À la uneActualitéBuzzFranceSociété

La chronique détonante de Nicolas Bedos sur l’affaire Dieudonné

Lors de sa chronique, Samedi 11 Janvier, dans l’émission On n’est pas couché sur France2, l’humoriste Nicolas Bedos a réalisé un débrief décoiffant de l’affaire Dieudonné. Bien que polémique, cette prestation d’une dizaine de minutes apporte un éclairage intéressant sur l’effervescence médiatique de l’affaire Dieudonné.

Chacun appréciera ou non selon sa sensibilité, le sketch de Nicolas Bedos. Il n’en demeure pas moins que l’humoriste professe à coup de jeux de mots acerbes et allusions douteuses, trois éléments essentiels permettant de mieux comprendre et ainsi désamorcer les tensions et conflits quasi-idéologiques qui tournent autour de Dieudonné et de l’intervention de Manuel Valls afin d’empêcher son spectacle « Le Mur » d’être joué. Bien qu’un consensus entre partisans de la quenelle et anti-dieudo semble difficile à établir, place à l’analyse.

[youtube id=”kTAc4G5LHrM”]

« Voilà des années que je sentais en France se développer, une clientèle avide d’un humour aussi féroce et mordant qu’un pitbull allemand enragé »

« Desproges à son époque faisait bien pire et personne n’a jamais rien trouvé à en redire » est une phrase très à la mode en ce moment. Il est vrai que nombre d’humoristes par le passé, ont tourné en dérision le peuple juif, Desproges le premier avec son fameux « On me dit que des juifs se sont glissés dans la salle… Vous pouvez rester.» Mais voilà, cette célèbre ouverture date d’un spectacle de 1984. Soit il y a trente ans. Il serait alors tentant de dire que la liberté d’expression d’aujourd’hui est muselée comparée à cette époque mais le problème n’est pas là. Le problème est dans la perception actuelle des choses.

L'humoriste Pierre Desproges (1939-1988)

L’humoriste Pierre Desproges (1939-1988)

Il est fortement douteux, que les spectateurs pouvaient imaginer une seule seconde que Desproges soit antisémite. Ce qui n’est pas le cas lorsque l’on assiste à un spectacle de Dieudonné et que celui-ci professe « Quand je l’entends parler Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage. ». Dans le cas de Desproges, il y a une volonté de pouvoir faire rire de tout, même des juifs, dans le cas de Dieudonné, c’est plutôt comme le souligne Nicolas Bedos, donner de l’humour acerbe et graveleux dans un contexte social de montée de la haine de l’autre, des communautés, de tout. Conforter le public dans sa vision d’une France déchirée, aux mains de lobbys tout puissants, c’est la force de Dieudonné, on est loin du comique de Desproges.

« Le gars [Dieudonné] il est tellement blindé qu’il a engagé le Ministre de l’Intérieur pour faire sa pub sur Internet »

La semaine dernière s’est déroulée comme un vrai feuilleton, où chaque jour était annoncé l’interdiction d’un spectacle de Dieudonné à Nantes, Tours, Orléans et Paris. Jusqu’à ce que Dieudonné annonce officiellement l’abandon de la tournée « Le Mur ». Dans sa chronique, Nicolas Bedos souligne avec quelle efficacité, l’acharnement du gouvernement pour empêcher Dieudonné de se présenter sur scène a été en réalité un véritable succès médiatique pour lui.

Un bon point pour Dieudonné tout d’abord du côté de l’opinion française car comme le souligne Bedos « l’idée c’est que tous les petits copains [de Manuel Valls] en costume gris […] tous les petits faux-culs que les français n’aiment pas » interdisent les spectacles et c’est gagné pour Dieudonné, les fonctionnaires réac’ contre la liberté d’expression. Deuxièmement, c’est l’occasion pour l’humoriste censuré de faire un appel aux dons, l’achat de son DVD pour la modique somme de 43€ comme un appel à la résistance contre la censure gouvernementale.

[youtube id=”B6TW7iKqZwc”]

« T’as juste à lire le prompteur c’est Alain Soral qui va t’écrire les vannes »

Dernier point où Nicolas Bedos frappe juste, c’est sur l’évocation d’Alain Soral. Proche de Dieudonné, Alain Soral est un essayiste, fondateur de KontreKulture, site Internet prônant « l’insoumission » et proposant à la vente des « produits subversifs » avec au cœur de toute cette démarche, la volonté de dénoncer le sionisme et le lobby juif. De l’antisionisme à l’antisémitisme, il n’y a parfois qu’un fil sur lequel Soral tient difficilement en équilibre.

Les inconditionnels de Dieudonné ne le nieront certainement pas, ses spectacles se sont endurcis envers les juifs, pour même, se concentrer dangereusement sur ce seul et unique sujet. Dommage car Dieudonné est un humoriste brillant et intelligent comme en témoigne son spectacle Le Divorce de Patrick, datant de 2003. Anticonformiste, acerbe mais talentueux c’est ce que le public attend de Dieudonné, malheureusement il n’est plus qu’un polémiste, focalisé sur la question juive et sioniste. Comme le dit très bien Bedos « Dieudonné il est malin […] déjà il est noir et Front National, on le kiffe dans les banlieues et à Saint-Cloud » et pour ça Dieudo pourra remercier son ami Alain Soral.

Dieudonné en compagnie d'Alain Soral

Dieudonné en compagnie d’Alain Soral

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions - 3ème Journée : Lopes offre (en partie) la victoire au Benfica

À la uneBrèvesFaits DiversReportages

Disparitions mystérieuses : la piste Lelandais?

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Ulysse 31, le dessin animé qui revisite la mythologie grecque en version SF | La loi des séries #323

À la uneSéries Tv

Les mystères de l'amour : Isabelle Bouysse revient dans la série

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux