent la saison dernière, avec Nice. Considéré comme “fini” (après ses échecs en Angleterre et son transfert avorté en janvier 2015), le joueur formé à Lyon a réalisé une très grosse saison en éblouissant la Ligue 1 de son talent. Il a aussi permis aux Aiglons de se qualifier en Europa League. Une performance qui lui a permis d’être courtisé par les plus grandes écuries européenne (Atlético Madrid, Séville, Barcelone) et de signer au PSG.

L’arrivée de Jérémy Ménez à Bordeaux semble être le même pari pour l’international français ! Un retour aux sources, dans son pays, dans un championnat qu’il connait bien, au sein d’une équipe taillée pour jouer les places européennes. Le choix de Bordeaux ne semble pas anodin d’ailleurs ! Courtisé par Guingamp et Marseille, le français a chercher la solution tranquille du côté de la Gironde. Club prestigieux en quête de renouveau, Bordeaux et Ménez n’ont rien à perdre dans ce transfert, mais plutôt tout a gagné.

Bordeaux, la destination (trop) tranquille ?

Jouer pour les Girondins de Bordeaux a toujours été un prestige dans l’histoire du football français. Mais les temps ont changés et aujourd’hui les Girondins sont devenues une équipe ordinaire qui ne déchaîne pas les passions. Le club est même, depuis plusieurs saisons, la représentation même de la chute flagrante de niveau du foot français. Jeu ennuyant, ambitions inexistantes, les Bordelais ne passionnent plus ! Même les supporters ont déserté le nouveau stade, qui s’attendait à accueillir le quart de finaliste de Ligue des Champions en 2010 et qui se retrouve avec le vulgaire onzième de Ligue 1. Tous ces facteurs là font douter sur la possible renaissance de Ménez en Gironde.

Gourvennec est le nouveau coach des Girondins cette saison

Gourvennec est le nouveau coach des Girondins cette saison

Même si le club affiche de nouvelles ambitions (arrivée de Jocelyn Gourvennec sur le banc et de Jérémy Toulalan et François Kamano dans l’effectif), le climat à Bordeaux est réputé pour être tranquille. Une bonne chose pour un garçon dur à canaliser comme Ménez ? Oui, mais attention ! La tranquillité du club pourrait lui faire défaut, au moment où Ménez a besoin d’être secoué, de s’affirmer comme un leader au sein d’un groupe jeune et en manque de repères. Cependant, si la mayonnaise prend, que Menez trouve une place importante au sein du collectif bordelais et qu’il est performant, il pourrait en tirer tous les bénéfices, et Bordeaux aussi ! Un contrat de trois ans attend la signature de Menez à Bordeaux. En cas de grosse saison, il pourrait rapporter une belle somme d’argent au club (15-20 millions ?) et retrouver une grosse écurie européenne et même, pourquoi pas, les Bleus.

Comment va t-il être utilisé ?

L’arrivée de Jocelyn Gourvennec à Bordeaux sonne comme l’heure du renouveau tactique a Bordeaux. Comme avec Guingamp, le technicien breton devrait évoluer en 4-4-2 classique. Un milieu défensif (Toulalan), un milieu relayeur (Vada ou Plasil), deux milieux offensifs sur les ailes (Ounas, Malcom ou Touré) et deux pointes (Crivelli ou Laborde, Rolan étant sur le départ). François Kamano pourra occuper les deux postes offensifs, comme l’a confirmé Gourvennec en conférence de presse ce vendredi. L’international français devrait prendre place en pointe, où il jouerait le rôle de “buteur”.

Malcom et Enzo Crivelli devraient être titulaire aux côtés de Ménez cette saison

Malcom et Enzo Crivelli devraient être titulaire aux côtés de Ménez cette saison

Dans cette configuration, Ménez sera mis dans les meilleurs dispositions pour être l’atout implacable de l’équipe. Enzo Crivelli devrait jouer à ses côtés et pourrait lui laisser beaucoup d’espace dans le dos de la défense, grâce à son bon jeu de tête. À 29 ans, Jérémy Ménez n’a plus qu’à mettre toutes les chances de son côté pour revenir à son meilleur niveau et retrouver les sommets européens. Le résultat pourrait être encore plus positif si Jérémy Menez permettait à Bordeaux de retrouver le podium et la Ligue des Champions, ce qui est d’hors et déjà un très gros challenge !

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux