À la uneActualitéFrancePolitique

La classe politique soutient Danièle Obono, représentée en esclave dans “Valeurs Actuelles”

Après avoir été représentée en esclave dans le magazine Valeurs Actuelles, la députée FI Danièle Obono est défendue unanimement par toute la classe politique.

Valeurs Actuelles est dans la tourmente. Le Magazine conservateur affiche à la Une de son dernier numéro la députée de la France Insoumise, Danièle Obono avec un bandeau «Danièle Obono au temps de l’esclavage» ce jeudi 27 août. Dans les pages du magazine, elle est représentée en esclave avec des chaînes autour du cou dans une bande-dessinée. Une publication raciste provoquant l’indignation de tous les bords politiques. Et la polémique est arrivée jusqu’à Emmanuel Macron qui a téléphoné à la députée Danièle Obono pour lui apporter son soutien.

Danièle Obono a exprimé sa colère après avoir été prise pour cible par Valeurs Actuelles : ” Il paraît “Qu’on-Peut-Pu-Rien-Dire” #BienPensance. Heureusement on peut encore écrire de la merde raciste dans un torchon illustrée par les images d’une députée française noire africaine repeinte en esclave…”, regrette-t-elle. “L’extrême droite, odieuse, bête et cruelle. Bref, égale à elle-même.” a réagit la députée sur Twitter.

Valeurs Actuelles ne semble pas vouloir s’excuser, au contraire. Le magazine a répondu à Danièle Obono : ” ‘Merde Raciste ?’ Il s’agit d’une fiction mettant en scène les horreurs de l’esclavage organisé par des Africains au XVIIIe siècle”, a répliqué Valeurs Actuelles et poursuit en parlant d’une “terrible vérité que les indigénistes ne veulent pas voir et qu’apparemment, chère Danièle Obono, vous ne voulez pas lire” déclare le journal sur Twitter.

Un soutien sans failles de la classe politique

Tous les bords politiques condamne la publication de Valeurs Actuelles à commencer par le Premier Ministre Jean Castex qui condamne cette “publication révoltante” et “appelle une condamnation sans ambiguïté”.

Richard Ferrand (LREM) , le président de l’Assemblée Nationale parle lui d’une “ignoble représentation d’une parlementaire” sur Twitter. “À ses côtés pour lutter contre le racisme et pour le respect dû à tous les élus de la République” poursuit Richard Ferrand.

Le chef de file de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon à tenu à défendre son camp et condamne les magazines Valeurs Actuelles, Charlie Hebdo et Marianne d’un «harcèlement nauséabond” contre Danièle Obono. Valeurs Actuelles lui a répondu avec une expression ” il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir” déclare le magazine sur le réseaux social Twitter. “Inventer du ‘nauséabond’ dans une fiction relatant les atrocités de l’esclavage commis par des Africains il y a 3 siècles relève au mieux de la mauvaise foi, au pire de la manipulation. Reprenez vos esprits et apprenez à lire” a poursuivi le journal.

Le Rassemblement National condamne également la couverture de Valeurs Actuelles en dénonçant un «mauvais goût absolu» a déclaré sur Twitter le trésorier du mouvement de Marine Le Pen, Wallerand de Saint-Just.

Valeur Actuelles répond dans un communiqué

Face à l’ampleur de la polémique et aux prises de positions unanimes du monde politique, le magazine Valeurs Actuelles s’est exprime ce samedi 29 août dans un communiqué. Le journal se justifie qualifiant sa publication de “roman- fiction dont le concept était simple : plonger une personnalité contemporaine dans une période passée, afin de faire resurgir par ce contraste certaines inepties de notre époque” déclare le magazine conservateur Valeurs Actuelles

Le communiqué du Magazine publié ce samedi 29 août

Crédit : Boris Allin. Hans Lucas

About author

Journaliste spécialisé dans le Sport
Related posts
À la uneSéries Tv

Narcos : Mexico est renouvelée pour une saison 3 par Netflix

À la uneFranceInternational

Escalade des tensions Franco-Turques après la publication d'une caricature d'Erdogan

À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #61

À la uneMédias

Eurovision Junior : "Move the world" le 29 novembre 17h sur France 2

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux