À la uneActualitéJeux olympiquesSport

Jeux olympiques : les chances françaises en sports collectifs

sports collectifs

Dans deux jours, les Jeux olympiques démarrent à Rio, du 5 au 21 août prochains. La délégation française, composée de 396 athlètes, part avec bien d’ambitions. Passage en revue des podiums espérés dans le clan tricolore, avec aujourd’hui les sports collectifs (basket-ball, handball, football, volley-ball et waterpolo).

En 2012 à Londres, l’équipe française olympique avait rapporté 34 médailles au pays, dont 11 en or. De ce fait, les Bleus avaient terminé 7e au classement des médailles, après avoir été quelques jours en tête. C’est moins que les 40 médailles de Pékin (7 en or) mais ça reste un excellent total. La délégation française ne s’est pas fixée d’objectif précis à atteindre, et espère rester dans cette dynamique d’une grosse trentaine de breloques. Pour cela, nombreux sont les athlètes qui sont attendus sur les podiums, par exemple en sports indoor (basket-ball, handball, football, volley-ball et waterpolo).

À lire aussi :

J-7 : les chances françaises en athlétisme

J-6 : les chances françaises en sports aquatiques

J-5 :  les chances françaises en sports de raquette

J-4 : les chances françaises en cyclisme

J-3 : les chances françaises en sports indoor

En 2012…

Sur les cinq sports que nous avons sélectionné, deux médailles collectives, en argent en basket-ball féminin (défaite en finale contre les intouchables États-Unis) et les “Experts” handballeurs français titrés une nouvelle fois après Pékin en 2008. Les footballeuses françaises sont passées tout près d’une médaille de bronze, vaincues dans le temps additionnel par le Canada.

En basket-ball

Comme en 2012 et sans difficulté particulière, les équipes masculines et féminines se sont qualifiées pour Rio. Toutes partent avec des garanties, les hommes avec une encourageante troisième place à l’EuroBasket 2015 (une seule défaite) et un tournoi de qualification olympique maîtrisé de bout en bout, les femmes elles aussi argentées après leur défaite à l’Euro 2015 contre la Serbie. L’empire des États-Unis risque fort d’encore s’étendre jusqu’à Rio, mais la confiance est là, et pour ses derniers Jeux olympiques, Tony Parker veut compléter un palmarès unique dans l’histoire du basket en France. Les podiums sont largement à la portée des équipes de France.

En football

Que la 4e place des Françaises était frustrante à Londres. Les Bleues du foot sont encore là à Rio, et elles sont bien décidées à rapporter une première médaille à la France, après deux médailles d’argent rapportées par les hommes (mais la dernière date de 1984…). Un groupe plus tellement jeune (seulement 4 joueuses de moins de 25 ans dans le groupe des 18) qui retrouvera, comme en 2012, la Colombie et les États-Unis en phase de groupes, en plus de la Nouvelle-Zélande. Petite particularité, c’est dès demain, soit la veille de la cérémonie d’ouverture, que les Françaises disputeront leur premier match. Ce sera contre la Colombie, à 3 heures du matin heure française.

Equipe de France Féminine

Les Bleues à la Coupe du monde 2015 | © Photo archive Jean-Pierre Brunet

En handball

Un tout petit peu moins rayonnants depuis leur titre olympique en 2012, les Experts n’en ont pas moins aligné deux nouveaux titres de champions d’Europe et du monde. Portés par les vétérans Thierry Omeyer et Nikola Karabatic et malgré l’absence de William Accambray, les Bleus partent encore une fois avec un statut de favori, avec dans son groupe l’Argentine, la Croatie, le Danemark, le Qatar et la Tunisie. La Future Arena de Rio devrait résonner aux cris des “Allez les Bleus !”, tellement leur puissance semble reproductible.

En volley-ball

Ils avaient surpris toute la planète en 2015 en remportant la Ligue mondiale, alors partis de deuxième division de la compétition. Un Euro, une qualification au Tournoi pré-olympique et une troisième place en Ligue mondiale plus tard, la Team Yavbou a progressivement acquis un statut de favori. Pour un pays qui n’était même pas qualifié pour les Jeux de Londres, la progression est fulgurante. Earvin Ngapeth et ses hommes affronteront notamment le grand hôte brésilien et les États-Unis.

collectifs

La Team Yavbou tout sourire après leur titre de Ligue Mondiale | © VANDERLEI ALMEIDA / AFP

 

En water-polo

Voilà douze ans, soit trois olympiades, qu’ils n’avaient plus figuré aux JO. Les poloïstes français ont réussi à s’extirper du tournoi pré-olympique mondial, après une Ligue mondiale décevante. Leur match contre le Monténégro à Nice est symbolique d’une année perturbante, mais quand même signe de retour aux JO de Rio. Une arrivée dans le tableau final (en quarts) serait une réussite pour les Tricolores, pourquoi pas jusqu’à la médaille, l’ogre brésilien devant normalement rafler la médaille d’or.

Voici le programme des prochains articles passant en revue les chances françaises aux JO :

 

Jeudi 4 août : les sports de combat (judo, lutte, taekwondo et boxe)

Vendredi 5 août : les autres sports et nouveaux sports (golf, rugby à VII, tir à l’arc, sports combinés et équitation)

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéFranceSanté

Covid-19 : quelles sont les stratégies du gouvernement français sur les vaccins ?

À la uneEconomieFranceSociété

Des "zones commerciales protégées" pour les commerçants

À la uneInternational

Des hommes sur Mars d'ici 4 à 6 ans ?

À la uneSéries Tv

Les nouvelles aventures de Sabrina partie 4 : découvrez le trailer

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux