À la uneActualité

La chaîne YouTube de Dieudonné supprimée

Dieudonné AFP

La plateforme de vidéos a décidé de supprimer la chaîne du polémiste, condamné à plusieurs reprises pour des propos antisémites et négationnistes

C’est l’un des résultats de la guerre lancée par certaines plateformes américaines contre les comptes promouvant la haine ou le racisme en ligne. La chaîne YouTube de Dieudonné, intitulée “iamdieudo4” et comptant plus de 450 000 abonnés a été supprimée lundi 29 juin. Google, propriétaire de la plateforme de vidéos, a expliqué à l’AFP que cette suppression faisait “suite à des enfreintes répétées à notre règlement de la communauté YouTube“. Le géant du web a également tenu à rappeler que cette suppression, loin d’être isolée, s’inscrivait dans un renforcement de sa lutte contre les discours haineux initiée en juin 2019, et qui aurait abouti à la suppression de plus de 25 000 chaines.

A lire aussi : Dieudonné condamné à 2 ans de prison ferme

Dieudonné pas à son premier coup d’essai

Le polémiste français est un habitué des tribunaux, condamné à plusieurs reprises et pas plus tard qu’en novembre 2019 pour ses propos haineux et ouvertement antisémites. Et ce n’est pas non plus la première fois qu’il se retrouve dans le viseur de YouTube, puisque sa chaîne avait été supprimée en 2014 lorsqu’il avait publié une vidéo montrant la décapitation du journaliste James Foley, considérant la scène comme “un symbole du progrès et un accès à la civilisation“. Le polémiste avait néanmoins pu revenir sur la plateforme sous un nouveau pseudo. Reste à savoir s’il ne réitérera pas l’opération…YouTube s’est déjà exprimé sur cette possibilité, en précisant que s’il ne pourra plus revenir avec un compte à son nom, des vidéos où il figure risquent de demeurer visibles.

Plusieurs organisations satisfaites de cette décision

Plusieurs organisations de lutte contre le racisme et l’antisémitisme ont accueilli avec bonheur la suppression de la chaîne de Dieudonné. L’Union des étudiants juifs de France (UEJF), a déclaré sur Facebook que “Cette fermeture fait suite à l’action de l’UEJF et de ses partenaires antiracistes qui combattent depuis des années, au jour le jour, la propagation des idées racistes, antisémites et négationnistes du pseudo humoriste”. La Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (Licra) y est également allé de son tweet, pour célébrer cette fermeture.


De son côté, le principal intéressé a évoqué sur son compte Facebook des “pressions israéliennes” étant à l’origine de la fermeture de sa chaîne, rappelant selon lui “les autodafés des heures les plus sombres de l’Histoire“. Ce qui permet de rappeler que son compte Facebook et Twitter sont donc toujours accessibles. Pour Noemie Madar, Présidente de l’UEJF, “Les autres acteurs d’internet n’ont maintenant plus aucune excuse, à Twitter et Facebook de prendre également leurs responsabilités.” Depuis un moment maintenant, les réseaux sociaux sont régulièrement pointés du doigt pour leur passivité vis à vis de la haine en ligne. Si cette suppression est tout à fait louable, et que l’on assiste à une certaine prise de conscience des géants du web face à cet enjeu majeur, on peut se demander si les initiatives mises en place sont réellement suffisantes…

Crédits photos : ©GUILLAUME SOUVANT, AFP

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternationalSanté

Qu'est ce qu'une "Covid Party", cette pratique qui inquiète aux Etats-Unis ?

À la uneInsolite

Un Airbus obligé d’atterrir d'urgence après avoir percuté un oiseau

À la uneCinémaCultureSéries Tv

Qui est-ce ? De Brad Pitt à Kurt Russell, ils ont commencé à la télé…

À la uneActualitéBrèvesFranceMédias

"Balance ton post" : deux nouveaux chroniqueurs rejoignent l'équipe de Cyril Hanouna

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux