À la uneSanté

La Cnil demande des preuves sur l’efficacité du pass sanitaire

La Cnil a rendu un nouveau rapport sur les dispositifs de lutte contre le Covid 19. Elle déplore le manque de preuves sur l’efficacité du pass sanitaire.

Pour la 4ème fois depuis septembre 2020, la CNIL a demandé au Gouvernement de lui fournir des preuves sur l’efficacité des dispositifs mis en place dans la lutte contre le Covid 19. Cette fois-ci, la commission nationale de l’information et des libertés interpelle directement le Gouvernement sur le pass sanitaire et sur la nécessité de pouvoir prouver son efficacité dans la lutte contre l’épidémie. En effet, elle déplore le manque de données fournies par le Gouvernement autour de ce fameux pass. Malgré plusieurs demandes à ce sujet depuis le mois de septembre, aucune réponse ne lui a été donnée.

” L’utilisation des dispositifs précités reste conditionnée à des garanties relatives à leur efficacité “.

Déclaration de la Cnil, au sujet des dispositifs de lutte contre le Covid 19

La commission a effectué 42 contrôles des différents dispositifs mis en place depuis mars 2020, dont une dizaine depuis l’été dernier. Néanmoins, elle  ” insiste sur la nécessité que les éléments qui permettent d’apprécier l’efficacité des traitements susmentionnés lui soient rapidement transmis, afin de continuer l’exercice de sa mission “.

Aucune donnée chiffrée prouvant l’efficacité du pass sanitaire

Actuellement, le pass sanitaire est la seule mesure restrictive imposée aux français pour lutter contre le Covid 19. Cependant, aucune étude et aucune donnée chiffrée nous permet de prouver son efficacité sur l’évolution de l’épidémie. Là où le pass sanitaire est efficace, c’est plutôt sur le terrain de la vaccination. En effet, on constate d’importants regains de vaccinations après chaque allocution du chef de l’Etat ou d’un membre du Gouvernement au sujet de ce pass. Ce phénomène s’est avéré particulièrement flagrant jeudi dernier, après les déclarations d’Olivier Véran sur la dose de rappel qui deviendra obligatoire le 15 janvier pour conserver le pass sanitaire.

Des manquements concernant la sécurité des données personnelles

Dans son rapport, la commission s’interroge également sur la sécurité de nos données personnelles lorsque nous utilisons l’application TousAntiCovid. La Cnil évoque notamment certains manquements à ce sujet même si elle affirme malgré tout que ” le ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place de nouvelles modalités permettant de réduire le risque d’exploitation malveillante des données collectées “.

A ce propos, la Cnil effectuera justement une nouvelle phase de contrôle sur les dispositifs anti Covid fin 2021. Cette 5ème phase s’intéressera à ” la durée de conservation, la suppression et/ou l’anonymisation des données ” et donnera lieu à un nouveau rapport.

Comme le répètent très souvent les membres de la Cnil, les dispositifs de lutte contre le Covid 19 doivent obligatoirement être limités dans le temps pour ne pas devenir ” une entrave aux libertés individuelles “. Lutter contre l’épidémie sans pour autant impacter les libertés des individus, un travail qui s’avère particulièrement laborieux pour chaque gouvernement…

A lire aussi : COVID 19 : la France annonce aujourd’hui 47 000 nouvelles contaminations

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Alicia Dadoun remplace Naïma Rodric dans Un si grand soleil : ça arrive souvent ces changements ?

À la uneActualitéCinéma

5 films pour redécouvrir la carrière de Gaspard Ulliel

À la uneSéries Tv

The rings of power : la série Le seigneur des anneaux s'offre un titre

À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Marvel : c’est quoi le multiverse au centre du MCU ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux