À la uneMédias

La chaîne d’information iTélé devient Cnews

La chaîne Cnews a remplacé iTélé ce lundi aux alentours de 6 heures du matin. Nouveaux programmes, nouveaux habillages mais aussi nouvelle équipe, la chaîne se réinvente entièrement en mettant l’accent sur le côté “décryptage” de l’information. 

iTélé s’est donc arrêté hier soir à minuit après 18 ans d’antenne. Après une année plus que difficile, la chaîne du groupe Canal + se réinvente avec de nouvelles équipes, un nouvel habillage et de nouveaux programmes. Ce changement avait été reporté plusieurs fois, notamment à cause de la grève historique du mois de novembre, qui avait plongé la chaîne au plus bas (0,6% de part d’audience en octobre). La rédaction avait alors été désertée avec une centaine de départs du côté des journalistes. Elle avait alors été contrainte de reporter ce changement pour reconstituer une équipe. L’objectif aujourd’hui est de retrouver sa place dans le paysage audiovisuel français et de séduire à nouveau les téléspectateurs.

À lire aussi: Les ex-iTélé lancent Explicite, un nouveau média d’information

La chaîne a donc été discrètement lancée ce matin à 5h58 avec la diffusion d’un clip de lancement présentant les nouveaux visages de la chaîne. S’est ensuite enchaînée la première matinale de la chaîne, présentée par Clélie Mathias et Romain Desarbres de 6 à 8 heures. Jean-Pierre Elkabbach leur a ensuite emboité le pas pour sa première interview politique avec Thierry Solère, le porte-parole de François Fillon.

 La chaîne info “décryptage et opinions”

On découvre aussi le nouveau slogan de la chaîne, “décryptage et opinions“. Cette dernière souhaite en effet proposer une information plus décryptée et avec plus de recul, à l’inverse de son concurrent direct BFM TV. Un breaking news est toutefois prévu pour les moments d’actualité forte. “Nous avons un savoir dans le décryptage et le recul : nous n’irons pas dans la roue de BFM” expliquait le directeur général des antennes du groupe Canal + au micro de RTL. La chaîne mise également sur les points forts du groupe avec le sport et la culture.

Des nouveaux visages déjà bien connus

Parmis les nouveaux visages de Cnews, on retrouve des grands noms de l’information comme Jean-Pierre Elkabbach, Patrick Poivre d’Arvor ou encore Rachid Arhab. L’ancien président d’Europe 1 animera une interview politique d’une vingtaine de minutes tous les matins dans la matinale, tandis que l’ancien présentateur du 20 heures de TF1 et Rachid Arhab décrypteront l’actualité chaque vendredi entre 18 et 20 heures. Le week-end, PPDA prendra également l’antenne pour un journal d’info littéraire, et Marc Menant proposera une émission d’actualité « positive ». Certains rendez-vous d’Itélé restent toutefois inchangés. On retrouvera bien Pascal Praud avec « L’heure des pros », Laurence Ferrari à la présentation du 18-20 heures et Olivier Galzi à l’antenne jusqu’à minuit.

Jean-Marc Morandini devrait revenir après les élections

Alors que sa venue sur la chaîne avait été le point de départ de la grève de novembre dernier, Jean-Marc Morandini sera finalement bel et bien sur la grille de programmation de la nouvelle chaîne. Il faudra tout de même attendre la fin des élections pour le voir revenir avec une émission média dont l’horaire n’a pour l’instant pas été précisé.

À lire aussi: iTélé: fin d’une longue grève historique

Itélé, une chaîne aux audiences mitigées

La chaîne d’information en continu du groupe Canal + avait été créée le 4 novembre 1999 pour concurrencer LCI, la chaîne d’information du groupe TF1. Initialement disponible uniquement sur le bouquet Canal Sat, elle devient gratuite à son arrivée sur la Télévision Numérique Terrestre (TNT) en 2005.

La chaîne a toutefois du mal à s’imposer face à ses concurrents directs BFM TV et LCI. Les audiences se trouvent en moyenne autour des 1% quand elle est de 2% pour la chaîne d’information du groupe NextRadio TV. La rédaction ne baisse pas les bras pour autant. La chaîne atteint même la 17ème place des chaînes de France en 2013.

Mais fin 2016, elle connaît la plus grande grève de l’histoire de l’audiovisuel. Les journalistes de la rédaction protestent contre l’arrivé de l’animateur Jean-Marc Morandini à l’antenne, alors que ce dernier est mis en examen pour corruption de mineur. Ils réclament également l’indépendance de la rédaction vis-à-vis du nouveau dirigeant du groupe Canal +, Vincent Bolloré. Les audiences de la chaîne sont en chute libre, et une cinquantaine de journaliste déserte la rédaction. Le groupe Canal + se voit alors dans l’obligation de reporter le passage d’Itélé à Cnews, qui s’inscrit dans la refonte des chaînes du groupe Canal + pour un ensemble plus homogène, avec C8 et Cstar.

Related posts
À la uneInternational

5 éléments pour comprendre... l'ascension politique de Joe Biden

À la uneFranceSociété

Envoyé Spécial : les mordus du pain et la vie étudiante

À la uneActualitéInternational

USA : Les grandes dates de la présidence Trump

À la uneSéries Tv

Le reboot de la série espagnole L'internat arrive le 18 février sur Amazon

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux