Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneActualitéCinémaCôte d’AzurFrance

“Joséphine s’arrondit” : les coulisses de l’avant-première à Nice

Pour Joséphine s’arrondit, ce film fort attendu par les Niçois, pas moins de 1000 spectateurs étaient présents pour cette avant-première au cinéma Pathé Massena, le 27 janvier.

À 20 heures, le patron du cinéma annonce qu’à l’issue de la séance, “les spectateurs pourront poser toutes les questions à Marilou Berry, Sarah Suco et Mehdi Nebbou”. Après un tonnerre d’applaudissements, le film commence.

22 heures. Après 1h30 de rires dans la salle, Marilou Berry prend la parole : “Ça fait 20 minutes que nous sommes présents dans la salle, et on a adoré vous avoir entendu rire ! Bon, maintenant, passons aux questions !” S’en est suivi un échange parfois gênant, comme cette question de la part d’une jeune femme : “Pourquoi l’actrice Alice Paul n’a pas tourné dans la suite ?” Réponse humoristique de la réalisatrice : “Peut-être que ni elle ni moi n’en avions envie !

Puis, voyant qu’aucune question n’était posée à Sarah Suco et Mehdi Nebbou, j’ai pris mon courage à deux mains pour mettre en avant leurs superbes prestations.

Micro en main, je posai ma question : “Madame Suco, pour vous, comment Marilou Berry vous a dirigée pour la scène comique de l’accouchement, et vous, Madame Suco, quels ont été les conseils fournis pour la scène où nous rions à vos dépends lorsque vous chantez du Patrick Bruel ?” Oui, ma question s’adresse aux trois protagonistes.

Mehdi Nebbou, notre Colin Firth National, m’a répondu : “C’est drôle, car pour cette scène-là, où elle était en train d’hurler à cause de son accouchement, elle m’a donné une sensation de liberté, ce qui est un truc assez chouette de la part du réalisateur. C’est parfois non-verbal !” : Marilou Berry le complète : “je me souviens que tu avais peur d’être agressif, alors que c’est à partir du moment ou tu t’es lâché que c’est devenu bon !

Sarah Suco répond honnêtement : “Il fallait que je sois triste. Pour être honnête, avant de jouer la scène, je trouvais pas ça drôle. Finalement, une fois à l’écran, la magie opère, car la réalisatrice y a cru dès le départ“.

Pour ce film, Marilou Berry a su utiliser beaucoup de comique de situation, afin de mieux représenter le traumatisme que peut être une grossesse. Ainsi, les nausées, les moments gênants, les sautes d’humeur de Joséphine : tout y passe pour le plus grand plaisir du spectateurs et… pour le plus grand malheur de son compagnon Gilles !

La force de cette comédie repose aussi sur ses seconds rôles. Ainsi Sarah Suco, dans le rôle de Sophie, la meilleure amie de Joséphine, vous fera mourir de rire. Comme dans la scène où elle chante : “Je te le dis quand même : je t’aime“, dans un grand moment de solitude !

Ce Bridget Jones à la française sort aujourd’hui pour la semaine de la Saint-Valentin : rien de mieux que d’y aller à deux !

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéInsolite

Pourquoi on ne doit pas sourire sur ses photos d'identité ?

ActualitéCinéma

5 choses à savoir sur le film "Rencontre du 3ème type" de Steven Spielberg

ActualitéInsoliteInternational

Pourquoi la tour de Pise est-elle penchée ?

ActualitéFranceSociété

C'est quoi ce phénomène de "Grande démission" venu des États-Unis ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux